Interview- Ousmane Dembélé : «Je n'ai pas de pression, c'est le marché qui est un peu fou»

Ousmane Dembélé a été présenté aujourd'hui aux supporters barcelonais et à la presse. | AFP

Ousmane Dembélé, présenté lundi au FC Barcelone, est conscient des attentes générées par son transfert à prix d'or mais ne compte pas se focaliser dessus.

«Quelles sont vos premières sensations après avoir signé pour cinq ans au Barça ?Je suis très content d'être ici devant vous, mon rêve est devenu réalité en signant ici à Barcelone. Mon objectif est de bien m'intégrer dans l'équipe, de gagner le plus de titres possibles, de bien m'intégrer dans cet effectif, dans ce club. Je suis très content d'être dans le meilleur club du monde avec les meilleurs joueurs du monde. (...) La pression, c'est vrai qu'il y en a un peu mais je vais faire abstraction de tout ça. Je vais donner mon maximum pour remplir les objectifs et aider l'équipe.

Vous parlez de rêve. A quand remonte votre passion pour ce club ?Depuis que j'ai l'âge de 8 ans, je regarde des matches du FC Barcelone. C'était un rêve et il est devenu réalité. J'ai toujours regardé les matches, la manière de jouer de Barcelone. Ils ont gagné beaucoup de titres, de Ligues des champions, de Ligas. Ça m'a plu.

Vous avez manqué les entraînements avec Dortmund pour obtenir d'être transféré. Comment avez-vous vécu ce bras de fer ?Je savais que j'allais signer ici à Barcelone et que c'était une question de quelques jours, de quelques semaines. J'étais très confiant, très lucide, mais très content aussi. Tout ça s'est fait de la bonne manière, les deux parties ont été contentes et moi aussi je le suis. Cette période n'a pas été difficile, elle a juste été délicate parce que je n'étais pas sur les terrains. (...) Avec le Borussia Dortmund, ça s'était bien passé, sauf sur la fin où c'est entièrement de ma faute, parce que je l'ai voulu. Si ça ne s'était pas passé comme ça, ça aurait été difficile de venir à Barcelone. C'était mon rêve de venir ici et le BvB était au courant.

«Il y a une classe d'écart entre moi et Neymar»

Vous avez été transféré pour 105 millions d'euros plus 42 de bonus, soit le transfert le plus onéreux du football espagnol. Comment le vivez-vous ?Cela ne me met pas de pression, c'est le marché des transferts qui est devenu un peu fou. Franchement, je ne fais pas attention à ça. Je n'ai que 20 ans, j'essaie de faire mon boulot sur le terrain, d'aider l'équipe.

Ressentez-vous la pression de devoir faire oublier l'attaquant brésilien Neymar, qui a quitté Barcelone cet été pour rejoindre le Paris SG ?Il y a une classe d'écart entre moi et Neymar. Neymar est l'un des meilleurs joueurs du monde, c'est un très grand joueur. Moi, je suis tout jeune et c'est ma deuxième saison en professionnel. J'apprends tous les jours, je n'ai que 20 ans. Je m'améliore de jour en jour, j'essaie de grandir et je suis venu dans ce club pour grandir encore plus. (...) Je ne suis pas là pour remplacer Neymar. Le FC Barcelone avait besoin d'un joueur dans cette position. Ils ont fait appel à moi et je vais tout donner pour l'équipe, pour le club, je vais essayer de bien progresser.

Avez-vous hâte de côtoyer la star Lionel Messi, quintuple Ballon d'Or ?C'est un honneur, un plaisir, de faire partie de l'équipe de Lionel Messi. Je vais apprendre, regarder ce qu'il fait. C'est un très, très grand joueur, le meilleur joueur du monde et de l'histoire du football.

On vous dit aussi habile du pied gauche que du pied droit. Quel est votre pied fort ?J'essaie d'utiliser les deux pieds. Un peu plus jeune j'ai progressé sur ça, je me suis donné les moyens de frapper pied droit, pied gauche. Comme je dis souvent, je préfère conduire le ballon du pied gauche et frapper du pied droit.»

Avec l'AFP

Videos

Sport

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.
300 personnes ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Algérie: plus de 300 blessés en 4 mois lors de violences en marge de matches de foot

Plus de 300 personnes, dont environ 200 policiers, ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie entre août et fin novembre, a annoncé dimanche la police algérienne.Environ 700 personnes ont été arrêtées sur la même période en raison de ces violences, a ajouté la police.
Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Le Ballon d'Or africain 2018, décerné le 8 janvier à Dakar par la Confédération africaine de football (CAF), récompensera un joueur parmi ces trois stars: Mohamed Salah (Egypte/Liverpool), tenant du titre, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), désignés finalistes mardi, comme l'année précédente.
Luka Modric Photo BENOIT TESSIER, REUTERS

Ballon d'Or: Luka Modric met fin au règne de Ronaldo et Messi

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium.
Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations ©DR

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun

La Confédération Africaine de Football a décidé de retirer l'organisation de la CAN-2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans l'avancée des travaux de préparation, a annoncé son président à Accra au Ghana. La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a été retirée vendredi au Cameroun à sept mois de la compétition prévue dans un nouveau format élargi à 24 équipes: une période floue s'ouvre, avec un cabinet mis en place pour "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année".
Issa Hayatou

Football : l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou, condamné à 24,5 millions d’euros d’amende

Issa Hayatou a été condamné à 24,5 millions d'euros d'amende pour « abus de position dominante » dans l'octroi de droits de diffusion TV des compétitions africaines. L'ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) dénonce une « diffamation » et a annoncé son intention de faire appel.
CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3) ©DR

CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3)

Après avoir réalisé un nul (0-0), en première période, l’As Vclub a été battu en seconde mi-temps par Raja Athletic Club (0-3), en finale aller de la coupe de la Confédération-CAF, disputée dimanche 25 novembre au stade Mohammed V de Casablanca (Maroc). Tout a bien commencé pour le club kinois jusqu'à la sortie sur civière à la 23e minute pour blessure du buteur maison, Jean-Marc Makusu. L’attaquant congolais est deuxième meilleur buteur de la compétition avec 10 buts.