Côte d’Ivoire : brouille Soro-Ouattara, ces présidents africains câblés par Abidjan

Guillaume Soro et Alassane Ouattara © Oeildafrique

De nombreux chefs d’Etat africains ont tenté de réconcilier Ouattara et Soro avant et bien après le mandat d’arrêt international émis à l’encontre de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne. 

C’est le journal Confidentiel Afrique qui parle de ces présidents africains qui sont entrés dans le jeu macabre auquel Alassane Ouattara et Guillaume Soro se livrent.  Le journal confirme que le Président ADO a câblé son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo, aussitôt, après le refus d’atterrissage à Abidjan du jet privé qui transportait Soro et ses proches collaborateurs, de ne pas accepter sur son sol l’ex-Premier ministre SORO.

À la présidence d’Accra, où Guillaume a ses attaches dans le shadow-cabinet, indique Confidentiel Afrique, l’atterrissage de son avion ne posait aucun problème. Selon nos informations, le coup de fil de Ouattara a chamboulé le cours des choses. Par courtoisie, Soro Guillaume reçoit les désolations d’un officiel ghanéen, instruit par le Président. « Je vous transmets la notification des autorités du pays. Nous sommes désolés Excellence » explique à SORO l’officiel ghanéen, dans la langue Shakespearienne. Guillaume SORO, a poliment remercié l’officiel. Selon nos informations, le Président togolais Faure ÉYADEMA, a cherché à joindre Guillaume SORO, pour s’enquérir de ses conditions de voyage. En vain. Le régime d’Abidjan a fait comprendre aux autorités ghanéennes, que laisser atterrir l’avion de Soro Guillaume, constituerait une menace, dans la mesure où l’équipage pourrait rallier la capitale ivoirienne via la route. Accra a bien décodé l’inquiétude de Ouattara.  

L’homme fort de Malabo, le Chef de l’État Obiang N’Guéma, aussi, est entré dans la danse et a demandé au besoin, si SORO Guillaume pouvait faire un tour en Guinée Équatoriale, afin d’échanger avec lui. L’ancien Premier ministre, imperturbable, ne voulait pas mettre mal à l’aise Obiang N’guéma et Faure EYADEMA qui entretiennent des relations cordiales avec Alassane Ouattara. Selon les informations de Confidentiel Afrique, Alassane Ouattara a évoqué avec Macky Sall le dossier SORO, tenant compte d’une relation ancienne et poussée qu’entretiennent Macky et Soro.  

Le Président sénégalais, d’ailleurs, par courtoisie a parlé à Guillaume. Ce dernier a fait comprendre à Macky Sall qu’il n’était pas demandeur d’une quelconque médiation et n’a mandaté personne pour son éventuel retour dans les rangs du parti présidentiel. Il nous revient que ADO s’en est ouvert à plusieurs de ses homologues africains, tels que Faure ÉYADEMA, Felix Tshisekedi, Alpha Condé etc.

Mais, le silence de SORO l’inquiétait et le dérangeait beaucoup. Des sources crédibles parvenues à Confidentiel Afrique, renseignent que seul l’homme fort de Brazzaville, le Président Dénis Sassou N’guesso, a asséné ses vérités au président ADO, sans plus de précisions. Alassane Ouattara s’est aussi confié au puissant lobbyiste mauritanien, Moustapha Chafi pour arrondir les angles.

Oeil d'Afrique