Mondial 2018: Le président de la Fédération ivoirienne sur la sellette

Le président de la Fédération ivoirienne de football lors d'une conférence de presse le 22 mars 2017 | ISSOUF SANOGO

La Fédération ivoirienne de foot (FIF) est en pleine turbulences: des clubs et plusieurs groupements d'intérêts veulent une assemblée générale extraordinaire pour demander le départ du président de la FIF, après l'échec des Ivoiriens dans les qualifications au Mondial-2018.

La fédération a elle-même annoncé mercredi avoir reçu une telle demande le 29 décembre, émanant de 38 des 76 clubs de 1re, 2e et 3e division, ainsi que de quatre "groupements d’intérêts membres de la FIF".

Ces 42 membres reprochent au président de la FIF, Augustin Sidy Diallo, l'élimination de la sélection nationale de la course à la Coupe du monde en Russie.

"Nous avons fait le constat de la régression de notre football, et nous reprochons à Sidy Diallo son manque de vision. Nous dénonçons sa gestion opaque. Nous demandons sa démission, il n'a pas le coffre pour diriger la Fédération, l'habit est trop grand pour lui", avait déclaré en décembre à l'AFP un des chefs de file des contestataires, Salif Bictogo, président du Stella Club d'Adjamé.

Parallèlement, l'ex-buteur Didier Drogba, qui n'est pas en lien avec les frondeurs, a mis les pieds dans le plat sur RFI: "La fédération doit tirer un bilan de cet échec. Il faut revoir toute la stratégie du football ivoirien. Il faut des états généraux. Tous les acteurs doivent être impliqués", a-t-il dit.

"Pendant ces 10 à 15 dernières années on a réussi à mettre le football ivoirien à un niveau où il n'a jamais été. Repartir à zéro comme maintenant c'est triste à voir", a estimé Drogba, qui veut que les anciens joueurs s'impliquent.

Augustin Sidy Diallo, élu en 2011 et réélu en 2016, avait aussi le mois dernier réagi à la télévision publique, excluant toute démission: "Après une défaite, la douleur ou la colère peuvent nous faire dire beaucoup de choses. C'est normal que les supporters manifestent jusqu'à demander ma démission. Mais je n'ai pas été élu pour partir sur un coup de tête. Si je pars dans ces conditions, je pense que le football ivoirien aura du mal à se relever".

Les Ivoiriens ont été éliminés de la course au Mondial-2018 lors du dernier match de qualifications, battus chez eux 2-0 par le Maroc, qui s'est lui qualifié.

AFP

Videos

Sport

L'Iranien Masoud Shojaei et le Marocain Younes Belhanda lors du match du groupe B entre le Maroc et l'Iran à la Coupe du monde de football 2018 à Saint-Pétersbourg, Russie, le 15 juillet 2018.

Coupe du monde 2018 : l’Iran s’impose face au Maroc au bout du suspense

Les Lions d’Atlas ont perdu en toute fin de match contre l’Iran 0-1 à cause d'un but contre leur camp dans le temps additionnel. Les Marocains ont semblé pourtant prendre en mains le jeu au début de la partie. Mais les Iraniens se sont vite ressaisis pour revenir dans le match.C’est à la 90’+5 que le défenseur Aziz Bouhaddouz, tentant de dégager un ballon, a trompé son portier pour envoyer le cuir dans la lucarne. Un but contre son camp. Certains diraient, simplement un couperet. Car, le but coïncidait quasiment avec la fin du match.
 Maroc-Iran : un duel que tout oppose

Coupe du monde 2018 : Maroc-Iran : un duel que tout oppose

Le Maroc et l'Iran se retrouvent face à face vendredi au stade de Saint-Petersbourg pour leur premier match de cette Coupe du monde 2018, une rencontre qui porte une forte charge géopolitique, entre la rupture de leurs relations diplomatiques et les sanctions américaines contre Téhéran.Sur le plan sportif, ce match oppose les deux outsiders du groupe B où figurent les poids-lourds espagnol et portugais. 
La délégation de l'équipe marocaine débarque à l'aéroport international de Voronej, le 10 juin 2018, pour la Coupe du monde russe | AFP/Archives | -

Mondial-2018: 20 ans après, le Maroc fébrile

Vols spéciaux vers la Russie, affiches publicitaires géantes, vente de décodeurs TV piratés... après un passage à vide de 20 ans, la participation du Maroc au Mondial-2018 suscite la fébrilité dans un pays où le football est roi.Au cœur de la vieille ville de Rabat, Mohamed se frotte les mains car la demande en décodeurs TV piratés "a beaucoup augmenté ces dernières semaines". Selon le vendeur, "beaucoup, aussi, viennent se renseigner pour savoir si des chaînes diffuseront gratuitement les matchs".
Coupe du monde

Le Maroc sera candidat à l'organisation du Mondial 2030

Le Maroc sera candidat à l'organisation du Mondial-2030 de football, a annoncé vendredi son ministre des Sports Rachid Talbi Alami, au lendemain de l'échec du royaume à obtenir l'organisation de la Coupe du monde 2026, attribuée mercredi au trio USA/Canada/Mexique."Sur instruction de Sa Majesté le roi Mohammed VI, nous allons candidater pour l'organisation du Mondial-2030", a dit à l'AFP le ministre de la Jeunesse et des sports, confirmant une information parue dans la presse locale.
Mohamed Salah, centre, lutte pour le ballon contre le Delvin N'Dinga, à droite, et Tobias Badila lors du match de qualification de la Coupe du Monde 2018 au stade Borg El Arab à Alexandrie, en Egypte, le 8 octobre 2017 .

Salah "presque" assuré "à 100%" de jouer le Mondial 2018

Je peux presque vous assurer à 100% qu'il jouera" a indiqué jeudi le sélectionneur de l'Eqypte Hector Cuper au sujet de son joueur vedette, Mohamed Salah, blessé lors de la finale de la Ligue des champions le 26 mai, alors que les Pharaons rencontrent vendredi l'Uruguay au Mondial-2018 en Russie."Salah va bien et récupère très vite. Nous devons encore voir comment l'entraînement va se dérouler aujourd'hui (...) nous sommes tous très optimistes pour sa présence sur le terrain", a ajouté le sélectionneur au sujet du crack de Liverpool.
Moulay Hafid Elalamy, le président du comité de candidature du Maroc au Mondial 2026, à Marrakech, au Maroc, 8 avril 2015.

Face au Maroc, le trio USA/Canada/Mexique obtient l'organisation du Mondial 2026

Le comité marocain a salué mercredi la victoire du trio USA/Canada/Mexique pour l'organisation du Mondial 2026, après le vote des délégués réunis en congrès à Moscou, à la veille de l'ouverture de la coupe du Monde 2018."Au 68e congrès @FIFAcom, les pays membres ont voté en faveur de la candidature nord-américaine, qui organisera la @FIFAWorldCup 2026. #Maroc2026 félicite @united2026 pour leur victoire", a souligné le comité de candidature marocain sur twitter.
Sélection sénégalaise lors de leur qualification pour la coupe du monde 2018

Coupe du Monde 2018 : jusqu’au peuvent aller les nations africaines ?

A quelques heures de l’ouverture officielle de la coupe du monde 2018, les pronostics se font de plus en plus précis. D’autres collés à leurs smartphones sont près pour des paris en direct.