Interview- Ousmane Dembélé : «Je n'ai pas de pression, c'est le marché qui est un peu fou»

Ousmane Dembélé a été présenté aujourd'hui aux supporters barcelonais et à la presse. | AFP

Ousmane Dembélé, présenté lundi au FC Barcelone, est conscient des attentes générées par son transfert à prix d'or mais ne compte pas se focaliser dessus.

«Quelles sont vos premières sensations après avoir signé pour cinq ans au Barça ?Je suis très content d'être ici devant vous, mon rêve est devenu réalité en signant ici à Barcelone. Mon objectif est de bien m'intégrer dans l'équipe, de gagner le plus de titres possibles, de bien m'intégrer dans cet effectif, dans ce club. Je suis très content d'être dans le meilleur club du monde avec les meilleurs joueurs du monde. (...) La pression, c'est vrai qu'il y en a un peu mais je vais faire abstraction de tout ça. Je vais donner mon maximum pour remplir les objectifs et aider l'équipe.

Vous parlez de rêve. A quand remonte votre passion pour ce club ?Depuis que j'ai l'âge de 8 ans, je regarde des matches du FC Barcelone. C'était un rêve et il est devenu réalité. J'ai toujours regardé les matches, la manière de jouer de Barcelone. Ils ont gagné beaucoup de titres, de Ligues des champions, de Ligas. Ça m'a plu.

Vous avez manqué les entraînements avec Dortmund pour obtenir d'être transféré. Comment avez-vous vécu ce bras de fer ?Je savais que j'allais signer ici à Barcelone et que c'était une question de quelques jours, de quelques semaines. J'étais très confiant, très lucide, mais très content aussi. Tout ça s'est fait de la bonne manière, les deux parties ont été contentes et moi aussi je le suis. Cette période n'a pas été difficile, elle a juste été délicate parce que je n'étais pas sur les terrains. (...) Avec le Borussia Dortmund, ça s'était bien passé, sauf sur la fin où c'est entièrement de ma faute, parce que je l'ai voulu. Si ça ne s'était pas passé comme ça, ça aurait été difficile de venir à Barcelone. C'était mon rêve de venir ici et le BvB était au courant.

«Il y a une classe d'écart entre moi et Neymar»

Vous avez été transféré pour 105 millions d'euros plus 42 de bonus, soit le transfert le plus onéreux du football espagnol. Comment le vivez-vous ?Cela ne me met pas de pression, c'est le marché des transferts qui est devenu un peu fou. Franchement, je ne fais pas attention à ça. Je n'ai que 20 ans, j'essaie de faire mon boulot sur le terrain, d'aider l'équipe.

Ressentez-vous la pression de devoir faire oublier l'attaquant brésilien Neymar, qui a quitté Barcelone cet été pour rejoindre le Paris SG ?Il y a une classe d'écart entre moi et Neymar. Neymar est l'un des meilleurs joueurs du monde, c'est un très grand joueur. Moi, je suis tout jeune et c'est ma deuxième saison en professionnel. J'apprends tous les jours, je n'ai que 20 ans. Je m'améliore de jour en jour, j'essaie de grandir et je suis venu dans ce club pour grandir encore plus. (...) Je ne suis pas là pour remplacer Neymar. Le FC Barcelone avait besoin d'un joueur dans cette position. Ils ont fait appel à moi et je vais tout donner pour l'équipe, pour le club, je vais essayer de bien progresser.

Avez-vous hâte de côtoyer la star Lionel Messi, quintuple Ballon d'Or ?C'est un honneur, un plaisir, de faire partie de l'équipe de Lionel Messi. Je vais apprendre, regarder ce qu'il fait. C'est un très, très grand joueur, le meilleur joueur du monde et de l'histoire du football.

On vous dit aussi habile du pied gauche que du pied droit. Quel est votre pied fort ?J'essaie d'utiliser les deux pieds. Un peu plus jeune j'ai progressé sur ça, je me suis donné les moyens de frapper pied droit, pied gauche. Comme je dis souvent, je préfère conduire le ballon du pied gauche et frapper du pied droit.»

Avec l'AFP

Videos

Sport

Omar Elabdellaoui

Football : L’international marocain Omar Elabdellaoui rejoint Galatasaray

L’international maroco-norvégien Omar Elabdellaoui sera prêté à la formation turque Galatasaray, en vertu d’un contrat de trois ans. Le joueur de 28 ans rejoint Istanbul pour un nouveau transfert, après avoir porté le maillot du club grec Olympiakos.Selon Galatasaray, cité par Daily Sabah, Elabdellaoui recevra 1,3 million d’euros pour sa première année au club. Avant de signer avec l’Olympiacos, Elabdellaoui a déjà joué pour le Feyenoord Rotterdam et l’Eintracht Braunschweig.
Choupo Moting célèbre son but qui envoi le PSG en demi-finale de la champions league

Ligue des champions : Le camerounais Choupo Moting qualifie le PSG pour les démi-finales de la ligue des Champions

Le capitaine des Lions indomptable, Choupo Moting a inscrit le but qui a permit à son club de se qualifier. ADS Le PSG affrontait en quart de finale, le club italien de l'Atalanta Bergame ce soir à Lisbonne. 
Youssoufa Moukoko, 15 ans, s'entraîne cet été avec le groupe pro de Dortmund.

Football - Dortmund : le phénomène camerounais, Youssouf Moukoko impressionne Erling Haaland.

Présenté depuis des années comme le futur prodige du foot allemand, originaire du Cameroun, Youssoufa Moukoko, 15 ans, s'entraîne cet été avec le groupe pro de Dortmund. Et il a déjà impressionné Erling Haaland.
Sélection nationale marocaine de football feminin

Maroc : Un «Plan Marshall» pour promouvoir et développer le Football Féminin

La Fédération Royale Marocaine de Football annonce la signature, ce jeudi 6 août, d’une convention pour le développement du football féminin sur tout le territoire national. L’Objectif annoncé : mettre en place les moyens techniques et financiers pour augmenter la pratique du football, le sport le plus plébiscité par les femmes au Maroc, à l’horizon 2024.  
L'équipe national du Cameroun en 1990

Le Cameroun va offrir des maisons aux mondialistes d’Italie 90

La célèbre équipe du Cameroun, qui a atteint les quarts de finale de la Coupe du monde 1990 en Italie, va enfin obtenir les maisons promises par le président Paul Biya il y a 30 ans. 
Mathurin de Chacus, président de la fédération du football béninois

Fédération béninoise de football : quand le changement vire au cauchemar

Élu à la tête de la Fédération béninoise de football le 25 Août 2018, Mathurin de Chacus avait suscité espoir et renouveau pour le sport roi au pays de Béhanzin, Toffa, Bio Guerra. Quasiment deux ans après cette élection, le bilan est une catastrophe sans nom. Gros plan sur une bombe à retardement qui pourrait avoir des répercussions terribles.
WILFRIED ZAHA

Football : un garçon de 12 ans arrêté par la police britannique pour injures racistes envers l'Ivoirien Wilfried Zaha

Interpellé dimanche soir par la police, un jeune supporter d'Aston Villa est soupçonné d'avoir proféré des injures racistes à l'encontre de Wilfried Zaha, attaquant de Crystal Palace et international ivoirien. Il risque une suspension de stade à vie.