CHAN-2018: le Maroc veut y voir un "échauffement" pour sa candidature au Mondial-2026

Coupe de la CHAN

Le Maroc cherche à promouvoir le déroulement de le CHAN sur son sol comme un atout pour sa candidature au Mondial-2026, même si ses chances de décrocher l’organisation d’un des plus grands évènements sportifs de la planète semblent minces.

"Notre succès dans l'organisation du Championnat d'Afrique des nations est la preuve que nous sommes aptes à abriter des événements sportifs internationaux": pour le président de la Fédération marocaine (FRMF), Faouzi Lekjaa, le CHAN, qui se déroule jusqu'au 4 février dans le royaume, est un test réussi, un "échauffement" en vue de la Coupe du monde 2026, selon ses propres mots.

La compétition en cours met en lumière "nos capacités organisationnelles et nos infrastructures", a renchéri le président du comité de candidature Mondial-2026, Moulay Hafid Elalamy, lors de la récente présentation du projet marocain.

Par quatre fois candidat malheureux à l'organisation de l'épreuve reine (1994, 1998, 2006 et 2010), le Maroc a annoncé en août sa décision de repartir pour une nouvelle campagne. Face à la candidature conjointe Etats-Unis/Canada/Mexique, il fait toutefois figure de simple oustider.

- 'Tout le continent' -

Pour renforcer ses chances, le royaume a présenté sa candidature au nom de "tout le continent africain", arguant également de sa stabilité, de sa situation géographique -l'Europe est à deux pas- et de son fuseau horaire, par rapport au continent américain.

Avec le CHAN, compétition réservée aux joueurs évoluant dans des clubs du continent, le Maroc entend aussi faire oublier de récentes mésaventures en terme d'organisation d'évènements sportifs.

En décembre 2014, les conditions de jeu désastreuses du Mondial des clubs, organisé pour la deuxième année consécutive au Maroc, avaient suscité une vive polémique - au point de coûter son poste au ministre marocain des Sports de l'époque.

Un mois plus tôt, le royaume avait connu une autre déconvenue: la CAN-2015, la plus importante compétition sportive du continent, lui avait été retirée par la Confédération africaine (CAF), après un bras-de-fer lié à une exigence de report formulée par Rabat en raison de craintes de propagation du virus Ebola.

Pour la cérémonie d'ouverture du CHAN-2018, le 13 janvier dans le stade vétuste de Casablanca, le royaume a monté un spectacle son et lumière, sobre et élégant, placé "sous le signe de l'africanité du Maroc", pour un coût d'environ 350.000 euros, selon la presse locale.

La compétition se déroule depuis sans accrocs, même si l'engouement n'a pas toujours été au rendez-vous: des stades sont restés à moitié vides pour les premiers matchs, sauf pour les rencontres du pays hôte.

Pour le président du comité d'organisation du CHAN-2018, Hamza El Hajoui, le royaume a d'ores et déjà relevé les "défis d'organisation et d'accueil du public de la première partie du CHAN".

Mais, même en réussisant cet examen de passage, de nombreux observateurs relève qu'un gouffre sépare l'organisation d'une telle compétition de celle d'un Mondial, a fortiori l'édition de 2026, qui sera la première à 48 nations, et non 32.

- 'Facile à organiser' -

"Le CHAN est facile à organiser (...), le président de la FRMF exagère quand il dit qu'une compétition comme celle-là va démontrer au monde les capacités à organiser un Mondial", dit à l'AFP Yahya Saïdi, journaliste et juriste spécialisé en droit du sport.

Moins prestigieux que sa grande sœur la CAN --lors de laquelle les sélections peuvent faire appel aux joueurs évoluant en Europe par exemple--, le CHAN met en compétition seize équipes qui évoluent dans quatre stades uniquement.

Avec 48 équipes, le Mondial-2026 nécessitera pour sa part une douzaine de stades dernier cri, avec des millions de supporters attendus et un cahier des charges autrement plus exigeant en matière d'organisation et de logistique, face aux enjeux financiers et de sécurité énormes.

Vendredi, la Confédération africaine de football (CAF) doit tenir son assemblée générale à Casablanca.

Les Marocains espèrent profiter de cette réunion pour obtenir le soutien massif des 53 délégations africaines, arguant que pour la première fois le pays hôte d'un Mondial sera désigné par l'ensemble des 211 fédérations membres de la Fédération internationale (Fifa), et non par un conseil restreint.

Ce vote se tiendra le 13 juin à Moscou. Le Maroc saura alors s'il est parvenu à déjouer tous les pronostics.

Videos

Sport

L'accord prévoit par ailleurs que les joueurs et joueuses d'Arsenal se rendront au Rwanda.@ Capture d'écran Twitter

Le Rwanda, nouveau sponsor d'Arsenal, s'invite sur le maillot des Gunners

Le Rwanda a signé un contrat de sponsoring avec le club anglais d'Arsenal, dont le maillot portera à partir de la saison prochaine un logo "Visit Rwanda", sur la manche gauche, a annoncé mercredi le club londonien. Le président rwandais Paul Kagame est un ardent supporter d'Arsenal et exprime souvent, sur les réseaux sociaux, son avis sur les performances du club.
La star sénégalaise Sadio Mané (10) à la lutte avec le Sud-Africain Dean Furman en match éliminatoire du Mondial, disputé à Polokwane, le 10 novembre 2017 | AFP/Archives | PHILL MAGAKOE

Mondial-2018: liste des 23 sénégalais avec Sadio Mané comme fer de lance

Pour sa deuxième participation à une Coupe du Monde, le Sénégal sera mené en Russie par l'attaquant vedette de Liverpool Sadio Mané, selon la liste de 23 joueurs dévoilée jeudi par le sélectionneur Aliou Cissé.Le gardien Khadim Ndiaye est le seul à jouer sur le continent africain, au Horoya AC de Conakry (Guinée). Sept "Lions" évoluent dans le Championnat de France, dont Keita Baldé Diao à Monaco, et sept autres jouent en Angleterre.
Le Nigérian Rilwan Babatunde, alias "Babybace", vainqueur du Béninois Djossou Agoy Basile lors d'un combat de boxe à Lagos le 15 avril 2018 | AFP | Segun OGUNFEYITIMI

Au Nigeria, la résurrection de la boxe

Lorsque Saleh Fawaz a décidé d'organiser son premier match de boxe à Lagos, il n'attendait pas plus de 500 spectateurs. Finalement, plus de 800 billets ont été vendus et des dizaines d'amateurs de combats ont dû rester aux portes du gymnase.Les gradins étaient combles, la musique poussée à fond et les drapeaux nigérians ont flotté autour du ring.
Les fédérations de football en Afrique centrale sont confrontées à des crises larvées dans leurs gouvernances | AFP/Archives | DENIS CHARLET

En Afrique centrale, carton jaune pour les fédérations de foot

Mises en garde des instances internationales, accusations de corruption et de mal-gouvernance, mise sous tutelle... Les fédérations de football broient du noir en Afrique centrale où des élections pour élire leurs présidents ont eu lieu samedi au Gabon et en Guinée équatoriale.
Le président de la Fédération congolaise (FECOFA), Constant Omari

Football: Constant Omari, président de la Fédération congolaise en garde à vue

Le président de la Fédération congolaise (FECOFA), Constant Omari, ainsi que trois autres dirigeants sportifs de la République démocratique du Congo, ont été placés mardi soir en garde à vue à Kinshasa pour une affaire d'utilisation de fonds publics.
Le Sénégalais Moussa Konaté (au centre), félicité par ses partenaires. AFP PHOTO/CHARLY TRIBALLEAU

Sénégal-Corée du Sud en Autriche le 11 juin en préparation au Mondial 2018

Le Sénégal et la Corée du Sud, tous deux qualifiés pour le Mondial-2018 en Russie, s'affronteront le 11 juin lors d'un match de préparation à huis clos en Autriche, a annoncé le président de la Fédération sénégalaise de Football, Augustin Senghor.
Huit des 42 athlètes camerounais, ici lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux du Commonwealth à Golad Coast le 4 avril 2018, se sont évanouis dans la nature. REUTERS/Jeremy Lee

Jeux du Commonwealth: des athlètes camerounais disparaissent

Huit athlètes camerounais participant aux Jeux du Commonwealth à Gold Coast (Australie) ont disparu, a annoncé mercredi la délégation qui craint une défection pour ne pas rentrer au Cameroun où l'armée et des séparatistes anglophones s'affrontent depuis plusieurs mois.