RDC : La MONUSCO remet Abbas Kayonga aux autorités judiciaires congolaises

Le colonel Abbas Kayonga avec ses éléments se rendent à la Monusco, au Sud-Kivu, RDC, le 5 novembre 2017. (Facebook/Monusco)

La MONUSCO a remis, dimanche 5 novembre, l’ancien responsable du service anti-fraude du Sud-Kivu, Abbas Kayonga, aux autorités judiciaires congolaises. Selon la porte-parole intérimaire de la mission onusienne, Florence Marshall, cette remise s’est effectuée en présence du gouverneur Claude Nyamugabo.

«Il a maintenant été remis aux autorités judiciaires avec 15 éléments de son entourage. Cette remise aux autorités judiciaires, plus précisément à l’auditorat militaire s’est faite en présence du gouverneur de la province», a précisé Florence Marshall.

Elle a rappelé que des tirs nourris ont été entendus dans la ville de Bukavu tôt ce matin. Les Forces armées de la RDC ont tenté d’arrêter Kayonga et ses hommes :

«Aujourd’hui à Bukavu dès 5h30’, des tirs ont été entendus à proximité du bureau de la MONUSCO à Bukavu. Il semblerait que les FARDC essayaient d’arrêter un ancien officier des FARDC M. Kayonga ».

Pour Mme Marshall, la MONUSCO avait alors «entamé des démarches auprès des autorités provinciales, des FARDC et de la PNC afin de trouver une issue pacifique à ce conflit.»

«Quelques heures plus tard, M. Kayonga s’est présenté à la MONUSCO il est resté avec une quinzaine de ses hommes pendant quelques heures à la MONUSCO», a-t-elle relaté avant que l’ancien responsable du service anti-fraude ne soit remis aux autorités de la RDC.

Pour l’instant le calme est revenu à Bukavu, principalement dans les quartiers de Muhumba et Nguba.

Avec Radio Okapi