Journée de la femme: entretien avec Cécile Tshibangu, Directrice juridique

A l’occasion du 8 mars rencontres avec nos leaders. Spéciale mois de la femme.

Oeil d'Afrique : On dit que la femme est l'avenir de l'homme. Qu’en pensez vous ?

Cécile Tshibangu : Je ne suis pas tout à fait d’accord, puisque la femme est dans ce cas encore définie par rapport à l’homme alors qu’elle a son propre chemin, son propre avenir, parallèle ou en interaction avec celui de l’homme. Etant tous des humains nous avons des qualités et espérances certes communes mais dont l’épanouissement est singulier et personnel.

Est ce toujours pertinent en 2018 de célébrer la  journée de la femme ?

Malheureusement oui dans la mesure où les inégalités sont encore criantes. Cependant cette journée de célébration n’est pas une fin en soi. Il est impératif que la femme prenne sa place en tout temps et en tout lieu, sans que cela passe par une célébration annuelle, qui il faut l’avouer permet de soulager certaines consciences…

En quoi un leadership féminin serait il diffèrent ?

Je ne sais pas et il n’est pas nécessaire qu’il soit  différent. Le leadership féminin doit d’abord exister et perdurer avant d’avoir une caractéristique identifiable permettant une comparaison. L’Histoire regorge d’exemples qui démontrent la tendance pour les leaders féminins à « singer » l’homme, pour asseoir sa légitimité. Preuve que tout se définit encore par rapport à l’homme…

Sur quel model le leadership de la femme  africaine doit il se construire ?

La femme africaine n’a pas besoin de modèle pour asseoir sa légitimité. Elle est naturellement forte et entreprenante mais la crainte d’être stigmatisée par une société africaine patriarcale l’empêche de se déployer comme elle le devrait. Les besoins économiques de l’Afrique et son dynamisme font émerger des talents et des perspectives féminines qui sont à la mesure de l’inventivité et la créativité de la femme africaine… Qui n’a plus rien à prouver.

Le leadership se construit autour de valeurs. Quelles sont les vôtres ?

J’aime bien la phrase de Dwight Eisenhower : « le leadership est l’art de faire faire à quelqu’un quelque chose, parce qu’il en a envie ». Cela suppose donc de l’écoute, une exigence dans la connaissance pour une meilleure implication dans le but à atteindre.

Quelle personnalité féminine vous inspire le plus ?

Rosa Park

Votre définition du succès en 3 mots 

objectif, plaisir, partage.