Albert Diheka : Il faut dénoncer cette démarche concurrentielle avec les institutions