Espagne -Liga : Suarez humilie le Real et enfonce Lopetegui

Luis Suarez bourreau du Real Madrid © Getty Images

Luis Suarez bourreau du Real Madrid! Suppléant son ami Lionel Messi blessé, l'avant-centre de Barcelone a signé un somptueux triplé dimanche dans le clasico du Championnat d'Espagne (5-1), laissant à l'agonie l'entraîneur madrilène Julen Lopetegui qui pourrait céder sa place à l'Italien Antonio Conte.

Au Camp Nou, le leader Barcelone a marché sur le Real pendant toute la première période, marquant par Philippe Coutinho (11e) puis Suarez, qui a obtenu et transformé un penalty concédé par Raphaël Varane (30e).

Et lorsque l'équipe de Lopetegui a enfin eu un sursaut d'orgueil avec la réduction du score de Marcelo (50e) puis un tir de Luka Modric sur le poteau (55e), Suarez, récent papa d'un troisième enfant, a enfoncé le clou d'une tête splendide (75e) puis d'un petit ballon piqué au-dessus du gardien (83e). Arturo Vidal a clos le score sur une passe d'Ousmane Dembélé (87e).

"Presque chaque saison, j'ai réussi à marquer face au Real", a savouré Suarez au micro de beIN Sports Espagne, fier de la belle performance collective de l'équipe d'Ernesto Valverde malgré l'absence de Messi. "Nous avons démontré aujourd'hui que nous sommes une grande équipe et que nous avons un grand entraîneur", a-t-il ajouté

Cette démonstration lors de la 10e journée permet au Barça (1er, 21 pts) de conserver les commandes du classement devant l'épatant Alavés (2e, 20 pts), tombeur de Villarreal 2-1. Relégué à sept longueurs de la tête, le Real Madrid (9e, 14 pts) paraît à la dérive, battu lors de cinq de ses sept derniers matches.

Il sera difficile pour Lopetegui de survivre à cette humiliation, digne du 4-0 encaissé en novembre 2015 par l'infortuné Rafael Benitez, qui avait fini par être remplacé par Zinédine Zidane.

"Je me sens triste, mais assez fort pour continuer à diriger cette équipe, a assuré Lopetegui, tout en se montrant fataliste. Je ne suis pas celui qui prend les décisions."

- Lopetegui perd son crédit -

De fait, son bail pourrait être rapidement écourté puisqu'il a abandonné dimanche le peu de crédit qui lui restait, ouvrant la voie à son remplacement, peut-être dès lundi, par l'Italien Antonio Conte (ex-Chelsea), pressenti comme favori selon la presse espagnole.

"On verra ce qui arrive dans les prochaines heures", s'est borné à dire le capitaine Sergio Ramos.

L'équipe madrilène a livré une performance longtemps indigeste avant de se reprendre brièvement en seconde période, à l'orgueil, puis de retomber dans ses travers.

Nacho et Bale ont laissé un boulevard dans leur dos à Jordi Alba, qui a cavalé et servi en retrait Coutinho, buteur d'un plat du pied (11e).

Puis Raphaël Varane, méconnaissable depuis son retour de la Coupe du monde remportée avec les Bleus, a accroché le pied d'appui de Suarez dans la surface. Résultat: penalty, après recours à l'assistance vidéo (VAR), et Suarez qui transforme avant de dévoiler un t-shirt dédié à son troisième enfant, prénommé Lauti et né mardi (30e).

- Le poison Suarez -

A la pause, Lopetegui a tenté un coup: il a fait sortir l'infortuné Varane, peut-être touché physiquement, pour lancer l'ailier Lucas Vazquez et repositionner son équipe en 3-4-3 avec Casemiro associé aux deux défenseurs centraux.

Après un bon centre de Lucas Vazquez, le Real a cru se relancer avec un but de Marcelo en se jetant (50e), qui a coïncidé avec la meilleure période du Real. La "Maison blanche" a d'ailleurs failli égaliser sur un tir rasant de Luka Modric expédié sur le poteau (55e).

Mais l'embellie n'a pas duré et c'est la faute de Suarez: véritable poison, l'Uruguayen a frappé deux fois supplémentaires (75e, 83e) pour signer un triplé retentissant et porter à neuf buts en 10 matches son bilan dans les clasicos. Il a aussi trouvé le poteau (61e) et expédié une volée brûlante du talon (89e).

Bref, même sans Messi (bras fracturé), "Lucho" a incarné ce qui manque le plus au Real en ce moment: le goût du combat et la capacité de finition, deux qualités sans doute parties cet été pour la Juventus Turin dans les valises de Cristiano Ronaldo...

Quant aux bagages de Lopetegui, ils doivent déjà être prêts.

Avec l'AFP

Videos

Sport

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.
300 personnes ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Algérie: plus de 300 blessés en 4 mois lors de violences en marge de matches de foot

Plus de 300 personnes, dont environ 200 policiers, ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie entre août et fin novembre, a annoncé dimanche la police algérienne.Environ 700 personnes ont été arrêtées sur la même période en raison de ces violences, a ajouté la police.
Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Le Ballon d'Or africain 2018, décerné le 8 janvier à Dakar par la Confédération africaine de football (CAF), récompensera un joueur parmi ces trois stars: Mohamed Salah (Egypte/Liverpool), tenant du titre, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), désignés finalistes mardi, comme l'année précédente.
Luka Modric Photo BENOIT TESSIER, REUTERS

Ballon d'Or: Luka Modric met fin au règne de Ronaldo et Messi

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium.
Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations ©DR

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun

La Confédération Africaine de Football a décidé de retirer l'organisation de la CAN-2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans l'avancée des travaux de préparation, a annoncé son président à Accra au Ghana. La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a été retirée vendredi au Cameroun à sept mois de la compétition prévue dans un nouveau format élargi à 24 équipes: une période floue s'ouvre, avec un cabinet mis en place pour "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année".
Issa Hayatou

Football : l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou, condamné à 24,5 millions d’euros d’amende

Issa Hayatou a été condamné à 24,5 millions d'euros d'amende pour « abus de position dominante » dans l'octroi de droits de diffusion TV des compétitions africaines. L'ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) dénonce une « diffamation » et a annoncé son intention de faire appel.
CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3) ©DR

CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3)

Après avoir réalisé un nul (0-0), en première période, l’As Vclub a été battu en seconde mi-temps par Raja Athletic Club (0-3), en finale aller de la coupe de la Confédération-CAF, disputée dimanche 25 novembre au stade Mohammed V de Casablanca (Maroc). Tout a bien commencé pour le club kinois jusqu'à la sortie sur civière à la 23e minute pour blessure du buteur maison, Jean-Marc Makusu. L’attaquant congolais est deuxième meilleur buteur de la compétition avec 10 buts.