Examens

Certains étudiants américains font sous-traiter leurs devoirs par des jeunes kényans. | ISSOUF SANOGO / AFP