Un officier proche de Sassou Nguesso interpellé à Brazzaville

Le général Norbert Dabira

Un officier de l'armée congolaise, proche du président Denis Sassou Nguesso, soupçonné d'avoir tenter de renverser le régime, a été interpellé à Brazzaville

Le général Norbert Dabira "a été interpellé hier (mercredi) par la police. Il a passé la nuit à la DGST (Direction générale de surveillance du territoire) et s'y trouve encore pour interrogatoire", a indiqué sous couvert d'anonymat à l'AFP une source proche de cet officier.

"Il semblerait qu'il a voulu renverser le pouvoir en 2017", a-t-elle ajouté sans plus de précision.

Relayée abondamment par les réseaux sociaux depuis 24 heures, la nouvelle de l'arrestation du général Dabira a été confirmée jeudi à l'AFP par une source policière.

Âgé de 69 ans, originaire de la Cuvette (nord) comme M. Sassou Nguesso dont il est très proche, le général Dabira est un ancien inspecteur des Forces armées congolaises et un ex-Haut Commissaire chargé de la réinsertion des ex-combattants. Il est propriétaire d'une chaîne de télévision, Digital radio télévision (DRTV).

L'interpellation du général Dabira intervient alors que des opposants accusés de troubles à l'ordre public et d'atteinte à la sûreté intérieure de l'État sont en détention depuis plusieurs mois sans jugement.

Parmi eux figurent le général Jean-Marie Michel Mokoko, 70 ans, ancien chef d'État-major de l'armée congolaise et l'ancien ministre André Okombi Salissa, tous deuxcandidats malheureux à la présidentielle contestée de 2016.

Ces derniers pourraient être jugés au courant du premier trimestre 2018, selon le souhait du président Sassou Nguesso.

Avec AFP

Videos