LOKMAN SEVER, l’homme d’affaires dans l’ombre des “affaires” RDC & TURQUIE

Le Président congolais, Felix Tshisekedi et l'homme d'affaires turc Lokman SEVER

Le « bridging » consiste à relier deux mondes, deux univers, deux cultures, ou encore deux états d’une même entreprise, ce concept peut être envisagé de manière individuelle pour faire ” bouger “ les choses entre deux Nations.  

Pour ce qui nous concerne en RDC celui que l'on surnomme '' The Bridge ” à Kinshasa utilise ce bridging pour s’avérer particulièrement pertinente dans les context internationaux et multiculturels entre la RDC et la Turquie.

Proche conseiller des relations entre la RDC et la Turquie, ami fidele du President Felix Tshisekedi l’homme d’affaires belgo-turc PDG du NOORDCO Group (Immobilier - Construction - Aviation - Mine) Lokman SEVER celui que l'on surnomme deja “ The Bridge ” a Kinshasa est l’une des figures centrales les plus influentes des deux Pays, des dossiers d'investissement en RDC ainsi que la réhabilitation des relations politiques entre la RDC et la Turquie, l'homme d'affaires joue le ponds entre Kinshasa et Ankara.

Les affaires d'investissement dans lesquelles l’entourage du President Felix Tshisekedi est impliqué se multiplient ces derniers jours en RDC. D’abord, le "Dossier Nation & OUA", portant sur la renovation du Palais de la Nation ainsi que sur celui de L'OUA, que désirerait remporter la société MAPA dont le PDG est le milliardaire Mehmet NAZIF GUNAL, associer de Lokman SEVER.  

Dossier qui avait fait polymique due au chiffre annoncer à plus de 220M €, ce que le gouvernement a décrété fake news par la suite via son porte parole Kolongele.

Et depuis mercredi, le "Dossier Ndjili Airport " fait bruit dans la capital, Nazif Gunal ainsi que Sever aurait deja discuter avec le President de la République Felix Tshisekedi pour reprendre le dossier en main qui en passant serait caduc vue que les Chinois n'ont toujours pas commencé le chantier depuis 2013, à savoir que la société MAPA est celle qui a construit l’aéroport de Accra au Ghana ainsi que le plus grand aéroport du monde qui est celui d'Istanbul en Turquie, la société se dit expert en matière de construction aéroportuaire.

Selon d'autre source venant de la cite de l'OUA, Lokman Sever aurait aussi été aperçus à l'OUA, présentent le President de la République Felix Tshisekedi la femme d'affaires française Pascal Jeannin-Perez ainsi que l'ancien premier ministre français Dominique de Villepin.

Quel que soit le dossier évoqué – et il y en a d’autres que les trois cités plus haut — un nom revient toujours: celui de Lokman Sever, un homme d’affaires bien aussi proche que de Felix Tshisekedi que de Recep Tayyip Erdoğan.

À l’instar de Nazif Gunal, Sever est un homme extrêmement discret. "Il évite la lumière", affirme certain proche du President Tshisekedi, personne ne le reconnaît lorsqu’il se promène en rue. Ou lorsqu’il se balade à Kinshasa, Bruxelles ou bien meme Istanbul.

Mais l’image est trompeuse car Sever est à ce point dévoué au leader Tshisekedi qu'il perd en effet son vernis d’homme d’affaires a la moindre demande du President pour celui d'émissaire dans le cadre de missions diplomatiques plus ou moins confidentielles, si l’on sait que Sever est un ami d’enfance de Tshisekedi Il est tellement proche de ce dernier que le President meme lui a confié le soin de presenter son frère cadet Thierry Tshisekedi à peine deux semaines après son investiture au president turque Recep Tayyip Erdogan.

Jeune Afrique nous avais bien dévoile ce sujet en écrivant que les deux hommes se sont rendus à Istanbul et à Rize (Nord) où, le 2 mars, ils ont rencontré Erdogan, en marge de l’un de ses meetings de campagne pour les municipales. Ils travaillent en liaison avec Ibrahim Kalin,  l’un des principaux conseillers du chef de l’État turc, et avec Osman Askin Bak, ex-ministre des Sports et député de Rize.

Le bridging apporte donc un éclairage nouveau sur la manière d’aider des jeune nations à se (re-)structurer en matière de communication. La force de l’approche réside aussi dans le fait qu’elle se base sur une dynamique de méthode bien connue ( « cible » / « trajectoire ») tout en allant deux crans au-delà :

 • la trajectoire, qui traditionnellement est un corpus d’actions pour passer de l’étape initiale à l’étape « cible », est ici construite comme un vrai « pont » comme nous donne l'exemple ci dessus où Sever présente le frère du President Tshisekedi a son homologue turque Erdogan.

 • l’état cible doit permettre de produire du sens, tel que vu précédemment, par l’alliance des différents facteurs constitutifs. ( Exp: L'investissement des groups Turque en RDC ).

Le but de la démarche n’est pas d’atteindre la cible d’organisation mais bien d’accompagner le passage d’un état à l’autre et de s’assurer de la cohérence (le sens) pour les deux Nations.

Dans les domaines où l’interculturalité est un enjeu clé (rapprochement ou convergence de plusieurs secteurs, développement international), cette approche revêt un caractère particulièrement puissant.

Il faudra bien du courage à Sever pour redonner du sens au relation bilaterale entre la RDC et la Turquie, relation qui malheureusement était a un point de stagnation a l’époque de President sortant Joseph Kabila.

Videos

International

L'ex-marine américain Paul Whelan, accusé d'espionnage, arrive au tribunal moscovite de Lefortovo pour une audience, le 24 octobre 2019

Russie : 18 ans de prison requis contre un Américain accusé d'espionnage

Le parquet russe a requis lundi une peine de 18 ans de camp contre Paul Whelan, un ex-marine américano-britannique jugé pour espionnage dans une affaire qui empoisonne les relations déjà compliquées entre
Ahmaud Arbery, joggeur de 25 ans assassiné en Géorgie (USA) fin février

Vive émotion aux Etats-Unis après le meurtre d'Ahmaud Arbery par deux hommes blancs

Les appels de responsables politiques, stars et internautes se multipliaient jeudi 7 mai aux États-Unis pour demander l’inculpation de deux hommes blancs accusés d’avoir tué un joggeur noir de 25 ans en Géorgie fin février. 
Donald Trump à Washington, le 27 avril 2020 - © MANDEL NGAN - AFP

Coronavirus : Trump a été alerté plus d'une douzaine de fois en janvier-février

Le président américain Donald Trump a été à maintes reprises alerté quant aux dangers du nouveau coronavirus dans des rapports des services de renseignements en janvier et février, a indiqué lundi le Washington Post.
Capture d'écran d'une vidéo montrant des élèves de retour à l'école à Hangzhou (Chine), le 26 avril 2020. (PEOPLE'S DAILY CHINA)

En Chine, des écoliers retournent en classe avec des chapeaux de distanciation sociale

Un petit air de carnaval pour la rentrée. Pour leur retour en classe, dimanche 26 avril, des élèves chinois ont arboré des chapeaux surmontés de tiges d'un mètre visant à leur rappeler les consignes de distanciation sociale face au Covid-19. Ces images proviennent d'une école primaire de Hangzhou, dans la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine.
En seulement trois semaines, près de 17 millions d’Américains se sont inscrits au chômage.

Coronavirus : Ces Américains qui font la « grève du loyer », la peur au ventre

"Je risque gros, mais je n’ai pas le choix" : Terra Thomas résume ainsi sa décision de faire la grève du loyer, un mouvement naissant aux États-Unis chez les nouveaux chômeurs, pris entre le marteau et l’enclume."Je n’ai plus de revenus. Le choix c’était de donner mes dernières économies à mon propriétaire, qui possède une entreprise multi-millionnaire, ou de garder cet argent pour manger et payer mon assurance-santé", raconte cette habitante d’Oakland, dans la baie de San Francisco.
Des personnes avec un masque à Central Park, à New York, le 17 mars dernier. • ©William Volcov / BRAZIL PHOTO PRESS / Brazil Photo Press via AFP

Coronavirus : Aux États-Unis, les Noirs meurent plus que les autres

Cela a tout à voir avec la pauvreté de cette communauté qui représente 12,9 % de la population. Des centaines d’avocats et de médecins ont écrit au ministre de la Santé. Ils veulent voir les statistiques, pour s’assurer que les Afro-Américains ne sont pas moins bien soignés.
Maeve Kennedy McKean, 40 ans, et son fils Gideon, 8 ans, ne sont pas revenus jeudi d'une sortie dans la baie de Chesapeake. | AFP / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / MIKE PONT

USA : Deux membres de la famille Kennedy portés disparus

Deux membres de la famille Kennedy étaient portés disparus vendredi après une balade en canoë. Maeve Kennedy McKean, 40 ans, et son fils Gideon, 8 ans, ne sont pas revenus jeudi d’une sortie dans la baie de Chesapeake.Deux membres de la famille Kennedy, dont une petite-nièce du président assassiné John Kennedy, étaient portés disparus vendredi après une balade en canoë, selon les autorités du Maryland, une nouvelle tragédie au sein de la dynastie politique la plus célèbre des États-Unis.