Bénin / Football: le pied de nez de Anjorin Moucharaf à Patrice Talon

 Anjorin Moucharaf et Patrice Talon | Montage Oeil d'Afrique

Le comité exécutif de la fédération béninoise de Football sera renouvelé le 25 Août prochain avec l'installation de 19 nouveaux membres issus de la liste Benin Football nouveau départ. À la tête de cette liste, on retrouve l'homme d'affaires Mathurin de Chacus, ouvertement soutenu par le gouvernement de Patrice Talon et son ministre des Sports. Une élection de Mathurin de Chacus était sensé tourner le dos à 17 ans de mainmise de l'insubmersible Anjorin Moucharaf mais hélas, ce serpent qui a reçu un coup n'a pas vu sa tête coupée ! 

Anjorin Moucharaf Président BIS de la FBF

En portant son choix sur Mathurin de Chacus, le President béninois Patrice Talon pensait définitivement finir avec le mafieux président Anjorin Moucharaf, tristement célèbre pour avoir été le porteur de mallettes pour un certain Issa Hayatou débarqué de la tête de la CAF après une énième tentative de maintien. Moucharaf comme le surnomment ses pairs du Football africain n'aura eu pour bilan que les qualifications du Bénin aux CAN 2008 et 2010. À part cela plus rien, ni centres de formations qualifiés dans le pays, ni championnat national compétitif, ni formation des encadreurs, ni projet innovant pour le football féminin ! Anjorin a entretenu son "business" à la tête de la FBF durant plus de 17 ans ayant pour fond de commerce la qualification du Bénin aux compétitions de la CAF et une opacité inqualifiable dans la gestion des fonds.  Mais l'homme a toujours pu compter sur ces lieutenants d'hier et d'aujourd'hui que sont les Frères Bruno et Quentin Didavi. Ces derniers ont eu pour spécialité durant plus d'une décennie le trucage des matches, grâce à la complicité des arbitres peu qualifiés, permettant aux présidents de clubs de monter en division supérieure ou de faire tomber leurs adversaires indélicats.

Anjorin + de Chacus = ANJORIN Moucharaf 

Depuis le retrait des principaux challengers de Mathurin de Chacus à la présidence de la Fédération béninoise de Football, Anjorin Moucharaf a connu une seconde jeunesse. Tout en ayant clairement été prié par Patrice Talon de s'éloigner de la gestion du Football béninois, Anjorin s'est transformé en consultant et parrain du futur patron du Football béninois. Mathurin de Chacus ne fait rien sans consulter Anjorin son parrain, qu'il considère,  à tort, comme la bible du Football. L'homme reste donc incontournable dans le système, une situation qui commence à agacer au sein du bureau des 19 membres qui seront installés le 25 Août prochain. Au palais de la Marina, la présidence du Bénin, la trop grande influence de Moucharaf sur Mathurin de Chacus agace le chef de l'Etat selon une source concordante. Patrice Talon regrette-t-il d'avoir choisi Mathurin de Chacus aujourd'hui l'incarnation ou le clown de Moucharaf ? La question taraude l'esprit des autorités. 

Mathurin de Chacus devra rendre compte aux béninois

Une chose est certaine, l'état de grâce qui sera accordé à Mathurin de Chacus ne durera que le temps de son installation. Les béninois trépignent d'impatience face à un futur président De Chacus dont les ambitions à la tête de la FBF restent totalement floues et sans boussole, sans projet ni vision futuriste. À moins de 20 jours de son installation aucun béninois ne sait ce qu'il apportera au Football du pays de Béhanzin. La seule boussole de Mathurin de Chacus s'appelle Anjorin Moucharaf. L'histoire étant têtue, un acteur majeur du Football béninois qui requiert l'anonymat nous a confié que Anjorin Moucharaf est un profiteur et un "Madoff du Football", il adore s'agripper aux hommes fortunés à l'instar de Amos Adamu du Nigeria dont il a longtemps profité des largesses avant  de laisser tomber ce dernier dans les méandres de la corruption; il ne faut pas oublier Sébastien Ajavon qu'il a d'abord combattu avant de lui soutirer plusieurs millions de francs CFA et pour finir, en devenir un soutien lors de la présidentielle de 2016. Le serpent Moucharaf a commencer à injecter son venin au naïf Mathurin, c'est le Football béninois qui en sortira totalement détruit. 

Si Issa  Hayatou vu et présenté comme l'homme incontournable pour le football africain a pu être évincé de la présidence de la CAF, Anjorin Moucharaf peut aussi subir le même sort. Ici bas, Nul n'est incontournable dit-on. 

Martin Saïzonou

Correspondant 

ODA - Cotonou

Videos

Sport

 l'ancien international et coach adjoint des Léopards Nicodème Kabamba n'est pas encore inhumé

RDC : la dépouille mortelle de l'ancien international et coach adjoint des Léopards Nicodème Kabamba abandonné à la morgue

Après presque deux mois passés dans la morgue de la clinique Ngaliema, la dépouille mortelle de l'ancien international et coach adjoint des Léopards Nicodème Kabamba n'est pas encore inhumée. Le dossier traînerait au niveau du ministère de Budget.
L’attaquant congolais Streli Mamba

Football : L’attaquant congolais Streli Mamba plaît à Borussia Monchegladbach

Le mercato d’été est déjà actif et des négociations sont entamées même si l’on est encore officiellement dans la période des transferts.
L’ailier international congolais du Sporting Portugal, Yannick Yala Bolasie

Transfert : l’agent de Bolasie confirme son départ du Sporting Portugal

 L'ailier congolais pourrait ne plus continuer son aventure au SC Portugal, club de Lisbonne, a indiqué son agent Khalid Rahman, et va vraisemblablement retourner à Everton en Angleterre avec peu de chance de jouer, ou plutôt attendre une autre offre de prêt.
Le camerounais, Pascal Siakam, champion NBA 2018-2019 avec les Toronto Raptors

Coronavirus : La NBA étudie la possibilité de mettre fin au championnat

Alors que le pays connaît une prolifération considérable de l’épidémie de coronavirus, la puissante NBA réfléchirait déjà à mettre un terme définitif à la saison 2019-2020.Selon le site de l’Equipe.fr, se basant sur les confidences d’un journaliste réputé de la chaîne américaine ESPN, la NBA serait actuellement en train de réfléchir à la possibilité d’un arrêt définitif du championnat.
Pape Diouf avait été président de l'OM entre 2005 et 2009

Victime du coronavirus, Pape Diouf est mort à l'âge de 68 ans

L'ancien président de l'OM, Pape Diouf, est décédé ce mardi au Sénégal, après avoir été contaminé par le coronavirus.Après avoir été contracté le coronavirus, chez lui au Sénégal, il devait être rapatrié dans la nuit en France. Mais il n'a tenu jusque-là. Selon la télévision nationale sénégalaise, ce que ses proches ont confirmé, Pape Diouf est mort, ce mardi à Dakar. L'ancien président de l'OM (2005-2009) était âgé de 68 ans.
CHAN-2020: le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain tire le Togo

CHAN-2020: le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain tire le Togo

Le Cameroun, pays-hôte en avril du Championnat d'Afrique des nations (CHAN-2020), a hérité d'un groupe où figure le Mali, selon le tirage effectué lundi à Yaoundé, tandis que le Maroc, tenant de ce trophée réservé aux joueurs évoluant sur le continent, affrontera le Togo. Ainsi le Cameroun affrontera lors du match d'ouverture le Zimbabwe, mais il sera aussi opposé au Mali et au Burkina Faso dans le groupe A. Outre le Togo, le groupe du Maroc est complété par le Rwanda et l'Ouganda.
Moussa Marega, retenu par ses camarades et ses adversaires, a quitté le match face à Guimaraes après avoir été la cible de chants et cris racistes. AFP/Miguel Riopa

Foot : l'attaquant de Porto Moussa Marega quitte le terrain, victime de cris racistes

L'attaquant franco-malien de Porto, Moussa Marega (28 ans), victime de cris racistes sur la pelouse du Vitoria Guimaraes (bien Guimaraes), a décidé de quitter le terrain à la 71e minute d'un match du Championnat du Portugal dimanche. Après avoir signé le but de la victoire 2-1 de son équipe (60e), Marega l'a célébré avec un des sièges noirs du stade qui lui avait été lancé depuis les gradins, ce qui lui a valu un carton jaune.