Présidentielle en RDC - Martin Fayulu : "J’ai du mal à accepter cette conception de l’unité de l’opposition"

Martin Fayulu, candidat à l'élection présidentielle en RDC

L’opposition congolaise va t-elle réussir à s’unir et à proposer un candidat unique contre Emmanuel Ramazani Shadari, le dauphin de Joseph Kabila ? À cette question, Martin Fayulu, Président de l’ECIDE , candidat à la présidentielle y répond clairement et semble t-il rejeter cette option tant venter par les leaders de l’opposition.

Alors que les rencontres s’enchaînent à Bruxelles et en Afrique du Sud, les leaders de l’opposition s’efforcent d’afficher publiquement une solidarité à toute épreuve bien que les enjeux de l’après-présidentielle les opposent. Martin Fayulu, candidat déclaré depuis plusieurs années, n’a pas eu de mots assez dur pour rappeler à l’ordre « ceux qui profiter du peuple pour faire n’importe quoi.» 

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le Président de l’ECIDE s’est interrogé sur l’appel à l’unité de l’opposition. « On ne peut parler de l’unité de l’opposition s’il n’y a pas la volonté du peuple. Voulez-vous une union avec les valets de Kabila ? Avec ceux qui font la volonté de Kabila ? » lance monsieur Fayulu.

Ils ont torpillé le peuple lors des accords.

Martin Fayulu en a gros sur le cœur et il ne faut pas trop le bousculer pour qu’il pointe du doigt ceux qui ont « torpillé le peuple lors des accords » avec Joseph Kabila. 

« Dans les accords, il y a des phrases qui prêtent à confusion et il y a beaucoup d'ambiguïtés. Qui les a introduites dans les accords ? Ces sont ces mêmes gens. Et il veut revenir aujourd’hui pour une unité de l’opposition. Je n’accepte pas la trahison, je n’accepte pas les aventuriers. »

On n'est pas ici pour plaire.

Pour Martin Fayulu rien ne peut être placé au-dessous de la volonté populaire. Alors, il invite les dirigeants de l’opposition à travailler dans le respect de la volonté du peuple congolais. 

Depuis l’invalidation de Jean-Pierre Bemba et l’impossibilité pour Moise Katumbi de déposer sa candidature. Ces deux poids lourds de l’opposition congolaise font désormais figurent de faiseurs de roi. En effet, Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la RDC et Moise Katubi ancien gouverneur de la riche province du Katanga sont ceux qui financièrement peuvent faciliter la tâche du candidat unique de l’opposition. Mais à cela, Martin Fayulu a une réponse claire : « Nous ne sommes pas venus ici pour plaire à qui que ce soit. » Comprenez que le soutien à une candidature doit être avant tout le respect de la volonté des Congolais.

Toujours dans la même vidéo, Matin Fayulu conculu : « J’ai du mal à accepter cette conception de l’unité de l’opposition. Si monsieur Kabila est là aujourd’hui, c’est grâce à ces gens. Alors arrêter ces bêtises. Arrêtez de prendre le peuple congolais pour des naïfs. Ces gens savent que sans Kabila, ils ne seront pas là. »

 

 

Roger Musandji