Macky Sall arrête Kemi Séba à Dakar

Kemi Seba brulant le billet de 5000 Fr Cfa à Dakar

Pour Séba, c’est le geste qui compte. Et notre présente note s’inscrira dans la même logique. Elle n’a pas pour objet de mettre l’accent sur l’essence ou l’utilité économique de la monnaie française pour la domination de l’Afrique dénommée le franc CFA. Mais, nous saluons le geste posé de Kemi Séba qui, à partir de Dakar, a symboliquement brûlé un billet de 5 000 FCFA en guise de protestation et du rejet de la domination néocoloniale de l’Afrique par biais de cet instrument financier.

Le geste de Kemi Séba, et même si nous ne partageons pas l’ensemble de ses préoccupations, appelle un soutien de notre part et un clin d’œil à la jeunesse d’Afrique à qui nous adressons notre présent hommage. Désormais, c’est à vous que nous nous adresserons et pour vous que nous nous engageons publiquement dans la lutte contre toute domination et d’où qu’elle proviendra du Continent. 

En recevant Barack Obama à Dakar, et lors de leur conférence de presse respective, Macky Sall qui donnait l’impression de s’imposer sur cet agent de l’État profond américain en disant non au droit sur l’homosexualité en Afrique et au Sénégal, nous avait permis d’espérer , de souffler un ouf de soulagement qu’il serait diffèrent de Senghor, d’Abdou Diouf , de Wade. Mais comme eux, le Sénégal est resté égal à lui-même, à plat et au service de la domination du Continent.

Demain, notre jeunesse aura son mot à dire. Quant à nous, nous vous saluons Kemi Séba et merci pour le geste.

Que vive l’Afrique !Que vive la jeunesse africaine !

 

Mufoncol Tshiyoyo,MT & Associates Consulting Group