Kobe Bryant "n'irait pas" à la Maison Blanche si Trump l'invitait

Kobe Bryant

L'ancien basketteur américain Kobe Bryant "n'irait pas" à la Maison Blanche si le président des Etats-Unis Donald Trump l'invitait, a-t-il affirmé samedi lors d'un passage en France pour les besoins d'une opération de communication avec l'un de ses sponsors. Questionné au sujet d'une hypothétique invitation à la Maison Blanche, l'ex-star du basket mondial a d'abord répondu: "Non, je n'irais pas". "Je pense que c'est avant tout une question de respect et une question de se battre pour ses opinions", a poursuivi l'ancien joueur des Los Angeles Lakers, 39 ans, qui a pris sa retraite en 2016. "Vous pouvez être d'accord ou ne pas être pas d'accord, ça me va, c'est la beauté de ce pays, de pouvoir parler au nom de ce qu'on croît, de porter ses opinions." "On peut être d'accord ou bien pas d'accord. Mais je respecte l'opinion des autres. Je pense que chaque opinion a sa place, donc je n'irais pas", a ajouté le "Black Mamba", son surnom, venu inaugurer un espace dédié au basket dans le XIXe arrondissement de Paris. Bryant faisait référence au conflit opposant Donald Trump et les sportifs américains. Depuis près d'un mois le président américain s'est engagé dans un bras de fer avec les joueurs de football américain de la NFL, dont beaucoup posent genou à terre pendant l'hymne national. Ce geste controversé, effectué pour dénoncer les tensions raciales aux États-Unis et parfois le président américain lui-même, est interprété par Donald Trump comme un manque de respect envers l'Amérique. Celui-ci s'en était pris aussi au basket, en retirant l'invitation à la Maison Blanche à Stephen Curry, le meneur de l'équipe de NBA des Golden State Warriors vainqueur du dernier championnat, qui avait exprimé sa défiance à l'égard de la nouvelle administration. Curry avait reçu le soutien de la star de la NBA, LeBron James, dans un tweet adressé au président américain qu'il traitait de "tocard". Avec AFP

Videos

Sport

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.
300 personnes ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Algérie: plus de 300 blessés en 4 mois lors de violences en marge de matches de foot

Plus de 300 personnes, dont environ 200 policiers, ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie entre août et fin novembre, a annoncé dimanche la police algérienne.Environ 700 personnes ont été arrêtées sur la même période en raison de ces violences, a ajouté la police.
Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Le Ballon d'Or africain 2018, décerné le 8 janvier à Dakar par la Confédération africaine de football (CAF), récompensera un joueur parmi ces trois stars: Mohamed Salah (Egypte/Liverpool), tenant du titre, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), désignés finalistes mardi, comme l'année précédente.
Luka Modric Photo BENOIT TESSIER, REUTERS

Ballon d'Or: Luka Modric met fin au règne de Ronaldo et Messi

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium.
Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations ©DR

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun

La Confédération Africaine de Football a décidé de retirer l'organisation de la CAN-2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans l'avancée des travaux de préparation, a annoncé son président à Accra au Ghana. La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a été retirée vendredi au Cameroun à sept mois de la compétition prévue dans un nouveau format élargi à 24 équipes: une période floue s'ouvre, avec un cabinet mis en place pour "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année".
Issa Hayatou

Football : l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou, condamné à 24,5 millions d’euros d’amende

Issa Hayatou a été condamné à 24,5 millions d'euros d'amende pour « abus de position dominante » dans l'octroi de droits de diffusion TV des compétitions africaines. L'ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) dénonce une « diffamation » et a annoncé son intention de faire appel.
CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3) ©DR

CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3)

Après avoir réalisé un nul (0-0), en première période, l’As Vclub a été battu en seconde mi-temps par Raja Athletic Club (0-3), en finale aller de la coupe de la Confédération-CAF, disputée dimanche 25 novembre au stade Mohammed V de Casablanca (Maroc). Tout a bien commencé pour le club kinois jusqu'à la sortie sur civière à la 23e minute pour blessure du buteur maison, Jean-Marc Makusu. L’attaquant congolais est deuxième meilleur buteur de la compétition avec 10 buts.