Lionel Messi envoie l'Argentine à la Coupe du monde 2018

Lionel Messi lors de la victoire 3-1 contre l'Equateur, Quito, le 10 octobre 2017 / REUTERS

Menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, l'Argentine a renversé la vapeur; le génie Messi est sorti de la lampe, pour marquer trois buts cruciaux qui qualifient l'Albiceleste pour le Mondial-2018.

Avant ce dernier match, l'Argentine était au bord de l'élimination. Elle s su se rétablir. Avec sa victoire 3-1 sur l'Equateur, à Quito, mardi soir, lors de la 18e et dernière journée des Eliminatoires de la zone Amérique du sud, l'Albiceleste termine à la 3e place de son groupe (28 pts), directement qualificative pour le Mondial en Russie, derrière le Brésil (1er avec 41 pts) et l'Uruguay (2e, 31 pts). «Par chance, ça nous a souri, et tout s'est bien terminé. Nous sommes tranquilles, nous avons atteint l'objectif, c'est le plus important», a déclaré Lionel Messi, hilare, en sortant du vestiaire, dans le stade Atahualpa de Quito.

 

Quelques heures plus tôt, les Argentins se sont offert une belle frayeur. Car les Equatoriens ont ouvert le score en tout début de match. Le milieu Romario Ibarra a profité de l'inattention de la défense argentine pour marquer du gauche après quarante secondes de jeu ! Mais les grands joueurs doivent répondre présent dans les moments clés. Et Messi l'a fait, dans des conditions de jeu très délicates en raison de l'altitude de la capitale équatorienne (2850 m).

 

Alors que la qualification s'éloignait et que le désespoir envahissait les 41 millions d'Argentins, il a d'abor)d remis les deux équipes à égalité. A la 12e minute, à l'issue d'un une-deux avec le Parisien Angel Di Maria, le capitaine argentin fusillait du gauche le gardien équatorien Maximo Banquera avant de lever un poing rageur. Survolté, Messi a doublé la mise à la 20e minute. Servi en profondeur par Di Maria, encore lui, le Barcelonais a marqué d'un tir puissant du gauche, sur la gauche de la surface de réparation. Imparable, dans la lucarne gauche.

 «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi»

 

«Un Mondial sans Messi, ce n'est pas un Mondial», lâchait, déchaîné, le commentateur de la chaîne argentine TyC Sports dès le deuxième but de Messi. «Cela aurait été une folie que l'Argentine ne soit pas au Mondial», a nuancé le génial n.10 au bout de la nuit équatorienne. La sélection de Jorge Sampaoli aurait pu virer à la pause avec une plus grande avance. Sur un tir de Messi (16), ou quand le même Messi adressait un caviar dans la surface à Di Maria, qui ratait son face-à-face avec le gardien (32), ou encore sur une tête du défenseur Gabriel Mercado sur corner (34).

 

Le troisième acte du récital Messi intervenait à l'heure de jeu. Sur une relance d'Otamendi, le petit Argentin s'emparait du ballon aux 35 mètres, accélérait et décochait un tir à la limite de la surface qui lobait le gardien équatorien (63). «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi», hurlait le commentateur argentin. Célèbre pour ses petites phrases, l'Anglais Gary Lineker résumait la soirée d'un tweet: «Quand il y a Messi, il a de l'espoir».

 

 

A la fin du match, ses coéquipiers l'ont chaleureusement étreint alors que l'entraîneur Jorge Sampaoli l'a gratifié d'une longue accolade au pied de la tribune où il venait de saluer les supporters argentins. «C'est le meilleur joueur de l'Histoire. Je suis ému d'être dans un groupe à ses côtés», a déclaré le sélectionneur après le match. Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l'Urugayen Luis Suarez) de l'histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud). 

 

Lors des éliminatoires, l'Argentine n'avait pas marqué dans le cours du jeu depuis novembre 2016 et une victoire contre la Colombie (3-0). En 2017, Messi n'avait jusque là marqué qu'un pénalty en match officiel. Alors que l'ombre d'un Mondial sans Messi planait sur la planète football, le numéro 10 argentin a rappelé à Quito qu'il faudrait compter sur lui en Russie, où il espère enfin remporter un titre avec l'Argentine, quatre ans après la finale perdue en 2014 contre l'Allemagne.

 

Videos

Sport

Lukaku ©DR

Ligue des champions: le PSG subit une nouvelle "remontada" fatale

Un air de déjà-vu et un dénouement ahurissant : le PSG, renversé sur son terrain par Manchester United (3-1 au retour ; succès parisien 2-0 à l'aller), s'est de nouveau effondré dans les derniers instants d'un match crucial, quittant pour la troisième fois consécutive la Ligue des champions en 8e de finale."Excusez-nous, c'est le seul mot que je peux trouver pour le moment. C'est difficile d'expliquer, de parler aux supporters qui sont tristes, à nos familles qui sont là", s'est désolé le capitaine Thiago Silva au micro de RMC.
Coupe d'Afrique des nations

Gérard Dreyfus : "Le foot africain a-t-il encore un public ?"

« Nous avons un football local où les stades sont vides. Ca manque de passion… » J’entendais récemment les propos tenus par Didier Drogba sur les antennes d’un média que je connais bien, RFI. Bien sûr l’ancienne gloire ivoirienne des stades évoquait de la situation du football dans son pays, délaissé, sauf en de très très rares occasions, par les aficionados. Il mettait en accusation la Fédération et ses dirigeants.
Ligue des champions Grâce à Kimpembe puis Mbappé, le PSG a fait plier Manchester United

Ligue des champions Grâce à Kimpembe puis Mbappé, le PSG a fait plier Manchester United

Dans ce huitième de finale aller de Ligue des champions, le PSG a réalisé un très gros coup sur la pelouse de Manchester. Dans un match maîtrisé de bout en bout, Paris l'emporte 2-0 grâce à des buts de Kimpembe et Mbappé et devient ainsi la première équipe française à gagner à Old Trafford. Il faudra maintenant confirmer au match retour !
L'Egypte de Mohamed Salah dispose des infrastructures nécessaires pour organiser la CAN 2019, cet été. | AFP

Football. L’Égypte sera "prête" pour organiser la Coupe d’Afrique des Nations 2019

La directrice de la communication de la Confédération africaine de football, Nathalie Rabe, a assuré ce mardi 5 février que l’Égypte sera opérationnelle pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations 2019, du 21 juin au 19 juillet. 
coupe d'afrique des nations

Le début de la CAN 2019 en Egypte reporté au 21 juin pour cause de ramadan ?

Alors que l’Egypte a demandé à ce que le début de la Coupe d’Afrique des nations 2019 soit avancé d’un jour, donc le 14 juin plutôt que le 15, la phase finale devrait  débuter au Caire une semaine plus tard qu’initialement prévu. C’est ce qu’indique un compte à rebours mis sur le site Internet de la Confédération africaine de football et qui annonce le coup d’envoi du tournoi au vendredi 21 juin.
Le joueur légendaire de la RDC, Ndaye Mutumbula/Photo Radio Okapi

RDC : Décès de Ndaye Mulamba, meilleur buteur sur une phase finale de la CAN

Léopard Ndaye Mutumbula Mulamba est décédé samedi 26 janvier en Afrique du Sud, où il suivait les soins depuis août dernier. Il demeure le meilleur buteur de l'histoire d'une phase finale de la coupe d'Afrique de nation, avec 9 réalisations. Il a été champion d'Afrique en 1974 avec les Léopards. Parcours du footballeur légendaire
L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.