Dans des prisons marocaines, un championnat d'Afrique de foot inédit

Des détenus du Maroc et de la Guinée dans une prison de Casablanca le 1er février 2018 jouent la finale d'un Championnat d'Afrique des nations inédit organisé pour les prisonniers africains au Maroc, parallèlement à la compétition officielle du CHAN-2018 | AFP | FADEL SENNA

"Africa pour toujours", clame une banderole sur la porte d'entrée métallique et austère du centre pénitentiaire pour mineurs de Casablanca: ici se joue la finale d'un championnat d'Afrique des nations inédit "au profit des détenus africains au Maroc".

Organisé en écho au CHAN-2018 qui se déroule actuellement dans ce pays d'Afrique du Nord, le mini-tournoi pénitentiaire réunit de jeunes prisonniers originaires d'une douzaine de pays africains.

Dans la cour de l'établissement, sur un terrain en dur entouré de hauts murs gris, le Cameroun et le Mali croisent le fer pour la troisième place.

Sur une estrade aménagée pour l'occasion, des officiels de la Fédération royale marocaine de football et de la direction pénitentiaire, les deux promoteurs du tournoi, assistent à la rencontre.

Les drapeaux des douze pays représentés dans la compétition flottent sous les rouleaux de barbelé qui surplombent les murs.

Alignés en rang derrière les buts, quelques dizaines de mineurs du centre de détention donnent de la voix à pleins poumons, sous l’œil vigilant des gardiens.

Ils reprennent avec frénésie les chants des ultras du Raja, l'un des deux grand clubs de football Casablanca, les rythmant avec des battements de derbouka.

Au bout d'une trentaine de minutes de jeu --durée officielle des matches de ce mini-tournoi-- et de quelques tacles vigoureux, le Cameroun parvient à battre le Mali.

"On voulait jouer la finale mais on ne l'a pas mérité. On a quand même joué et gagné la petite finale, ça ne nous dérange pas", sourit Francis, le gardien de but de l'équipe des détenus camerounais.

Ce trentenaire à la carrure d’athlète purge une peine d'un an à la prison de Marrakech (ouest) pour une "faute": "j'ai fait la bagarre en état d'ivresse", murmure-t-il.

Il tient à remercier "tout le staff technique" et le roi Mohammed VI "qui pense à nous les prisonniers africains".

"Il a très bien parlé!", commente un employé de l'administration pénitentiaire chargé de rester à proximité des journalistes invités pour l'occasion.

- 'Exutoire' -

Francis et ses compagnons laissent la place aux finalistes, le Maroc et la Guinée.

Abderrahmane, un Marocain de 29 ans qui purge une peine de dix ans pour meurtre, s'échauffe une dernière fois avant de "jouer pour le titre".

Ce défenseur aux tacles rugueux est "heureux (...) de représenter son pays" en finale, confie-t-il à une équipe de l'AFP. "C'est un exutoire!", lâche ce gaillard dans sa tenue de footballeur rouge vif, qui tranche avec la grisaille ambiante.

Le tournoi a impliqué "plus de cent détenus africains, répartis dans quatre prisons", à Tanger (nord), Marrakech (sud), Agadir (sud) et Casablanca (ouest), les quatre villes qui ont accueilli le 5e Championnat d'Afrique des nations, détaille le chef du service social de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion du Maroc, Benacer Bennaissa.

Chaque "équipe nationale" a ainsi réuni pour l'occasion des détenus issus de ces quatre prisons. Selon le centre pénitentiaire où se tenaient les matches, les prisonniers-footballeurs ont été transférés pour pouvoir jouer ensemble.

C'est le centre pour mineurs de Casablanca, adossé à la vaste prison pour adultes d'Oukacha, qui a été choisi pour accueillir les deux derniers matchs.

Le Maroc compte environ 75.000 détenus dans 77 centres de détention. Plusieurs sont surpeuplés, comme Oukacha qui compte 8.000 prisonniers pour 5.800 places, selon un récent rapport de l'Observatoire marocain des prisons.

Quand les joueurs marocains entrent sur le terrain pour la finale, l'accueil est triomphal et les détenus oublient un instant leur quotidien.

Main sur le cœur, tous chantent l'hymne national sous les applaudissement des spectateurs.

A la grande joie de ses supporters, l'équipe marocaine bat la Guinée, remporte la finale et se voit remettre la coupe par l'ancien international tunisien Adel Chadly, venu en invité d'honneur.

"Il y a des de vrais talents dans les prisons, des joueurs de haut niveau", s'extasie Abdelmoumen Cherif, un ancien joueur de foot d'un petit club local, membre du staff technique du tournoi et affilié à la Fédération marocaine de football.

Son souhait? Que le Maroc, qui joue la finale du "vrai CHAN" dimanche face au Nigeria, "soulève aussi la coupe".

Videos

Sport

Le pivot de Philadelphie Joel Embiid au All Star Game 2018

NBA - le premier choix de Embiid sera le Cameroun

Le pivot de Philadelphie Joel Embiid a déclaré samedi, en marge du All Star Week End à Los Angeles, que son premier choix serait le Cameroun.De nationalité camerounaise, Embiid n'a jamais joué pour les "Lions Indomptables".Présélectionné par le Cameroun pour le championnat d'Afrique de basket en 2017 (AfroBasket), il avait dû renoncer à cause d'une blessure au genou.
L'Etoile sportive du Sahel (ESS) va porter plainte pour "soupçons de corruption" | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Tunisie: un club porte plainte pour corruption après un match houleux

L'Etoile sportive du Sahel (ESS), l'un des principaux clubs de Tunisie, a annoncé dimanche qu'il allait porter plainte pour "soupçons de corruption" après un match houleux perdu (2-3) face à l'Espérance sportive de Tunis (EST).L'Etoile du Sahel a précisé dans un communiqué que sa plainte au pénal concernerait également des soupçons de "manipulation du résultat" de cette rencontre de la 18e journée de championnat, disputée jeudi.
Bakambu

Bakambu affirme que l’officialisation de son transfert est "juste une histoire de 'timing'"

"Ce n'est pas une complication, juste une histoire de 'timing'", assure jeudi l'attaquant Cédric Bakambu, alors que son transfert en Chine, au Beijing Guoan, n'a toujours pas été officialisé, plus d'un mois après son départ du club espagnol de Villarreal.
Le Brésilien Neymar Jr, joue pour le PSG. Le Portugais Cristiano Ronaldo, joue pour le Real Madrid.

Real Madrid vs PSG ; Ronaldo et Neymar nés sous la même étoile

Cristiano Ronaldo l'astre roi, Neymar l'étoile montante: nés un 5 février, les deux attaquants-stars entrent en collision mercredi lors du choc Real Madrid-Paris SG en Ligue des champions. Auréolés d'une rumeur insistante: et si "Ney" remplaçait un jour "CR7" parmi les "Galactiques" ?Pour le Portugais comme pour le Brésilien, les premiers mois de la saison ont été agités.
Le footballeur ivoirien Dja Djédjé

Levée de la garde à vue du footballeur ivoirien Dja Djédjé en France

La garde à vue de l'international ivoirien du club français RC Lens Brice Dja Djédjé, soupçonné de violences conjugales, a été levée vendredi soir et une enquête préliminaire a été ouverte, indique samedi une source judiciaire.Cette enquête préliminaire vise à "voir ce qui s'est passé et l'environnement du couple, sachant que Madame n'est pas en danger puisqu'ils ont plusieurs appartements et qu'elle vit à Orléans", dans le centre de la France, a affirmé à l'AFP le parquet d'Arras (nord).
Au Togo, Teddy Riner a vécu sa première mission en tant qu’ambassadeur Unicef. À 28 ans, le judoka pense déjà à lancer sa propre fondation, à terme. | Philippe Millereau

Togo : le combat de Teddy Riner pour les enfants démunis

Dix fois champion du monde, deux fois médaillé d’or aux Jeux Olympiques, le judoka Teddy Riner démarre un nouveau combat. Désormais ambassadeur de l’Unicef, une première pour un sportif français, il est allé voir les enfants du Togo, en décembre dernier. Une expérience marquante.
Le Maroc, vainqueur du CHAN 2018, le 4 février 2018.

Le Maroc remporte le CHAN 2018 en dominant le Nigeria 4 à 0

Le Maroc a remporté pour la première fois l'édition 2018 du CHAN qu'il accueillait en battant 4-0 le Nigeria, réduit à dix pendant 42 minutes, en finale dimanche à Casablanca grâce notamment au 9e but dans l'épreuve de son jeune attaquant Ayoub El-Kaabi.Le Maroc, follement encouragé par ses nombreux supporteurs du Complexe Mohammed V, a ouvert la marque par Zakaria Hadraf (45e) avant d'ajouter deux autres buts en trois minutes par Walid El-Karti (61e) et Zakaria Hadraf (64e).