Lionel Messi envoie l'Argentine à la Coupe du monde 2018

Lionel Messi lors de la victoire 3-1 contre l'Equateur, Quito, le 10 octobre 2017 / REUTERS

Menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, l'Argentine a renversé la vapeur; le génie Messi est sorti de la lampe, pour marquer trois buts cruciaux qui qualifient l'Albiceleste pour le Mondial-2018.

Avant ce dernier match, l'Argentine était au bord de l'élimination. Elle s su se rétablir. Avec sa victoire 3-1 sur l'Equateur, à Quito, mardi soir, lors de la 18e et dernière journée des Eliminatoires de la zone Amérique du sud, l'Albiceleste termine à la 3e place de son groupe (28 pts), directement qualificative pour le Mondial en Russie, derrière le Brésil (1er avec 41 pts) et l'Uruguay (2e, 31 pts). «Par chance, ça nous a souri, et tout s'est bien terminé. Nous sommes tranquilles, nous avons atteint l'objectif, c'est le plus important», a déclaré Lionel Messi, hilare, en sortant du vestiaire, dans le stade Atahualpa de Quito.

 

Quelques heures plus tôt, les Argentins se sont offert une belle frayeur. Car les Equatoriens ont ouvert le score en tout début de match. Le milieu Romario Ibarra a profité de l'inattention de la défense argentine pour marquer du gauche après quarante secondes de jeu ! Mais les grands joueurs doivent répondre présent dans les moments clés. Et Messi l'a fait, dans des conditions de jeu très délicates en raison de l'altitude de la capitale équatorienne (2850 m).

 

Alors que la qualification s'éloignait et que le désespoir envahissait les 41 millions d'Argentins, il a d'abor)d remis les deux équipes à égalité. A la 12e minute, à l'issue d'un une-deux avec le Parisien Angel Di Maria, le capitaine argentin fusillait du gauche le gardien équatorien Maximo Banquera avant de lever un poing rageur. Survolté, Messi a doublé la mise à la 20e minute. Servi en profondeur par Di Maria, encore lui, le Barcelonais a marqué d'un tir puissant du gauche, sur la gauche de la surface de réparation. Imparable, dans la lucarne gauche.

 «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi»

 

«Un Mondial sans Messi, ce n'est pas un Mondial», lâchait, déchaîné, le commentateur de la chaîne argentine TyC Sports dès le deuxième but de Messi. «Cela aurait été une folie que l'Argentine ne soit pas au Mondial», a nuancé le génial n.10 au bout de la nuit équatorienne. La sélection de Jorge Sampaoli aurait pu virer à la pause avec une plus grande avance. Sur un tir de Messi (16), ou quand le même Messi adressait un caviar dans la surface à Di Maria, qui ratait son face-à-face avec le gardien (32), ou encore sur une tête du défenseur Gabriel Mercado sur corner (34).

 

Le troisième acte du récital Messi intervenait à l'heure de jeu. Sur une relance d'Otamendi, le petit Argentin s'emparait du ballon aux 35 mètres, accélérait et décochait un tir à la limite de la surface qui lobait le gardien équatorien (63). «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi», hurlait le commentateur argentin. Célèbre pour ses petites phrases, l'Anglais Gary Lineker résumait la soirée d'un tweet: «Quand il y a Messi, il a de l'espoir».

 

 

A la fin du match, ses coéquipiers l'ont chaleureusement étreint alors que l'entraîneur Jorge Sampaoli l'a gratifié d'une longue accolade au pied de la tribune où il venait de saluer les supporters argentins. «C'est le meilleur joueur de l'Histoire. Je suis ému d'être dans un groupe à ses côtés», a déclaré le sélectionneur après le match. Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l'Urugayen Luis Suarez) de l'histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud). 

 

Lors des éliminatoires, l'Argentine n'avait pas marqué dans le cours du jeu depuis novembre 2016 et une victoire contre la Colombie (3-0). En 2017, Messi n'avait jusque là marqué qu'un pénalty en match officiel. Alors que l'ombre d'un Mondial sans Messi planait sur la planète football, le numéro 10 argentin a rappelé à Quito qu'il faudrait compter sur lui en Russie, où il espère enfin remporter un titre avec l'Argentine, quatre ans après la finale perdue en 2014 contre l'Allemagne.

 

Videos

Sport

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.
300 personnes ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Algérie: plus de 300 blessés en 4 mois lors de violences en marge de matches de foot

Plus de 300 personnes, dont environ 200 policiers, ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie entre août et fin novembre, a annoncé dimanche la police algérienne.Environ 700 personnes ont été arrêtées sur la même période en raison de ces violences, a ajouté la police.
Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Le Ballon d'Or africain 2018, décerné le 8 janvier à Dakar par la Confédération africaine de football (CAF), récompensera un joueur parmi ces trois stars: Mohamed Salah (Egypte/Liverpool), tenant du titre, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), désignés finalistes mardi, comme l'année précédente.
Luka Modric Photo BENOIT TESSIER, REUTERS

Ballon d'Or: Luka Modric met fin au règne de Ronaldo et Messi

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium.
Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations ©DR

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun

La Confédération Africaine de Football a décidé de retirer l'organisation de la CAN-2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans l'avancée des travaux de préparation, a annoncé son président à Accra au Ghana. La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a été retirée vendredi au Cameroun à sept mois de la compétition prévue dans un nouveau format élargi à 24 équipes: une période floue s'ouvre, avec un cabinet mis en place pour "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année".
Issa Hayatou

Football : l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou, condamné à 24,5 millions d’euros d’amende

Issa Hayatou a été condamné à 24,5 millions d'euros d'amende pour « abus de position dominante » dans l'octroi de droits de diffusion TV des compétitions africaines. L'ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) dénonce une « diffamation » et a annoncé son intention de faire appel.
CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3) ©DR

CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3)

Après avoir réalisé un nul (0-0), en première période, l’As Vclub a été battu en seconde mi-temps par Raja Athletic Club (0-3), en finale aller de la coupe de la Confédération-CAF, disputée dimanche 25 novembre au stade Mohammed V de Casablanca (Maroc). Tout a bien commencé pour le club kinois jusqu'à la sortie sur civière à la 23e minute pour blessure du buteur maison, Jean-Marc Makusu. L’attaquant congolais est deuxième meilleur buteur de la compétition avec 10 buts.