La réponse de LeBron James, Kobe Bryant et Stephen Curry à Donald Trump

LeBron James et Kobe Bryant se paient Donald Trump.

Après l’annonce par Donald Trump de l’annulation de la venue des Golden State Warriors à la Maison Blanche, les stars de la Ligue n’ont pas tardé à réagir et à tacler violemment le président américain.

Entre Donald Trump et les stars de la NBA, le torchon brûle. Depuis l’élection du milliardaire à la présidence des États-Unis, certains des meilleurs basketteurs de la planète n’ont pas hésité à dire publiquement tout le mal qu’ils pensent de Trump et de ses idées, à commencer par LeBron James et Kevin Durant. Sacré champion en mai dernier avec les Golden State Warriors, ce dernier avait d’ailleurs annoncé ne pas vouloir se rendre à la Maison Blanche avec son équipe lors de la traditionnelle réception des champions.

Le point de départ d’une polémique qui agite les médias et les réseaux sociaux américains depuis quatre mois, et qui vient de déboucher sur une conclusion inattendue. Donald Trump a en effet annoncé ce samedi dans un tweet que la cérémonie était annulée, tout en fustigeant le comportement de Stephen Curry, l’autre star de l’équipe, qui avait pour sa part affirmé qu’il hésitait à venir à la Maison Blanche.

 

“Être reçu à la Maison Blanche était un grand honneur jusqu’à ce que tu te pointes”

Être reçu à la Maison Blanche constitue un grand honneur pour les équipes sacrées championnes. Stephen Curry hésite, par conséquent l’invitation est retirée!”, voilà, en version française, le message adressé par Trump à la NBA. Et forcément, les réponses ne se sont pas fait attendre. LeBron James, la superstar absolue de la Ligue et le meilleur joueur NBA depuis une dizaine d’années, a ainsi été le premier à dégainer.

 

En VF : “Espèce de clochard, Stephen Curry a déjà dit qu’il ne viendrait pas. Donc il n’y a pas d’invitation du tout. Être reçu à la Maison Blanche était un grand honneur jusqu’à ce que tu te pointes“. Cinglante, la réplique du “King” est immédiatement devenue virale et rapidement, d’autres icônes de la NBA se sont fendues d’un tweet anti-Trump, à l’image du légendaire Kobe Bryant, retraité depuis l’an passé.

 

 

 

 

En VF : “Un président des États-Unis qui à lui seul crée la division et la colère et dont les mots inspirent la dissension et la haine ne peut pas ‘rendre sa grandeur à l’Amérique’“. De son côté, Stephen Curry a lui aussi donné son sentiment sur le tweet présidentiel :“C’est surréaliste. Je ne sais pas pourquoi il ressent le besoin de cibler certaines personnes plutôt que d’autres. J’en ai une idée mais je pense c’est indigne de la part d’un dirigeant d’un pays de s’engager sur cette route. Ce n’est pas ce que font les leaders.”

 

 

 

Le double MVP (2015 et 2016) a également remercié ses collègues pour leur soutien. “C’est incroyable de voir tous ces gars s’exprimer d’une même voix, s’est réjoui le numéro 30 des Warriors. Nous n’essayons pas de diviser ce pays. Nous essayons de réunir les gens et de parler d’amour, de solidarité et d’égalité. Je crois que nous l’avons démontré après ce qu’il s’est passé.” Pas sûr, néanmoins, que la polémique en reste là.

Avec YahooSport

 

 

 

Videos

Sport

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.
300 personnes ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Algérie: plus de 300 blessés en 4 mois lors de violences en marge de matches de foot

Plus de 300 personnes, dont environ 200 policiers, ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie entre août et fin novembre, a annoncé dimanche la police algérienne.Environ 700 personnes ont été arrêtées sur la même période en raison de ces violences, a ajouté la police.
Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Le Ballon d'Or africain 2018, décerné le 8 janvier à Dakar par la Confédération africaine de football (CAF), récompensera un joueur parmi ces trois stars: Mohamed Salah (Egypte/Liverpool), tenant du titre, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), désignés finalistes mardi, comme l'année précédente.
Luka Modric Photo BENOIT TESSIER, REUTERS

Ballon d'Or: Luka Modric met fin au règne de Ronaldo et Messi

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium.
Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations ©DR

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun

La Confédération Africaine de Football a décidé de retirer l'organisation de la CAN-2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans l'avancée des travaux de préparation, a annoncé son président à Accra au Ghana. La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a été retirée vendredi au Cameroun à sept mois de la compétition prévue dans un nouveau format élargi à 24 équipes: une période floue s'ouvre, avec un cabinet mis en place pour "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année".
Issa Hayatou

Football : l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou, condamné à 24,5 millions d’euros d’amende

Issa Hayatou a été condamné à 24,5 millions d'euros d'amende pour « abus de position dominante » dans l'octroi de droits de diffusion TV des compétitions africaines. L'ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) dénonce une « diffamation » et a annoncé son intention de faire appel.
CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3) ©DR

CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3)

Après avoir réalisé un nul (0-0), en première période, l’As Vclub a été battu en seconde mi-temps par Raja Athletic Club (0-3), en finale aller de la coupe de la Confédération-CAF, disputée dimanche 25 novembre au stade Mohammed V de Casablanca (Maroc). Tout a bien commencé pour le club kinois jusqu'à la sortie sur civière à la 23e minute pour blessure du buteur maison, Jean-Marc Makusu. L’attaquant congolais est deuxième meilleur buteur de la compétition avec 10 buts.