Nigeria: inculpation du président de la Cour suprême

Walter Samuel Nkanu Onnoghen, président de la Cour suprême du Nigeria.

Le président de la Cour suprême du Nigeria, plus haut magistrat du pays, a été inculpé pour ne pas avoir déclaré tous ses avoirs, a annoncé samedi un tribunal spécialisé.

Walter Samuel Nkanu Onnoghen comparaîtra lundi devant trois juges à Abuja, a déclaré le porte-parole du tribunal du code de conduite, Ibraheem Al-Hassan.

Le porte-parole n'a pas donné de précisions sur les faits reprochés au magistrat. Mais PR Nigeria, qui publie les communiqués du gouvernement, a précisé que les faits reprochés porteraient sur plusieurs comptes bancaires en dollars, euros et livres sterling.

Aux termes de la loi, tous les responsables officiels doivent déclarer leurs avoirs et ne sont pas autorisés à détenir des comptes en devises.

Le tribunal du code de conduite est une juridiction d'exception portant sur les questions éthiques qui est compétent pour les non-déclarations ou fausses déclarations d'avoirs.

En 2015, le président du Sénat, Bukola Saraki, troisième personnage de l'Etat, avait été accusé de fausse déclaration par ce tribunal à l'époque où il était gouverneur de l'Etat de Kwara (2003-2011).

Le tribunal avait tranché en juin 2016 par un non-lieu, mais la Commission des crimes économiques et financiers avait contesté cette décision.

La cour d'appel avait décidé que M. Saraki devait être poursuivi à nouveau. Ce dernier avait porté l'affaire devant la Cour suprême qui l'avait acquitté.

M. Saraki, qui avait pris la tête du Sénat contre l'avis du chef de l'Etat, Muhammadu Buhari, avait affirmé que l'affaire était purement politique.

Avec AFP