Lionel Messi envoie l'Argentine à la Coupe du monde 2018

Lionel Messi lors de la victoire 3-1 contre l'Equateur, Quito, le 10 octobre 2017 / REUTERS

Menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, l'Argentine a renversé la vapeur; le génie Messi est sorti de la lampe, pour marquer trois buts cruciaux qui qualifient l'Albiceleste pour le Mondial-2018.

Avant ce dernier match, l'Argentine était au bord de l'élimination. Elle s su se rétablir. Avec sa victoire 3-1 sur l'Equateur, à Quito, mardi soir, lors de la 18e et dernière journée des Eliminatoires de la zone Amérique du sud, l'Albiceleste termine à la 3e place de son groupe (28 pts), directement qualificative pour le Mondial en Russie, derrière le Brésil (1er avec 41 pts) et l'Uruguay (2e, 31 pts). «Par chance, ça nous a souri, et tout s'est bien terminé. Nous sommes tranquilles, nous avons atteint l'objectif, c'est le plus important», a déclaré Lionel Messi, hilare, en sortant du vestiaire, dans le stade Atahualpa de Quito.

 

Quelques heures plus tôt, les Argentins se sont offert une belle frayeur. Car les Equatoriens ont ouvert le score en tout début de match. Le milieu Romario Ibarra a profité de l'inattention de la défense argentine pour marquer du gauche après quarante secondes de jeu ! Mais les grands joueurs doivent répondre présent dans les moments clés. Et Messi l'a fait, dans des conditions de jeu très délicates en raison de l'altitude de la capitale équatorienne (2850 m).

 

Alors que la qualification s'éloignait et que le désespoir envahissait les 41 millions d'Argentins, il a d'abor)d remis les deux équipes à égalité. A la 12e minute, à l'issue d'un une-deux avec le Parisien Angel Di Maria, le capitaine argentin fusillait du gauche le gardien équatorien Maximo Banquera avant de lever un poing rageur. Survolté, Messi a doublé la mise à la 20e minute. Servi en profondeur par Di Maria, encore lui, le Barcelonais a marqué d'un tir puissant du gauche, sur la gauche de la surface de réparation. Imparable, dans la lucarne gauche.

«Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi»

 

«Un Mondial sans Messi, ce n'est pas un Mondial», lâchait, déchaîné, le commentateur de la chaîne argentine TyC Sports dès le deuxième but de Messi. «Cela aurait été une folie que l'Argentine ne soit pas au Mondial», a nuancé le génial n.10 au bout de la nuit équatorienne. La sélection de Jorge Sampaoli aurait pu virer à la pause avec une plus grande avance. Sur un tir de Messi (16), ou quand le même Messi adressait un caviar dans la surface à Di Maria, qui ratait son face-à-face avec le gardien (32), ou encore sur une tête du défenseur Gabriel Mercado sur corner (34).

 

Le troisième acte du récital Messi intervenait à l'heure de jeu. Sur une relance d'Otamendi, le petit Argentin s'emparait du ballon aux 35 mètres, accélérait et décochait un tir à la limite de la surface qui lobait le gardien équatorien (63). «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi», hurlait le commentateur argentin. Célèbre pour ses petites phrases, l'Anglais Gary Lineker résumait la soirée d'un tweet: «Quand il y a Messi, il a de l'espoir».

 

Lionel Messi dans les bras d'un de ses coéquipiers après la victoire 3-1 contre l'Equateur, Quito, le 10 octobre 2017 (FIFA)

 

A la fin du match, ses coéquipiers l'ont chaleureusement étreint alors que l'entraîneur Jorge Sampaoli l'a gratifié d'une longue accolade au pied de la tribune où il venait de saluer les supporters argentins. «C'est le meilleur joueur de l'Histoire. Je suis ému d'être dans un groupe à ses côtés», a déclaré le sélectionneur après le match. Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l'Urugayen Luis Suarez) de l'histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud). 

 

Lors des éliminatoires, l'Argentine n'avait pas marqué dans le cours du jeu depuis novembre 2016 et une victoire contre la Colombie (3-0). En 2017, Messi n'avait jusque là marqué qu'un pénalty en match officiel. Alors que l'ombre d'un Mondial sans Messi planait sur la planète football, le numéro 10 argentin a rappelé à Quito qu'il faudrait compter sur lui en Russie, où il espère enfin remporter un titre avec l'Argentine, quatre ans après la finale perdue en 2014 contre l'Allemagne.

 

Videos

Sport

Kobe Bryant

Kobe Bryant "n'irait pas" à la Maison Blanche si Trump l'invitait

L'ancien basketteur américain Kobe Bryant "n'irait pas" à la Maison Blanche si le président des Etats-Unis Donald Trump l'invitait, a-t-il affirmé samedi lors d'un passage en France pour les besoins d'une opération de communication avec l'un de ses sponsors. 

Madjer nommé entraîneur de l'équipe nationale de football ďAlgérie

La Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé mercredi sur son site web, la nomination de Rabah Madjer à la tête de l'équipe nationale ďAlgérie en remplacement de l'Espagnol Lucas Alcaraz. Le nouvel entraîneur des Verts sera officiellement présenté aux médias jeudi en présence de l'encadrement technique de l'équipe.
Frank Ntilikina a été choisi en 8e position par les Knicks lors de la draft NBA, la semaine dernière. Un record pour un basketteur français. | Photo : EPA

NBA: Frank Ntilikina, le Petit Prince de New York

À 19 ans, Frank Ntilikina s’apprête à prendre les rênes des New York Knicks. Alors que la saison reprend mardi outre-Atlantique, le meneur français d'origine rwandaise suscite des attentes immenses.
Fatma Samoura espère que les enquêtes pour corruption quand aux droits télévisuels ne "perturberont pas" la tenue du Mondial 2022 au Qatar. | Photo : Maxppp

Football: Samoura espère que les enquêtes "ne perturberont pas" le Mondial 2022

La secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, espère que les enquêtes pour corruption quand aux droits télévisuels ne "perturberont pas" la tenue du Mondial 2022 au Qatar.
Le CHAN 2018 doit se dérouler du 12 janvier au 4 février au Maroc

le CHAN Total 2018: le Maroc désigné pays d'accueil

Le Maroc s’était portée candidat à la suite du retrait de l'organisation de cette compétition au Kenya, le 23 septembre dernier.
La coupe du monde de football

Football: le Maroc a déposé sa candidature pour l'organisation du mondial de 2026

Les autorités marocaines ne s’en cachaient pas. Et ce vendredi, elles ont formellement officialisé leur volonté d’organiser la Coupe du monde 2026.La Fédération royale de football a déposé son dossier de candidature au siège de la FIFA à Zurich.