Dix-huit personnes écrouées pour fraude à l'importation de voitures de luxe en Côte d'Ivoire

Une Range Rover circule dans un quartier pauvre d'Abidjan. © SIA KAMBOU / AFP

Dix-huit personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une affaire d'importation frauduleuse de véhicules de luxe en Côte d'Ivoire, a annoncé jeudi le procureur de la République, Richard Adou, évoquant un préjudice de près de 5 millions d'euros subi par l'Etat.

"Nous sommes en face des faits d'une extrême gravité (...) un millier de véhicules dédouanés de façon frauduleuse, soit une perte de deux à trois milliards de FCFA" pour l'Etat (3,05 et 4,6 millions d'euros), a expliqué M. Adou, lors d'une conférence de presse.

Les personnes, parmi lesquelles des agents du ministère ivoirien du Transport et du Commerce, sont incarcérées et poursuivies pour "détournements, blanchiment, faux et usage de faux...".

Les fraudeurs "ont mis en place un mécanisme pour contourner l'Etat", a encore dénoncé le procureur, soulignant l'importance des sommes pour le pays.

Selon le bi-mensuel ivoirien "L'éléphant déchaîné", qui a révélé l'affaire, la plupart des voitures sont des véhicules de luxe ou de haut de gamme.

La Banque Mondiale avait rendu public en février un rapport plutôt sévère sur l'économie ivoirienne. Maktar Diop, le vice-président pour l'Afrique de la Banque mondiale, avait notamment appelé les autorités ivoiriennes à poursuivre leurs efforts pour réduire la bureaucratie et la corruption.

 

Avec AFP