Interview- Ousmane Dembélé : «Je n'ai pas de pression, c'est le marché qui est un peu fou»

Ousmane Dembélé a été présenté aujourd'hui aux supporters barcelonais et à la presse. | AFP

Ousmane Dembélé, présenté lundi au FC Barcelone, est conscient des attentes générées par son transfert à prix d'or mais ne compte pas se focaliser dessus.

«Quelles sont vos premières sensations après avoir signé pour cinq ans au Barça ?Je suis très content d'être ici devant vous, mon rêve est devenu réalité en signant ici à Barcelone. Mon objectif est de bien m'intégrer dans l'équipe, de gagner le plus de titres possibles, de bien m'intégrer dans cet effectif, dans ce club. Je suis très content d'être dans le meilleur club du monde avec les meilleurs joueurs du monde. (...) La pression, c'est vrai qu'il y en a un peu mais je vais faire abstraction de tout ça. Je vais donner mon maximum pour remplir les objectifs et aider l'équipe.

Vous parlez de rêve. A quand remonte votre passion pour ce club ?Depuis que j'ai l'âge de 8 ans, je regarde des matches du FC Barcelone. C'était un rêve et il est devenu réalité. J'ai toujours regardé les matches, la manière de jouer de Barcelone. Ils ont gagné beaucoup de titres, de Ligues des champions, de Ligas. Ça m'a plu.

Vous avez manqué les entraînements avec Dortmund pour obtenir d'être transféré. Comment avez-vous vécu ce bras de fer ?Je savais que j'allais signer ici à Barcelone et que c'était une question de quelques jours, de quelques semaines. J'étais très confiant, très lucide, mais très content aussi. Tout ça s'est fait de la bonne manière, les deux parties ont été contentes et moi aussi je le suis. Cette période n'a pas été difficile, elle a juste été délicate parce que je n'étais pas sur les terrains. (...) Avec le Borussia Dortmund, ça s'était bien passé, sauf sur la fin où c'est entièrement de ma faute, parce que je l'ai voulu. Si ça ne s'était pas passé comme ça, ça aurait été difficile de venir à Barcelone. C'était mon rêve de venir ici et le BvB était au courant.

«Il y a une classe d'écart entre moi et Neymar»

Vous avez été transféré pour 105 millions d'euros plus 42 de bonus, soit le transfert le plus onéreux du football espagnol. Comment le vivez-vous ?Cela ne me met pas de pression, c'est le marché des transferts qui est devenu un peu fou. Franchement, je ne fais pas attention à ça. Je n'ai que 20 ans, j'essaie de faire mon boulot sur le terrain, d'aider l'équipe.

Ressentez-vous la pression de devoir faire oublier l'attaquant brésilien Neymar, qui a quitté Barcelone cet été pour rejoindre le Paris SG ?Il y a une classe d'écart entre moi et Neymar. Neymar est l'un des meilleurs joueurs du monde, c'est un très grand joueur. Moi, je suis tout jeune et c'est ma deuxième saison en professionnel. J'apprends tous les jours, je n'ai que 20 ans. Je m'améliore de jour en jour, j'essaie de grandir et je suis venu dans ce club pour grandir encore plus. (...) Je ne suis pas là pour remplacer Neymar. Le FC Barcelone avait besoin d'un joueur dans cette position. Ils ont fait appel à moi et je vais tout donner pour l'équipe, pour le club, je vais essayer de bien progresser.

Avez-vous hâte de côtoyer la star Lionel Messi, quintuple Ballon d'Or ?C'est un honneur, un plaisir, de faire partie de l'équipe de Lionel Messi. Je vais apprendre, regarder ce qu'il fait. C'est un très, très grand joueur, le meilleur joueur du monde et de l'histoire du football.

On vous dit aussi habile du pied gauche que du pied droit. Quel est votre pied fort ?J'essaie d'utiliser les deux pieds. Un peu plus jeune j'ai progressé sur ça, je me suis donné les moyens de frapper pied droit, pied gauche. Comme je dis souvent, je préfère conduire le ballon du pied gauche et frapper du pied droit.»

Avec l'AFP

Videos

Sport

Lukaku ©DR

Ligue des champions: le PSG subit une nouvelle "remontada" fatale

Un air de déjà-vu et un dénouement ahurissant : le PSG, renversé sur son terrain par Manchester United (3-1 au retour ; succès parisien 2-0 à l'aller), s'est de nouveau effondré dans les derniers instants d'un match crucial, quittant pour la troisième fois consécutive la Ligue des champions en 8e de finale."Excusez-nous, c'est le seul mot que je peux trouver pour le moment. C'est difficile d'expliquer, de parler aux supporters qui sont tristes, à nos familles qui sont là", s'est désolé le capitaine Thiago Silva au micro de RMC.
Coupe d'Afrique des nations

Gérard Dreyfus : "Le foot africain a-t-il encore un public ?"

« Nous avons un football local où les stades sont vides. Ca manque de passion… » J’entendais récemment les propos tenus par Didier Drogba sur les antennes d’un média que je connais bien, RFI. Bien sûr l’ancienne gloire ivoirienne des stades évoquait de la situation du football dans son pays, délaissé, sauf en de très très rares occasions, par les aficionados. Il mettait en accusation la Fédération et ses dirigeants.
Ligue des champions Grâce à Kimpembe puis Mbappé, le PSG a fait plier Manchester United

Ligue des champions Grâce à Kimpembe puis Mbappé, le PSG a fait plier Manchester United

Dans ce huitième de finale aller de Ligue des champions, le PSG a réalisé un très gros coup sur la pelouse de Manchester. Dans un match maîtrisé de bout en bout, Paris l'emporte 2-0 grâce à des buts de Kimpembe et Mbappé et devient ainsi la première équipe française à gagner à Old Trafford. Il faudra maintenant confirmer au match retour !
L'Egypte de Mohamed Salah dispose des infrastructures nécessaires pour organiser la CAN 2019, cet été. | AFP

Football. L’Égypte sera "prête" pour organiser la Coupe d’Afrique des Nations 2019

La directrice de la communication de la Confédération africaine de football, Nathalie Rabe, a assuré ce mardi 5 février que l’Égypte sera opérationnelle pour accueillir la Coupe d’Afrique des Nations 2019, du 21 juin au 19 juillet. 
coupe d'afrique des nations

Le début de la CAN 2019 en Egypte reporté au 21 juin pour cause de ramadan ?

Alors que l’Egypte a demandé à ce que le début de la Coupe d’Afrique des nations 2019 soit avancé d’un jour, donc le 14 juin plutôt que le 15, la phase finale devrait  débuter au Caire une semaine plus tard qu’initialement prévu. C’est ce qu’indique un compte à rebours mis sur le site Internet de la Confédération africaine de football et qui annonce le coup d’envoi du tournoi au vendredi 21 juin.
Le joueur légendaire de la RDC, Ndaye Mutumbula/Photo Radio Okapi

RDC : Décès de Ndaye Mulamba, meilleur buteur sur une phase finale de la CAN

Léopard Ndaye Mutumbula Mulamba est décédé samedi 26 janvier en Afrique du Sud, où il suivait les soins depuis août dernier. Il demeure le meilleur buteur de l'histoire d'une phase finale de la coupe d'Afrique de nation, avec 9 réalisations. Il a été champion d'Afrique en 1974 avec les Léopards. Parcours du footballeur légendaire
L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.