Paul Biya a tenu son premier Conseil des ministres depuis trois ans

Le président camerounais Paul Biya, le 12 décembre 2017 à Boulogne-Billancourt, près de Paris. © LUDOVIC MARIN / AFP

La dernière fois que le chef de l'Etat camerounais s'est prêté à cet exercice remonte à trois ans. Et ce Conseil, comme le précédent, s'est limité à une assez brève communication du maître des lieux.

Comme annoncé à l'ordre du jour, ce Conseil des ministres s'est limité à la communication du président de la République. Une dizaine de minutes tout au plus donc. Dans ce laps de temps, le maître de séance a félicité les promus du réaménagement ministériel du 2 mars dernier et énoncé une sorte de feuille de route à l'ensemble du gouvernement que dirige le Premier ministre Philémon Yang.

Ainsi Paul Biya a-t-il réitéré ses instructions sur la réduction du train de vie de l'Etat et la lutte contre la corruption. Au titre des priorités sur les mois à venir, il a dit entre autres attendre à brève échéance des propositions détaillées en chronogramme relatif à l'accélération du processus de décentralisation, activité du gouvernement qui vient de bénéficier de la création d'un ministère plein.

Il s'est par ailleurs félicité des efforts déjà accomplis dans le cadre des préparatifs de la CAN 2019 et invité les administrations concernées à intensifier leurs efforts.

C'est donc un Paul Biya tel qu'en lui-même, essentiellement directif, que le gouvernement a écouté calmement, religieusement, jusqu'à la levée de la séance.

La dernière fois que le président camerounais s'est livré à cet exercice remonte à octobre 2015. Le contrôle de l'action du gouvernement étant délayé au Premier ministre qui préside lui un Conseil de cabinet une fois par mois.

Avec RFI

Videos