Teodorin Obiang fait appel de sa condamnation en France

Teodoro Obiang, vice-président de la Guinée Equatoriale

Condamné par la justice française pour s'être frauduleusement bâti un patrimoine considérable en France, le vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang a fait appel. Le recours a été déposé vendredi, a indiqué Me Emmanuel Marsigny à l'AFP. Le fils du président Teodoro Obiang Nguema avait été condamné fin octobre à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende avec sursis à l'issue du premier procès dit des "biens mal acquis" devant la justice française, qui avait également ordonné la confiscation de l'ensemble des biens saisis.