Côte d'Ivoire: Ouattara Bouraima, celui qui rêve de changer Bouna

Ouattara Bouraima l’économiste candidat du RHDP

La ville de Bouna chef-lieu de la région du Bounkani, dans le district du Zanzan est située au nord-est de la Côte d'Ivoire. La campagne électorale pour les municipales dans le pays a fait découvrir, Ouattara Bouraima l’économiste candidat du RHDP, la coalition au pouvoir.

Natif de la région il est un pur "fils du pays". Ayant passé toute son enfance et ses années collèges à Bouna il connait et vit les réalités de la ville. Consultant financier, on lui voue de très bonnes qualités en tant qu’économiste. Proche de la ministre Kaba Nialé, l'autre fille de Bouna que ce dernier appel affectueusement "ma patronne" ; Bouraima Ouattara a des soutiens solides pour rêver de la transformation de la ville de Bouna. 

Au soir de la campagne électorale pour les élections locales qui a pris fin ce jeudi 11 octobre, c'est un candidat confiant qui fait le bilan de 14 jours de présence sur le terrain à expliquer son programme de développement aux populations.

Ici on l’appelle affectueusement « CS » et vous constater sa familiarité avec le Bounaka, le citoyen ordinaire de la ville. 

"Je suis fier d'être d'ici et je me considère comme le fils de Bouna ordinaire, qui peut causer et manger avec ses autres frères sans barrière." 

Très confiant le candidat du RHDP dit avoir une autre vision pour développer Bouna.

Ouattara Bouraima aspire à diriger Bouna dans la paix car pour lui aucun développement n’est possible sans cohésion sociale, c’est pourquoi il veut initier comme premier chantier de son mandat le renforcement de la cohésion sociale entre tous les peuples vivants sur la terre de ses ancêtres.

« J’y veillerai personnellement comme de l’huile sur le feu et je prendrai mon bâton de pèlerin pour qu’ensemble, nous amorcions un départ nouveau. Populations Koulango, Lobi, Malinké, Camara, Lorhon, c’est à nous d’ouvrir les bras. Nous sommes un, et nous sommes frères. Faisons en sorte que toutes les communautés venues d’ailleurs s’installer chez nous, se retrouvent dans un environnement apaisé et puissent dans le calme et la tranquillité mener leurs activités. »

Pendant toute la campagne il a expliqué sa vision pour le développement de Bouna qui se résume en dix points essentiels

- Créer un office communal de la salubrité( O.C.S )

- Mettre en place un fond de soutien aux activités des associations et groupement des femmes

- l’installation de feux tricolores avec l’appui du Ministère des Transports et l’Oser

 pour réguler la circulation. 

- construction d’un nouveau marché, bien équipé qui réponde aux nouvelles normes

- Avec l’avènement d’un nouveau marché un recrutement de collecteurs et la mise en place d’une police municipale bien outillée pour assister les commerçants

- La création d’un bureau d’étude et d’assistance à l’emploi jeune

- la construction de nouvelles écoles et des dons de tables bancs.

- la construction d’un Lycée Municipal

- l’installation de feux tricolores pour réguler la circulation. Oui avec l’appui du Ministère des Transports et l’Oser

- Désenclaver toutes ces localités par l’ouverture des voies et le reprofilage des routes de la commune

 » Nous sommes adossés à deux frontières, le Burkina Faso et le Ghana. Nous avons le parc national de la Comoé et divers sites touristiques. Ce sont des atouts majeurs qu’il faut impérativement exploiter. Aujourd’hui, l’Eco-tourisme fait gagner des dividendes à ceux qui sont imaginatifs. Nous allons donc exploiter ce secteur afin de faire de notre cité un pôle touristique ».

Pour OUATTARA Bouraima, c'est possible de transformer Bouna et en faire un pôle très attractif eu égard aux atouts de la ville.

 

Fulbert KOFFI Evan’s