Quatre partis d'opposition s'allient contre le président sortant au Malawi

Le président du Malawi Peter Mutharika ©DR

Quatre des principaux partis d'opposition du Malawi ont annoncé vendredi une alliance et la désignation d'un candidat commun pour affronter le président sortant Peter Mutharika aux élections générales du 21 mai.

Parmi ces mouvements figurent ceux de l'actuel vice-président en rupture de ban Saulos Chilima et de l'ancienne présidente Joyce Banda, qui avaient annoncé séparément leur candidature.

"Un soutien se fait jour en faveur d'un front uni de tous les Malawites mécontents du triste état actuel des affaires de ce pays", ont indiqué les partenaires.

Le nom de leur candidat commun sera annoncé lundi.

La principale formation d'opposition, le Parti du congrès du Malawi (MCP), ne fait pas partie de cette alliance, qui a déjà choisi son chef, Lazarus Chakwera, pour briguer la présidence.

Depuis des mois, le mécontentement populaire gronde contre Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014. Sa popularité a été écornée par un scandale de pots-de-vin, les pénuries de nourriture et les coupures d'électricité.

En avril 2018, des milliers de personnes avaient envahi les rues de plusieurs villes du Malawi pour dénoncer la corruption, jugée insupportable dans un pays dont, selon la Banque mondiale, 9 des 18 millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

Avec AFP