Lionel Messi envoie l'Argentine à la Coupe du monde 2018

Lionel Messi lors de la victoire 3-1 contre l'Equateur, Quito, le 10 octobre 2017 / REUTERS

Menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, l'Argentine a renversé la vapeur; le génie Messi est sorti de la lampe, pour marquer trois buts cruciaux qui qualifient l'Albiceleste pour le Mondial-2018.

Avant ce dernier match, l'Argentine était au bord de l'élimination. Elle s su se rétablir. Avec sa victoire 3-1 sur l'Equateur, à Quito, mardi soir, lors de la 18e et dernière journée des Eliminatoires de la zone Amérique du sud, l'Albiceleste termine à la 3e place de son groupe (28 pts), directement qualificative pour le Mondial en Russie, derrière le Brésil (1er avec 41 pts) et l'Uruguay (2e, 31 pts). «Par chance, ça nous a souri, et tout s'est bien terminé. Nous sommes tranquilles, nous avons atteint l'objectif, c'est le plus important», a déclaré Lionel Messi, hilare, en sortant du vestiaire, dans le stade Atahualpa de Quito.

 

Quelques heures plus tôt, les Argentins se sont offert une belle frayeur. Car les Equatoriens ont ouvert le score en tout début de match. Le milieu Romario Ibarra a profité de l'inattention de la défense argentine pour marquer du gauche après quarante secondes de jeu ! Mais les grands joueurs doivent répondre présent dans les moments clés. Et Messi l'a fait, dans des conditions de jeu très délicates en raison de l'altitude de la capitale équatorienne (2850 m).

 

Alors que la qualification s'éloignait et que le désespoir envahissait les 41 millions d'Argentins, il a d'abor)d remis les deux équipes à égalité. A la 12e minute, à l'issue d'un une-deux avec le Parisien Angel Di Maria, le capitaine argentin fusillait du gauche le gardien équatorien Maximo Banquera avant de lever un poing rageur. Survolté, Messi a doublé la mise à la 20e minute. Servi en profondeur par Di Maria, encore lui, le Barcelonais a marqué d'un tir puissant du gauche, sur la gauche de la surface de réparation. Imparable, dans la lucarne gauche.

 «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi»

 

«Un Mondial sans Messi, ce n'est pas un Mondial», lâchait, déchaîné, le commentateur de la chaîne argentine TyC Sports dès le deuxième but de Messi. «Cela aurait été une folie que l'Argentine ne soit pas au Mondial», a nuancé le génial n.10 au bout de la nuit équatorienne. La sélection de Jorge Sampaoli aurait pu virer à la pause avec une plus grande avance. Sur un tir de Messi (16), ou quand le même Messi adressait un caviar dans la surface à Di Maria, qui ratait son face-à-face avec le gardien (32), ou encore sur une tête du défenseur Gabriel Mercado sur corner (34).

 

Le troisième acte du récital Messi intervenait à l'heure de jeu. Sur une relance d'Otamendi, le petit Argentin s'emparait du ballon aux 35 mètres, accélérait et décochait un tir à la limite de la surface qui lobait le gardien équatorien (63). «Gooooool, goooool, vive le football, vive Messi», hurlait le commentateur argentin. Célèbre pour ses petites phrases, l'Anglais Gary Lineker résumait la soirée d'un tweet: «Quand il y a Messi, il a de l'espoir».

 

 

A la fin du match, ses coéquipiers l'ont chaleureusement étreint alors que l'entraîneur Jorge Sampaoli l'a gratifié d'une longue accolade au pied de la tribune où il venait de saluer les supporters argentins. «C'est le meilleur joueur de l'Histoire. Je suis ému d'être dans un groupe à ses côtés», a déclaré le sélectionneur après le match. Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l'Urugayen Luis Suarez) de l'histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud). 

 

Lors des éliminatoires, l'Argentine n'avait pas marqué dans le cours du jeu depuis novembre 2016 et une victoire contre la Colombie (3-0). En 2017, Messi n'avait jusque là marqué qu'un pénalty en match officiel. Alors que l'ombre d'un Mondial sans Messi planait sur la planète football, le numéro 10 argentin a rappelé à Quito qu'il faudrait compter sur lui en Russie, où il espère enfin remporter un titre avec l'Argentine, quatre ans après la finale perdue en 2014 contre l'Allemagne.

 

Videos

Sport

Le président de la Fédération congolaise (FECOFA), Constant Omari

Football: Constant Omari, président de la Fédération congolaise en garde à vue

Le président de la Fédération congolaise (FECOFA), Constant Omari, ainsi que trois autres dirigeants sportifs de la République démocratique du Congo, ont été placés mardi soir en garde à vue à Kinshasa pour une affaire d'utilisation de fonds publics.
Le Sénégalais Moussa Konaté (au centre), félicité par ses partenaires. AFP PHOTO/CHARLY TRIBALLEAU

Sénégal-Corée du Sud en Autriche le 11 juin en préparation au Mondial 2018

Le Sénégal et la Corée du Sud, tous deux qualifiés pour le Mondial-2018 en Russie, s'affronteront le 11 juin lors d'un match de préparation à huis clos en Autriche, a annoncé le président de la Fédération sénégalaise de Football, Augustin Senghor.
Huit des 42 athlètes camerounais, ici lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux du Commonwealth à Golad Coast le 4 avril 2018, se sont évanouis dans la nature. REUTERS/Jeremy Lee

Jeux du Commonwealth: des athlètes camerounais disparaissent

Huit athlètes camerounais participant aux Jeux du Commonwealth à Gold Coast (Australie) ont disparu, a annoncé mercredi la délégation qui craint une défection pour ne pas rentrer au Cameroun où l'armée et des séparatistes anglophones s'affrontent depuis plusieurs mois.
La Sud-Africaine Caster Semenya, au 800m des JO de Rio, le 20 août 2016.

La Sud-Africaine Semenya survole le 1.500 m aux jeux du Commonwealth

L'athlète sud-africaine Caster Semenya a survolé mardi le 1.500 m des Jeux du Commonwealth, une domination sur la piste qui continue d'être accompagnée de controverses en raison de son hyper-androgénie, sécrétant naturellement trop de testostérone.Agée de 27 ans, Semenya a déposé sans être inquiétée ses adversaires dans le dernier tour pour l'emporter en 4 min 00 71/100 devant la Kényane Beatrice Chepkoech (à 2 sec 38) et la Galloise Melissa Courtney (à 2 sec 73.
Zinedine Zidane

Zidane et le fardeau du favori en ligue des champions

Double tenant de la Ligue des champions, le Real Madrid a balayé la Juventus en quart aller (3-0) et reçoit au retour mercredi (18h45 TU) avec une étiquette de favori pour la victoire finale... dont l'entraîneur Zinédine Zidane se serait bien passé."On joue notre vie et notre saison" mercredi, a été contraint de rappeler le technicien français dimanche, tentant de dissiper l'euphorie qui s'est emparée de Madrid.
Floyd Mayweather pourrait sortir de sa retraite pour combattre en MMA. | Photo : AFP

Boxe : Mayweather pourrait sortir de sa retraite pour combattre en MMA

Le champion de boxe Floyd Mayweather a laissé entendre qu'il pourrait sortir de sa retraite pour combattre en MMA. Il n'envisage pas d'autre scénario si cela devait arrivé. Il a laissé entendre qu'il pourrait bientôt sortir de sa (récente) retraite en cas de somme adéquate à ses attentes.
Le Kenyan Paul Lonyangata remporte la 42ème édition du Marathon de Paris le 8 avril 2018.

Le Kényan Paul Lonyangata remporte à nouveau le marathon de Paris

Le Kényan Paul Lonyangata a réalisé un doublé rare dans la capitale française en remportant dimanche la 42e édition du marathon de Paris en 2 heures 6 minutes et 25 secondes, soit 15 secondes de plus que lors de son succès en 2017.Agé de 25 ans, Lonyangata a dépassé dans les derniers hectomètres sa compatriote Betsy Saina, lauréate en 2h 22 min 56 sec de l'épreuve féminine.