Moushira Khattab, la seule candidate africaine à la direction de l'UNESCO a toutes ses chances

Moushira Khattab, Candidate au poste de Directeur Général de l’UNESCO

 

À partir du 9 octobre, les 58 membres du Conseil exécutif voteront, à bulletin secret, pour choisir, à la majorité des voix, parmi neuf candidats, celui qui succédera à la Bulgare Irina Bukova et deviendra, pour quatre ans, le nouveau directeur général de l'UNESCO

CAIRO, Égypte, 8 octobre 2017/ -- Egyptienne, ancienne Ministre d’Etat chargée de la famille et de la population, Vice-Présidente du Bureau international des droits des enfants, Moushira Khattab est dans le dernier sprint pour le poste de Directrice Générale de l’UNESCO.À partir du 9 octobre, les 58 membres du Conseil exécutif voteront, à bulletin secret, pour choisir, à la majorité des voix, parmi neuf candidats, celui qui succédera à la Bulgare Irina Bukova et deviendra, pour quatre ans, le nouveau directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, les sciences et la culture.Les 195 États membres entérineront le vote du Conseil exécutif.Cette année, la bataille risque d'être rude entre les trois candidats de pays arabes, dont principalement l'Égyptienne Moushira Khattab, diplomate de carrière, ancienne ministre de la Famille, militante des droits de l’enfants et des femmes, et le Qatari Hamad Al-Kuwari, ex-ministre de la Culture, qui se vante de ne pas arriver à l'UNESCO « les mains vides » !...Face à eux une candidate libanaise en sachant que le candidat irakien vient de se retirer de la course pour soutenir l’égyptienne. Face à eux, Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture de François Hollandea ses chances même si les derniers jours de campagne ont montré de grosses fragilités. Le soutien français est loin d’être unanime : l’ancien Ministre français de la Culture, Jack Lang, et actuel Président de l’Institut du Monde Arabe (IMA) ne la soutient pas. De fait, la candidature française est une nouveauté qui ne fait pas que des heureux : la France abrite le siège de l'Organisation et avait pour tradition de ne pas présenter de candidat selon un accord tacite. Par ailleurs, rien ne dit qu’Azoulay ait le soutien de son pays d’origine, le Maroc.En revanche une chose est certaine, Moushira Khattab a le soutien du continent et de l’Union africaine. Outre le retrait du candidat Irakien en sa faveur prélude à un ralliement du camp arabe, une forte mobilisation africaine s’organise autour de l’Égyptienne. Le Ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, et le Président de la Commission Africaine, Moussa Faki (et ancien ministre des affaires étrangères du Tchad), sont arrivés à Paris pour soutenir la candidate. Ils ont été rejoints par le ministre des Affaires étrangères de Sierra Leone, Samura Kamara, et de nombreux responsables de l’Union Africaine. Objectif : voir l’UNESCO dirigée pour la première fois par une femme africaine.« Je veux faire de l'UNESCO une organisation efficace et transparente. Quand la situation est telle qu'elle est aujourd'hui, il n'est pas question de « business as usual ». La première chose à faire est de restaurer la confiance entre les États membres et l'organisation, d'une part, et entre les différents secteurs et niveaux de l'UNESCO eux-mêmes, d'autre part », a déclaré la candidate dans une interview au Point.Face aux menaces de la radicalisation, du terrorisme et de l’extrémisme, qui menacent la paix et le dialogue entre les cultures, la communauté internationale doit se mobiliser en urgence, selon la candidate. Au premier rang, l’Unesco doit se mettre en ordre de marche sur la base de convictions fortes articulées sur des valeurs affichées, une méthode renouvelée et des priorités claires et lisibles dans ses missions : l’éducation, l’autonomisation des jeunes, l’égalité des genres et enfin l’Afrique pour contribuer activement à l’agenda mondial des Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 et lutter efficacement contre l’extrémisme et la radicalisation. Ce double objectif est un impératif.« Qui mieux qu'une femme arabe et musulmane, qui dispose des qualifications requises, peut parler contre tous les radicalismes ? », conclut-elle.De fait, l’UNESCO serait bien inspirée de se choisir une femme, arabe et africaine

 

Videos

International

Image d'illustration : Luiz Inacio Lula da Silva en avril 2018 © Ricardo Moraes Source: Reuters

Brésil : un juge annule l'ordre de libération de l'ex-président Lula

Un juge de la cour d'appel du Brésil a annulé ce 8 juillet un ordre de libération de l'ex-président Lula da Silva, qui avait été pris plus tôt par un autre magistrat de la même cour. Condamné pour corruption, il n'a cessé de clamer son innocence.
Nawaz Sharif, l'ancien Premier ministre pakistanais le 17 avril 2018 à Islamabad. | AFP / AAMIR QURESHI

Pakistan: L’ancien Premier ministre condamné à 10 ans de prison pour corruption

L’ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a été condamné à une peine de dix ans de prison par un tribunal anti-corruption, selon des sources judiciaires, portant un coup sérieux à son parti avant des élections législatives prévues le 25 juillet.
Les jeunes interpellés s'étaient spécialisés dans le vol de Range Rover. Photo d'illustration.@ DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

France : une bande soupçonnée du vol de près de 70 véhicules 4x4 interpellée

Les neuf jeunes interpellés sont soupçonnés d'avoir volé au moins 68 Range Rover, qu'ils auraient exporté vers l'Afrique. 
Forum des Diasporas Africaines

Le Palais des congres accueille une exposition éphémère pour mettre en valeur l’art comme levier de la coopération Europe - Méditerranée - Afrique

A l’occasion du Forum des Diasporas Africaines qui se tiendra le 22 juin 2018 sous le haut-patronage d’Emmanuel Macron, le Palais des Congrès accueillera une exposition éphémère pour mettre en valeur l’art et les cultures africaines. En sus de l’exposition, une table-ronde sera organisée autour de « l’art africain, levier de soft power ».Les arts d’Afrique, un soft power a exploiter pour redéfinir l’influence du continent
L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Nikki Haley et le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo à Washington le 19 juin 2018 afp.com - Andrew CABALLERO-REYNOLDS

Les Etats-Unis se retirent du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

Les Etats-Unis se sont retirés mardi du Conseil des droits de l'homme de l'ONU en accusant l'institution basée à Genève d'"hypocrisie" et de parti pris contre Israël, une décision aussitôt dénoncée par des organisations de défense des droits humains.
London Breed, 43 ans, présidente du conseil municipal et future maire de San Francisco | Wikimedia commons

San Francisco élit pour la première fois une femme noire comme maire

London Breed, la prochaine maire de San Francisco, va devenir la première femme noire à diriger cette ville phare, alors qu'aucune femme n'avait jusqu'ici dirigé une municipalité aussi grande aux Etats-Unis.
L'image a fait le tour du monde. Donald Trump et Kim Jong-un se sont serré la main et ont fait assaut d'amabilité à Singapour. | AFP

Que change la poignée de main Kim-Trump ?

Donald Trump et Kim Jong-un se sont serré la main et ont fait assaut d’amabilités, à Singapour. Tant mieux, après les tensions des derniers mois. Mais sur le fond, notamment le nucléaire, le bilan est maigre.