Bakambu affirme que l’officialisation de son transfert est "juste une histoire de 'timing'"

Bakambu

"Ce n'est pas une complication, juste une histoire de 'timing'", assure jeudi l'attaquant Cédric Bakambu, alors que son transfert en Chine, au Beijing Guoan, n'a toujours pas été officialisé, plus d'un mois après son départ du club espagnol de Villarreal.

"J'ai déjà vécu des complications dans mes transferts, et cela n'en est pas une. C'est juste une histoire de "timing". J'attends qu'il y ait l'officialisation du transfert", confie dans une interview à l'AFP l'international congolais, de passage à Paris après un stage d'entraînement au Portugal avec sa nouvelle équipe.

"Ils ne voulaient pas que cela se fasse un petit peu en cachette au Portugal, à huis clos dans un hôtel qu'ils avaient privatisé. Ils préfèrent faire (l'officialisation) directement à Pékin avec la presse chinoise, les supporters chinois, c'est pour ça que ça tarde un petit peu. Après, je ne sais pas ce qu'il y a derrière, je ne pourrais pas entrer dans les détails", ajoute Bakambu (26 ans), qui espère que cela se concrétisera "en début de semaine prochaine".

Le manque de clarté du club autour de ce transfert, qui serait le plus cher du mercato hivernal pour le championnat chinois (40 millions d'euros selon la presse), pourrait être dû à une récente loi dans le pays, qui oblige les clubs à payer la nouvelle taxe instaurée en mai 2017 et qui frappe tous les transferts des joueurs étrangers supérieurs à 45 millions de yuans (5,7 M EUR).

Cette loi est destinée à mettre un frein aux transferts faramineux intervenus ces dernières années en Chine.

'Je ne m'en fais pas'

"Cette histoire (de taxe), je l'ai apprise dans les médias. Mais après, cela ne me regarde pas trop, l'argent ce n'est pas le mien, il ne va pas dans ma poche. Ce qui m'intéresse, c'est mon contrat et ma situation", souligne Bakambu, qui a signé pour quatre ans avec le club de Pékin, pour un salaire estimé à 18 millions d'euros brut par an, selon la presse.

Dans un bulletin émis lundi, la Fédération chinoise (CFA) a mis en garde les clubs réfractaires qui tenteraient de contourner cette mesure.

Ils pourraient se voir amputer jusqu'à 15 points en Super League pour les transferts dépassant les 360 millions de yuans (46 M EUR), et se voir empêcher d'enregistrer officiellement leurs nouveaux joueurs tant que tous les détails des contrats de transfert et les preuves de paiement n'auront pas été fournis à la Ligue.

De là à craindre une annulation de l'opération à la dernière minute ? "Cela concerne plus la fédération chinoise et le club de Beijing, ça ne me concerne pas directement. De mon côté, je n'ai pas d'inquiétudes, je sais que j'ai obtenu certaines garanties financières et c'est pour ça que je ne m'en fais pas à l'heure actuelle", assure encore Bakambu.

 

Avec AFP

Videos

Sport

La qualification jeudi soir de l’équipe d’Algérie en demi-finale de la CAN a été entachée par de nombreux débordements dans la capitale. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

France : Indignation après les incidents en marge de la victoire de l'équipe de foot l'Algérie

Un véhicule qui fauche une famille à Montpellier, des magasins pillés près des Champs-Elysées et au total 74 interpellations: les rassemblements jeudi soir pour fêter la victoire de l'équipe de foot d'Algérie ont été ternis par des débordements, qualifiés d'"inacceptables" par le gouvernement. A Montpellier, un supporter qui a perdu le contrôle de son véhicule a fauché une famille, tuant la mère et blessant grièvement son bébé, a-t-on appris auprès d'une source proche du dossier. Le conducteur a été placé en garde à vue.
Serge Aurier s'est blessé à la main en tapant sur une table à la mi-temps du match Côte d'Ivoire -Mali, en huitièmes de finale de la CAN 2019. | PHOTO : AFP

CAN 2019 : Serge Aurier se blesse après un coup de sang dans les vestiaires

Serge Aurier, blessé à la cheville et forfait avec la Côte d'Ivoire face au Mali en huitièmes de finale de la CAN, a tapé du poing sur la table à la mi-temps du match. Au sens propre du terme... L'ancien parisien et capitaine des Éléphants est venu en conférence de presse d'après-match avec une attelle sur la main droite, expliquant qu'il espérait être rétabli pour le quart, jeudi, face à l’Algérie.
Les Barea sont venus à bout de la République Démocratique du Congo à Alexandrie.

En battant la RDC, le Madagascar continue son incroyable parcours

Les Barea sont venus à bout de la République Démocratique du Congo à Alexandrie. Après 90 minutes de jeu et des prolongations, les équipes étant à égalité (2-2), il a fallu procéder aux tirs au but. Les joueurs malgaches se sont montrés les plus adroits (4 tab 2). Déception pour les Congolais revenus deux fois au score. Madagascar poursuit son incroyable chemin dans cette Coupe d’Afrique des Nations Total 2019. Renversant !
les Super Eagles ont trouvé les ressources morales pour éliminer les Lions indomptables

Le Nigeria sort le champion en titre camerounais

Scénario palpitant à Alexandrie où les Super Eagles ont trouvé les ressources morales pour éliminer les Lions indomptables (3-2). Mené au score, le Nigeria se surpasse pour accéder aux quarts de finale. Après son succès de 2017, le Cameroun rentre à la maison sans gloire.
La sélection malgache à la CAN 2019

Can 2019: Madagascar s'offre le Nigeria et une page d'histoire

Madagascar s'est imposé dimanche contre le Nigeria (2-0) lors de la troisième journée de la phase de poules. Les Bareas décrochent ainsi la première qualification de leur histoire pour les huitièmes. La Guinée, qui a dominé le Burundi sur le même score, reste en course.
Le huitième de finale Angleterre-Cameroun à Valenciennes le 23 juin 2019.

Mondial féminin: la Fifa réfute tout arbitrage défavorable aux nations africaines

Toutes les équipes “méritent notre attention maximum” et aucune n’est désavantagée. Pierluigi Collina, patron de l’arbitrage à la Fédération internationale de football (Fifa) a réfuté ce mercredi 26 juin tout arbitrage défavorable aux nations africaines lors du Mondial féminin, rebondissant sur l’imbroglio de la rencontre Angleterre-Cameroun qui s’est déroulée ce dimanche 23 juin. 
Bénin révélé : un slogan politique peut-il se retrouver sur le maillot d'une équipe nationale

Bénin CAN2019: le maillot de la honte, de la discorde et de la sanction.

Le Football béninois vit depuis plusieurs semaines des heures chaudes. Au delà de la qualification pour la CAN 2019, c'est une politisation et une gabegie sans nom qui se jouent dans les couloirs de la Fédération béninoise de Football Site a Porto Novo, capitale politique du Bénin.Le Bénin Révélé