Elections en RDC: la SADC favorable à un gouvernement d'union et au recomptage

Les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Congo comptent les résultats des élections présidentielles dans un centre de décompte des voix à Kinshasa. | BAZ RATNER / REUTERS

La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) a appelé dimanche la République démocratique du Congo (RDC) à instituer un gouvernement d'union après la présidentielle contestée, et s'est prononcée pour un recomptage des voix.

A la surprise de nombreux observateurs, la Commission électorale congolaise (Ceni) a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi la victoire historique de l'opposant Félix Tshisekedi, devant Martin Fayulu et le candidat soutenu par le président sortant Joseph Kabila, Emmanuel Shadary.

M. Fayulu a immédiatement dénoncé des fraudes et déposé un recours devant la Cour constitutionnelle.

Parallèlement, la Ceni a annoncé que la majorité favorable à M. Kabila avait été reconduite à l'Assemblée nationale.

Dimanche, le président zambien Edgar Lungu, président en exercice de la SADC, a appelé les dirigeants congolais à "considérer un accord politique négocié en vue d'un gouvernement inclusif".

Un tel accord permettrait de remédier aux "vives objections opposées aux résultats provisoires de la présidentielle", a estimé M. Lundu dans un communiqué.

"La SADC a pris note des sérieux doutes sur les résultats provisoires", émis par l'Eglise catholique ou le camp de M. Fayulu, et "estime qu'un recomptage permettrait de rassurer à la fois les vainqueurs et les perdants".

"Il est impératif qu'à ce moment crucial les dirigeants politiques de RDC s'engagent à ne pas accroître un peu plus les tensions", conclut le texte de l'organisation sous-régionale.

Avec AFP