Quand des jeunes du Kenya rédigent les dissertations des étudiants américains

Certains étudiants américains font sous-traiter leurs devoirs par des jeunes kényans. | ISSOUF SANOGO / AFP

La triche à l’université n’est pas nouvelle. Mais avec Internet, elle peut prendre des dimensions inattendues. Certains étudiants américains font ainsi sous-traiter leurs devoirs par des jeunes Kényans.

« C’est de la triche, bien sûr. Mais est-ce qu’on a le choix ? Nous devons gagner de l’argent. Nous devons gagner notre vie ». Mary Mbugua, une étudiante à l’université de Nyeri, au Kenya, doit en effet payer ses études et son loyer.

Désargentée, elle a d’abord cherché des petits boulots, raconte le New York Times. Sans grand succès. Avant qu’un ami lui offre d’entrer dans une « académie d’écriture ». Le principe en est simple : il s’agit de rédiger des dissertations pour les étudiants des États-Unis, de Grande-Bretagne ou d’Australie. Contre rémunération, bien sûr.

Ces réseaux sont maintenant bien organisés. Ils ont même parfois pignon sur rue, avec des sites officiels comme AceMyHomework (RéussirMesDevoirs), Academized (Académique) ou EssayShark (Génie des Dissertations), nés au Kenya, mais aussi en Ukraine et en Inde. Avec succès : la page Facebook des membres de l’académie d’écriture du Kenya compte plus de 50 000 membres.

Les tarifs ? De 15 à 42 dollars la page

Devoirs, essais, dissertations, tout est possible. Les tarifs ? Ils varient selon la longueur de la rédaction, le niveau d’étude concerné et le délai accordé. Sur le site Academized, explique le New York Times, les prix peuvent varier de 15 à 42 dollars la page rédigée, selon les cas.

Selon le quotidien américain, ce marché représente chaque année plusieurs millions d’essais et de dissertations dans le monde.

Mary Mbugua, elle, raconte qu’elle a ainsi écrit sur la nécessité (ou pas) pour l’homme de coloniser l’espace, mais aussi sur l’euthanasie. Pendant son meilleur mois, elle a gagné 320 dollars, soit beaucoup plus d’argent qu’elle n’en avait jamais vu.

Les sites officiels se dédouanent

Un phénomène courant ? La dernière étude consacrée à la triche à l’université, en 2005, a déterminé que 7 % des étudiants avaient remis des devoirs écrits par quelqu’un d’autre et que 3 % avaient fait appel à des officines spécialisées dans la rédaction d’essais.

 

Pour se dédouaner, un site comme EssayShark affirme que ses services ne constituent pas une tricherie : il avertit les étudiants que les dissertations envoyées par mail ne sont destinées qu’ « à des fins de recherche et de référence ». Évidemment…

« Nous ne tolérons ni n’encourageons ni ne participons sciemment au plagiat ou à tout autre acte frauduleux », conclut EssayShark. Un vrai requin du savoir.

Videos

International

L'ex-marine américain Paul Whelan, accusé d'espionnage, arrive au tribunal moscovite de Lefortovo pour une audience, le 24 octobre 2019

Russie : 18 ans de prison requis contre un Américain accusé d'espionnage

Le parquet russe a requis lundi une peine de 18 ans de camp contre Paul Whelan, un ex-marine américano-britannique jugé pour espionnage dans une affaire qui empoisonne les relations déjà compliquées entre
Ahmaud Arbery, joggeur de 25 ans assassiné en Géorgie (USA) fin février

Vive émotion aux Etats-Unis après le meurtre d'Ahmaud Arbery par deux hommes blancs

Les appels de responsables politiques, stars et internautes se multipliaient jeudi 7 mai aux États-Unis pour demander l’inculpation de deux hommes blancs accusés d’avoir tué un joggeur noir de 25 ans en Géorgie fin février. 
Donald Trump à Washington, le 27 avril 2020 - © MANDEL NGAN - AFP

Coronavirus : Trump a été alerté plus d'une douzaine de fois en janvier-février

Le président américain Donald Trump a été à maintes reprises alerté quant aux dangers du nouveau coronavirus dans des rapports des services de renseignements en janvier et février, a indiqué lundi le Washington Post.
Capture d'écran d'une vidéo montrant des élèves de retour à l'école à Hangzhou (Chine), le 26 avril 2020. (PEOPLE'S DAILY CHINA)

En Chine, des écoliers retournent en classe avec des chapeaux de distanciation sociale

Un petit air de carnaval pour la rentrée. Pour leur retour en classe, dimanche 26 avril, des élèves chinois ont arboré des chapeaux surmontés de tiges d'un mètre visant à leur rappeler les consignes de distanciation sociale face au Covid-19. Ces images proviennent d'une école primaire de Hangzhou, dans la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine.
En seulement trois semaines, près de 17 millions d’Américains se sont inscrits au chômage.

Coronavirus : Ces Américains qui font la « grève du loyer », la peur au ventre

"Je risque gros, mais je n’ai pas le choix" : Terra Thomas résume ainsi sa décision de faire la grève du loyer, un mouvement naissant aux États-Unis chez les nouveaux chômeurs, pris entre le marteau et l’enclume."Je n’ai plus de revenus. Le choix c’était de donner mes dernières économies à mon propriétaire, qui possède une entreprise multi-millionnaire, ou de garder cet argent pour manger et payer mon assurance-santé", raconte cette habitante d’Oakland, dans la baie de San Francisco.
Des personnes avec un masque à Central Park, à New York, le 17 mars dernier. • ©William Volcov / BRAZIL PHOTO PRESS / Brazil Photo Press via AFP

Coronavirus : Aux États-Unis, les Noirs meurent plus que les autres

Cela a tout à voir avec la pauvreté de cette communauté qui représente 12,9 % de la population. Des centaines d’avocats et de médecins ont écrit au ministre de la Santé. Ils veulent voir les statistiques, pour s’assurer que les Afro-Américains ne sont pas moins bien soignés.
Maeve Kennedy McKean, 40 ans, et son fils Gideon, 8 ans, ne sont pas revenus jeudi d'une sortie dans la baie de Chesapeake. | AFP / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / MIKE PONT

USA : Deux membres de la famille Kennedy portés disparus

Deux membres de la famille Kennedy étaient portés disparus vendredi après une balade en canoë. Maeve Kennedy McKean, 40 ans, et son fils Gideon, 8 ans, ne sont pas revenus jeudi d’une sortie dans la baie de Chesapeake.Deux membres de la famille Kennedy, dont une petite-nièce du président assassiné John Kennedy, étaient portés disparus vendredi après une balade en canoë, selon les autorités du Maryland, une nouvelle tragédie au sein de la dynastie politique la plus célèbre des États-Unis.