Côte d'Ivoire: «Je n'ai jamais eu de problèmes personnels avec Gbagbo» (Ouattara)

Côte d'Ivoire: «Je n'ai jamais eu de problèmes personnels avec Gbagbo» (Ouattara)

Le président ivoirien Alassane Ouattara a affirmé mardi soir à Abidjan dans une interview à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, service public) à la veille de la célébration du 59è anniversaire de l'indépendance de son pays qu’il n’a « jamais eu de problèmes personnels avec Laurent Gbagbo », son prédécesseur.

« Moi, je me suis réconcilié avec le président Henri Konan Bédié. Tout le monde sait ce qu'il m'a fait. Avec Laurent Gbagbo, je n'ai jamais eu de problèmes personnels. Il y a eu des élections, on sait tous ce qui s'est passé », a dit M. Ouattara qui commentait la rencontre fin juillet à Bruxelles entre son ex-allié Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo en liberté conditionnelle à Bruxelles en Belgique.

Selon M. Ouattara, « c'est très bien» que ces deux anciens présidents ivoiriens se rencontrent. « Ils n'ont pas dit qu'ils font une plateforme contre le candidat du RHDP... C'est très bien qu'ils se rencontrent ».

« Si maintenant Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, je sais ce qu'ils pensent l'un de l'autre, se réconcilient, c'est une très bonne chose», a estimé M. Ouattara.

Réagissant aux rumeurs selon lesquelles il aurait tenté d'empêcher la rencontre entre MM. Bédié et Gbagbo, le président ivoirien a soutenu que « c'est des mensonges, des histoires ». « Pourquoi je vais empêcher deux ivoiriens de se voir ? », s'est-il interrogé.

Quant à un éventuel retour de M. Gbagbo souhaité par son parti, M. Ouattara a estimé que « c'est une très bonne chose que ses partisans souhaitent qu'il rentre ».

L'environnement politique se reconstitue en Côte d'Ivoire à quelques mois de la présidentielle de 2020.

Après son « divorce » avec le président ivoirien Alassane Ouattara, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire ( PDCI), Henri Konan Bédié se rapproche de plus en plus du Front populaire ivoirien ( FPI) de Laurent Gbagbo avec qui il envisage de mettre en place une plateforme de l'opposition.

Avec APA