La RDC donne 48h à l'Union Européenne pour rappeler son Chef de mission

Leonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre et ministre des affaires étrangères en RDC

Dans l’affaire des sanctions de l’Union Européenne à l’encontre de certaines autorités congolaises dont l’actuel candidat à la présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary, le Bras de fer entre la RDC et L’UE vient d’entrer dans une nouvelle phase. En effet, Kinshasa par la voix de son Vice-Premier Ministre et ministre des affaires étrangères, Léonard She Okitundu a réclamé le départ du chargé de mission de l’UE.

C’est dans une communication rendu publique ce 27 décembre que She Okitundu a déclaré : « j’ai prévenu le Conseil Européen qu’au cas où il ne faisait pas droit  à la réclamation du Gouvernement de la République, celui-ci se réserverait son droit souverain d’user du principe de réciprocité régissant les relations internationales pour, en désespoir de cause, recourir à des mesures de rétorsion.»

Puis annonce que plusieurs mesures seront annoncées dont le premier « touche le Chef de mission de l’UE en République Démocratique du Congo conformément. Concrètement, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo invite instamment le Conseil Européen à procéder impérativement, dans les 48heures, au rappel de son Chef de mission en RDC. »

Puis de conclure : « Cette mesure, d’une part, sanctionne le comportement répréhensible de l’intéressé et d’autre part, s’inscrit dans le cadre de la réciprocité prémentionnée. »

Oeil d'Afrique.