Corruption au Ghana: la fédération de football va être dissoute (gouvernement)

Le Ghanéen André Ayew buteur face à l'Ouganda, lors de la CAN 2017. Pierre René-Worms / RFI

Le gouvernement du Ghana a annoncé jeudi qu'il avait "décidé de prendre des mesures immédiates" pour dissoudre la fédération ghanéenne de football, après les révélations explosives d'une enquête journalistique sur la corruption de dirigeants et d'arbitres.

Le gouvernement "a décidé de prendre des mesures immédiates pour la dissolution de la fédération ghanéenne de football", en raison de "la nature massive de la corruption présumée", a déclaré jeudi soir le ministre de l'Information, Mustapha Abdul-Hamid.

Dans un documentaire explosif présenté mercredi à Accra, des journalistes d'investigation affirment, images à l'appui que le président de la fédération de football du Ghana est impliqué dans plusieurs délits de corruption présumés mettant en jeu des millions de dollars de pots-de-vin.

Le ministre de l'Information a ajouté que les membres du gouvernement étaient "choqués et indignés" par le documentaire, "qui dévoile des irrégularités profondes dans la gestion de la fédération".

"Le gouvernement veillera à ce que les réformes nécessaires soient mises en oeuvre de manière urgente pour assainir la gouvernance du football dans le pays", a-t-il promis, promettant des mesures provisoires pour gérer la fédération dans l'attente de la formation d'une nouvelle direction.

La fédération ghanéenne de football s'était dit plus tôt dans la journée prête à "prendre des mesures immédiates" pour lutter contre la corruption, affirmant prendre "très au sérieux" ces accusations.

"La fédération tient à faire savoir qu'il n'y aura aucune tentative de dissimuler ou de protéger les membres qui seraient impliqués dans des actes de corruption", avait-elle ajouté.

Kwesi Nyantakyi, président de la Ghana Football Association (FA Ghana), est piégé par des journalistes se faisant passer pour des "investisseurs" potentiels à qui il fait miroiter de juteux contrats, dans le film "Number 12", présenté en avant-première au Centre international de conférence d'Accra, où étaient présents de nombreux diplomates et responsables politiques.

Plusieurs dirigeants de la fédération et arbitres sont également filmés recevant des pots-de-vin pour influencer la sélection de joueurs ou truquer l'issue de certains matchs de première ligue, a constaté un correspondant de l'AFP.

Ce documentaire est le résultat d'une enquête de deux ans menée par un journaliste infiltré (et son équipe), Anas Aremeyaw Anas, connu au Ghana pour avoir révélé de nombreuses affaires de corruption ou d'abus de pouvoir dans le pays.

On y voit notamment Kwesi Nyantakyi proposer à de supposés investisseurs financiers (en fait des journalistes) de lui verser 11 millions de dollars pour leur faciliter l'accès à des personnalités clés du gouvernement ghanéen, dans l'espoir d'obtenir d'importants contrats dans les domaines de l'agriculture, de la construction et du pétrole.

L'accord en discussion devant la caméra porte sur 5 millions de dollars par an pendant cinq ans et prévoit des rétro-commissions de 20 à 25% payées par la fédération à M. Nyantakyi et ses partenaires via la société Namax.

Anas Aremeyaw Anas, qui a déjà enquêté sur plusieurs scandales de corruption, notamment dans le système judiciaire, a affirmé avoir reçu des menaces de mort en rapport avec son enquête sur le football ghanéen.

Fin mai, la police ghanéenne avait ouvert une enquête sur des allégations de corruption à l'encontre du président de la fédération de football.

Elle faisait suite à une plainte du chef de l'Etat Nana Akufo-Addo - basée sur l'enquête du journaliste - selon laquelle M. Nyantakyi avait utilisé "frauduleusement le nom et le bureau du Président" pour des affaires personnelles.

M. Nyantakyi a été interrogé et relâché en attendant la poursuite de l'enquête.

Avec l'AFP

Videos

Sport

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga

Afrique du Sud: décès à 49 ans de l'ancien attaquant Phil Masinga

L'ancien attaquant international sud-africain Phil Masinga, qui avait notamment disputé la Coupe du monde 1998 en France, est décédé dimanche à 49 ans d'un cancer a annoncé la Fédération sud-africaine de football. Masinga (58 sélections, 18 buts) a fait partie de la génération dorée des "Bafana Bafana" victorieuse de la Coupe d'Afrique des nations en 1996 et qualifiée pour les Coupes du monde 1998 et 2002.
300 personnes ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie | AFP/Archives | DENIS CHARLET

Algérie: plus de 300 blessés en 4 mois lors de violences en marge de matches de foot

Plus de 300 personnes, dont environ 200 policiers, ont été blessées lors de violences ayant émaillé des matches de football durant la phase aller du championnat d'Algérie entre août et fin novembre, a annoncé dimanche la police algérienne.Environ 700 personnes ont été arrêtées sur la même période en raison de ces violences, a ajouté la police.
Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Ballon d'Or africain 2018: Salah, Mané et Aubameyang encore finalistes

Le Ballon d'Or africain 2018, décerné le 8 janvier à Dakar par la Confédération africaine de football (CAF), récompensera un joueur parmi ces trois stars: Mohamed Salah (Egypte/Liverpool), tenant du titre, Sadio Mané (Sénégal/Liverpool) et Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), désignés finalistes mardi, comme l'année précédente.
Luka Modric Photo BENOIT TESSIER, REUTERS

Ballon d'Or: Luka Modric met fin au règne de Ronaldo et Messi

Le Ballon d'Or 2018 a été attribué lundi au Croate Luka Modric, qui met fin au règne de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi, vainqueurs des dix derniers trophées récompensant le meilleur joueur de l'année, décerné par un panel de journalistes. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid et finaliste du Mondial avec la Croatie, Luka Modric a devancé Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, seul représentant de la France, championne du monde, sur le podium.
Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations ©DR

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun

La Confédération Africaine de Football a décidé de retirer l'organisation de la CAN-2019 au Cameroun, pénalisé par des retards dans l'avancée des travaux de préparation, a annoncé son président à Accra au Ghana. La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 a été retirée vendredi au Cameroun à sept mois de la compétition prévue dans un nouveau format élargi à 24 équipes: une période floue s'ouvre, avec un cabinet mis en place pour "déterminer un nouveau pays organisateur d'ici la fin de l'année".
Issa Hayatou

Football : l’ex-président de la CAF, Issa Hayatou, condamné à 24,5 millions d’euros d’amende

Issa Hayatou a été condamné à 24,5 millions d'euros d'amende pour « abus de position dominante » dans l'octroi de droits de diffusion TV des compétitions africaines. L'ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) dénonce une « diffamation » et a annoncé son intention de faire appel.
CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3) ©DR

CAF-C2 : Vclub sombre en finale aller face à Raja (0-3)

Après avoir réalisé un nul (0-0), en première période, l’As Vclub a été battu en seconde mi-temps par Raja Athletic Club (0-3), en finale aller de la coupe de la Confédération-CAF, disputée dimanche 25 novembre au stade Mohammed V de Casablanca (Maroc). Tout a bien commencé pour le club kinois jusqu'à la sortie sur civière à la 23e minute pour blessure du buteur maison, Jean-Marc Makusu. L’attaquant congolais est deuxième meilleur buteur de la compétition avec 10 buts.