Venezuela: Erdogan accuse l'UE de chercher à renverser Maduro au mépris de la "démocratie"

Recep Tayyip Erdogan, président du parti turc pour la justice et le développement (AK), prononce un discours le 5 février 2019. | ADEM ALTAN / AFP

Le président turc a accusé, l’Union européenne de chercher à renverser le président vénézuélien Nicolás Maduro. « On sait maintenant ce qu’est l’UE », indique-t-il.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mardi l’Union européenne de chercher à renverser le président vénézuélien Nicolás Maduro, au mépris de la « démocratie ». « On sait maintenant ce qu’est l’UE. D’un côté vous parlez d’élections et de démocratie, et après, par la violence et la ruse, vous allez renverser un gouvernement », a-t-il déclaré lors d’un discours télévisé.

Dix-neuf pays de l’Union européenne ont reconnu Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela après qu’il s’est autoproclamé président le 23 janvier. Il considère Nicolás Maduro comme un usurpateur pour s’être fait réélire lors d’une élection contestée par l’opposition et par une grande partie de la communauté internationale, avec ses adversaires en prison ou en exil.

Le chef de l’État turc soutien fermement Nicolás Maduro

Washington, qui a reconnu Juan Guaido aussitôt après son autoproclamation comme président, s’est félicité des reconnaissances européennes et a invité tous les autres pays à faire de même. Mais le chef de l’État turc soutient fermement Nicolás Maduro. « Le Venezuela, est-ce que c’est ta province ? », a également déclaré mardi Recep Tayyip Erdogan, semblant s’adresser à Washington. « Comment peux-tu dire à quelqu’un arrivé au pouvoir par des élections "Allez va-t-en" ? Et comment mets-tu à la présidence quelqu’un qui n’a même pas été élu ? ».

Le président turc avait appelé Nicolás Maduro le 23 janvier pour lui apporter son soutien, l’exhortant à garder « la tête haute ». MM. Erdogan et Maduro entretiennent des rapports étroits depuis plusieurs années. Nicolás Maduro fut l’un des premiers dirigeants au monde à apporter son soutien à Recep Tayyip Erdogan après la tentative de coup d’État contre ce dernier en juillet 2016.« Tentative de coup d’État »

Recep Tayyip Erdogan a qualifié mardi les efforts destinés à pousser Nicolás Maduro vers la sortie de « tentative de coup d’État pour déloger le dirigeant élu du pays du pouvoir ». Un haut responsable américain a affirmé jeudi que les États-Unis étaient « déçus » par le soutien apporté par la Turquie à Nicolás Maduro.

Il a aussi affirmé que Washington examinait les échanges commerciaux entre Ankara et Caracas, notamment les exportations d’or du Venezuela vers la Turquie, pour déterminer si ceux-ci violaient les sanctions américaines imposées à Caracas. « Nous examinons la nature des activités commerciales turco-vénézuéliennes et si nous constatons une violation de nos sanctions, nous agirons évidemment », a-t-il dit.

Videos

International

combattants africains

France : Emmanuel Macron lance un "appel aux maires de France" pour renommer des rues en hommage aux soldats africains

Emmanuel Macron a lancé un appel aux maires de France jeudi à Saint-Raphaël (Var), lors des célébrations du 75e anniversaire du débarquement de Provence, les invitant à honorer les combattants africains en baptisant rues et places des communes françaises.
L’écrivaine américaine Toni Morrison, Prix Nobel de littérature, est morte

L’écrivaine américaine Toni Morrison, prix Nobel de littérature, est morte

Descendante d’une famille d’esclaves, Toni Morrison, décédée à 88 ans, était connue pour avoir donné une visibilité littéraire aux Noirs. Elle était prix Nobel de littérature. Toni Morrison, Nobel de littérature, est morte à l’âge de 88 ans, a annoncé mardi 6 août sa famille. « Toni Morrison est décédée paisiblement la nuit dernière, entourée de sa famille et de ses amis », a précisé un communiqué de ses proches. Descendante d’une famille d’esclaves, Toni Morrison est connue pour avoir donné une visibilité littéraire aux Noirs.
Hassan Rohani, président de la République islamique d'Iran. | AFP

Nucléaire iranien. Téhéran met en garde les Européens contre toute escalade

Ce lundi, Téhéran a invité les Européens à mesurer leurs réactions aux mesures prises par l'Iran pour réduire ses engagements en matière nucléaire vis-à-vis de la communauté internationale.Téhéran a mis en garde ce lundi les Européens contre toute escalade dans leur réaction aux mesures prises par l'Iran pour réduire ses engagements en matière nucléaire vis-à-vis de la communauté internationale.
Le président Nicolas Maduro, ici le 21 juin à Caracas, était visé par la tentative de coup d'État, d'après son gouvernement.

Le Venezuela dit avoir déjoué une tentative de "coup d'État" militaire

Le gouvernement vénézuélien a affirmé ce mercredi 26 juin avoir déjoué une tentative de “coup d’État” militaire impliquant l’opposition, en lien avec les États-Unis, la Colombie et le Chili, des allégations immédiatement rejetées avec ironie par l’opposant Juan Guaido.
Le président russe Vladimir Poutine serre la main de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une réunion à la résidence principale de Novo-Ogaryovo aux abords de Moscou, le 5 décembre 2018.

L'armée russe aide le Venezuela "face aux menaces" américaines

Les troupes russes arrivées au Venezuela en mars aident l'armée du régime chaviste à se préparer face aux menaces américaines "d'usage de la force", a déclaré vendredi à l'AFP l'ambassadeur russe au Venezuela, Vladimir Zaïomski, qui juge toutefois que "la voie du dialogue" doit l'emporter.
Vladimir Poutine (Crédits : MAXIM SHEMETOV)

Poutine classé homme le plus puissant du monde pour la 3e année consécutive

Selon le classement annuel établi par Forbes, il arrive juste devant Angela Merkel et Barack Obama. François Hollande est 16ème.Pour la troisième année consécutive, Vladimir Poutine remporte la palme de l'homme le plus puissant de la planète, selon un classement établi chaque année par le magazine Forbes et publié mercredi.
Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian

La France accuse l'Italie d'ingérence et rappelle son ambassadeur

La France a rappelé son ambassadeur en Italie pour "des consultations" après une série de "déclarations outrancières" et "d’attaques sans fondement" et sans "précédent" de responsables italiens, a annoncé jeudi le ministère français des Affaires étrangères. "Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable", a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué.