Bakambu affirme que l’officialisation de son transfert est "juste une histoire de 'timing'"

Bakambu

"Ce n'est pas une complication, juste une histoire de 'timing'", assure jeudi l'attaquant Cédric Bakambu, alors que son transfert en Chine, au Beijing Guoan, n'a toujours pas été officialisé, plus d'un mois après son départ du club espagnol de Villarreal.

"J'ai déjà vécu des complications dans mes transferts, et cela n'en est pas une. C'est juste une histoire de "timing". J'attends qu'il y ait l'officialisation du transfert", confie dans une interview à l'AFP l'international congolais, de passage à Paris après un stage d'entraînement au Portugal avec sa nouvelle équipe.

"Ils ne voulaient pas que cela se fasse un petit peu en cachette au Portugal, à huis clos dans un hôtel qu'ils avaient privatisé. Ils préfèrent faire (l'officialisation) directement à Pékin avec la presse chinoise, les supporters chinois, c'est pour ça que ça tarde un petit peu. Après, je ne sais pas ce qu'il y a derrière, je ne pourrais pas entrer dans les détails", ajoute Bakambu (26 ans), qui espère que cela se concrétisera "en début de semaine prochaine".

Le manque de clarté du club autour de ce transfert, qui serait le plus cher du mercato hivernal pour le championnat chinois (40 millions d'euros selon la presse), pourrait être dû à une récente loi dans le pays, qui oblige les clubs à payer la nouvelle taxe instaurée en mai 2017 et qui frappe tous les transferts des joueurs étrangers supérieurs à 45 millions de yuans (5,7 M EUR).

Cette loi est destinée à mettre un frein aux transferts faramineux intervenus ces dernières années en Chine.

'Je ne m'en fais pas'

"Cette histoire (de taxe), je l'ai apprise dans les médias. Mais après, cela ne me regarde pas trop, l'argent ce n'est pas le mien, il ne va pas dans ma poche. Ce qui m'intéresse, c'est mon contrat et ma situation", souligne Bakambu, qui a signé pour quatre ans avec le club de Pékin, pour un salaire estimé à 18 millions d'euros brut par an, selon la presse.

Dans un bulletin émis lundi, la Fédération chinoise (CFA) a mis en garde les clubs réfractaires qui tenteraient de contourner cette mesure.

Ils pourraient se voir amputer jusqu'à 15 points en Super League pour les transferts dépassant les 360 millions de yuans (46 M EUR), et se voir empêcher d'enregistrer officiellement leurs nouveaux joueurs tant que tous les détails des contrats de transfert et les preuves de paiement n'auront pas été fournis à la Ligue.

De là à craindre une annulation de l'opération à la dernière minute ? "Cela concerne plus la fédération chinoise et le club de Beijing, ça ne me concerne pas directement. De mon côté, je n'ai pas d'inquiétudes, je sais que j'ai obtenu certaines garanties financières et c'est pour ça que je ne m'en fais pas à l'heure actuelle", assure encore Bakambu.

 

Avec AFP

Videos

Sport

 Anjorin Moucharaf et Patrice Talon | Montage Oeil d'Afrique

Bénin / Football: le pied de nez de Anjorin Moucharaf à Patrice Talon

Le comité exécutif de la fédération béninoise de Football sera renouvelé le 25 Août prochain avec l'installation de 19 nouveaux membres issus de la liste Benin Football nouveau départ. À la tête de cette liste, on retrouve l'homme d'affaires Mathurin de Chacus, ouvertement soutenu par le gouvernement de Patrice Talon et son ministre des Sports. Une élection de Mathurin de Chacus était sensé tourner le dos à 17 ans de mainmise de l'insubmersible Anjorin Moucharaf mais hélas, ce serpent qui a reçu un coup n'a pas vu sa tête coupée ! 
Usain Bolt fait une démonstration pour la Fifa à Nanterre, près de Paris, le 12 juin 2018.

Usain Bolt va se lancer dans une carrière de footballeur en Australie

Le Jamaïcain Usain Bolt, multiple médaillé d'or sur 100 mètres et jeune retraité de l'athlétisme, est sur le point de s'engager avec le club de australien des Central Coast Mariners, pour accomplir son rêve de devenir footballeur professionnel.Agé de 31 ans, le recordman du monde des 100 mètres et 200 mètres s'est entraîné en juin avec le club norvégien Stromsgodset et en mars avec la formation de allemande du Borussia Dortmund.
Kolinda Grabar-Kitarovic, la présidente croate. Damir Sagolj / REUTERS

Fair-play et fan de foot, la présidente croate a fait sensation

À la tête du pays depuis trois ans, Kolinda Grabar-Kitarovic a largement affiché son amour pour son équipe pendant la Coupe du monde. Et pour cause...Elle a été de tous les matchs de la sélection croate. Parfois avec l'écharpe à damiers autour du cou -le symbole du pays- souvent avec le maillot des Vatreni, "les Flamboyants" du nom de l'équipe Croate.  
Anne MBUGUJE, nouvelle présidente de la ligue nationale de boxe féminine nommée depuis mars 2018

Interview / Anne MBUGUJE, Présidente de la ligue nationale de boxe féminine de RDC

Du 18 au 28 juillet 2018 se tiendront à Alger en Algérie, les Jeux Africains de la Jeunesse. La Fédération Congolaise de Boxe y alignera ses pugilistes dont 6 femmes de la ligue nationale de boxe féminine. L’occasion pour nous de faire le point sur les activités et actions de cette ligue avec Anne MBUGUJE, sa nouvelle présidente nommée depuis mars 2018.
Le Sénégal n’a pas fini de nourrir des regrets. Battus par la Colombie (1-0)

Coupe du monde 2018: Zéro pointé pour l'Afrique

Éliminé à son tour, le Sénégal n’a pu faire mieux que le Nigeria, le Maroc, l’Egypte ou la Tunisie. L’Afrique n’aura aucun représentant en huitièmes de finale.
Sur la chaussure de ce joueur, on lit une mention « Sainte Trinité », les joueurs se recueillant aussi avant le jeu. (Photo : Uros Kovac)

Football : La sorcellerie est-elle une forme de dopage ?

Les pratiques spirituelles chez les footballeurs relèvent-elles du dopage ? Elles sont courantes parmi les équipes ouest-africaines et sont prises très au sérieux en Afrique de l’Ouest, plus même que le dopage chimique.« Le football est 100 % propre », aurait déclaré Cristiano Ronaldo, des propos rapportés dans une récente enquête de France Info sur les rares cas de dopage dans le monde du foot.
coupe du monde 2018 : Senegal vs Colombia

Coupe du monde : Pourquoi le Sénégal a été éliminé ?

Défait par la Colombie, le Sénégal a terminé 3e en raison d'un trop grand nombre d'avertissements reçus.Le Sénégal a été victime d'une première historique lors d'une Coupe du monde. A égalité de points, avec la même différence de buts générale (0), la même attaque (4 buts marqués) et un nul entre eux deux (2-2), Sénégalais et Japonais ont été départagés au fair-play !