La France multiplie par seize les frais de scolarités pour les étudiants étrangers

Etudiant africian en France / image d'archives.

L'annonce a été donné par le premier ministre Français Édouard Philippe. Les étudiants étrangers debouseront à compter de la rentrée Universitaire des frais de scolarités beaucoup plus élevé en l'etat actuel en plus des charges sociales et supplémentaires. Une mesure qui ne fait pas l'unanimité au sein des syndicats.

Dès la rentrée 2019, un étudiant étranger va devoir multiplier ses frais par seize. Pour son année de licence, il payera 2 770 euros au lieu de 170 euros et pour son master, 3 770 euros à la place de 243 euros. Cette hausse spectaculaire fait partie d’une série de mesures annoncées ce lundi par le gouvernement.

Une décision qui ne mettra plus les étudiants Français et Étrangers à la même enseigne.

Pour le gouvernement Français cette décision vise à rétablir "l'attractivité des études en France". 

En effet le gouvernement explique qu’il s’agit d' «un tiers du coût réel» d’un étudiant étranger pour les finances publiques. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a par ailleurs précisé ce lundi que cela servirait à financer des bourses et améliorer les conditions d’accueil. Et de souligner que la France ambitionne de porter d’ici 2027 à 500 000 le nombre d’étudiants étrangers qu’elle accueille chaque année, contre un peu plus de 300 000 actuellement.

Cette décision ne fais pas que des heureux, en effet le groupement syndical universitaire comme la Fage et l'UNEF comptent défendre l’idée d’universalité de l’enseignement supérieur français, accessible à tous quelque soit la nationalité.

Qu'en pensent les étudiants ivoiriens qui comptent ce rendre dans l'hexagone pour y poursuivre leurs études ?

 

Akinbola Djamal

Videos

International

Hassan Rohani, président de la République islamique d'Iran. | AFP

Nucléaire iranien. Téhéran met en garde les Européens contre toute escalade

Ce lundi, Téhéran a invité les Européens à mesurer leurs réactions aux mesures prises par l'Iran pour réduire ses engagements en matière nucléaire vis-à-vis de la communauté internationale.Téhéran a mis en garde ce lundi les Européens contre toute escalade dans leur réaction aux mesures prises par l'Iran pour réduire ses engagements en matière nucléaire vis-à-vis de la communauté internationale.
Le président Nicolas Maduro, ici le 21 juin à Caracas, était visé par la tentative de coup d'État, d'après son gouvernement.

Le Venezuela dit avoir déjoué une tentative de "coup d'État" militaire

Le gouvernement vénézuélien a affirmé ce mercredi 26 juin avoir déjoué une tentative de “coup d’État” militaire impliquant l’opposition, en lien avec les États-Unis, la Colombie et le Chili, des allégations immédiatement rejetées avec ironie par l’opposant Juan Guaido.
Le président russe Vladimir Poutine serre la main de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une réunion à la résidence principale de Novo-Ogaryovo aux abords de Moscou, le 5 décembre 2018.

L'armée russe aide le Venezuela "face aux menaces" américaines

Les troupes russes arrivées au Venezuela en mars aident l'armée du régime chaviste à se préparer face aux menaces américaines "d'usage de la force", a déclaré vendredi à l'AFP l'ambassadeur russe au Venezuela, Vladimir Zaïomski, qui juge toutefois que "la voie du dialogue" doit l'emporter.
Vladimir Poutine (Crédits : MAXIM SHEMETOV)

Poutine classé homme le plus puissant du monde pour la 3e année consécutive

Selon le classement annuel établi par Forbes, il arrive juste devant Angela Merkel et Barack Obama. François Hollande est 16ème.Pour la troisième année consécutive, Vladimir Poutine remporte la palme de l'homme le plus puissant de la planète, selon un classement établi chaque année par le magazine Forbes et publié mercredi.
Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian

La France accuse l'Italie d'ingérence et rappelle son ambassadeur

La France a rappelé son ambassadeur en Italie pour "des consultations" après une série de "déclarations outrancières" et "d’attaques sans fondement" et sans "précédent" de responsables italiens, a annoncé jeudi le ministère français des Affaires étrangères. "Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable", a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué.
Recep Tayyip Erdogan, président du parti turc pour la justice et le développement (AK), prononce un discours le 5 février 2019. | ADEM ALTAN / AFP

Venezuela: Erdogan accuse l'UE de chercher à renverser Maduro au mépris de la "démocratie"

Le président turc a accusé, l’Union européenne de chercher à renverser le président vénézuélien Nicolás Maduro. « On sait maintenant ce qu’est l’UE », indique-t-il.
Luigi Di Maio, vice-président du Conseil italien accuse la France d'aggraver la crise migratoire.©DR

Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique", l’ambassadrice d’Italie convoquée

Les tensions diplomatiques entre la France et l’Italie se sont accentuées ce lundi après les propos, dimanche, du vice-président du Conseil italien. L’ambassadrice d’Italie en France a été convoquée ce lundi au ministère français des Affaires étrangères après des propos tenus dimanche par le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio. Celui-ci a accusé la France "d’appauvrir l’Afrique" et d’aggraver la crise migratoire.