L'Espagne aura besoin de «millions et de millions de migrants» selon le ministre des Migrations

 Des migrants à Malaga, en octobre dernier. AFP

L'Espagne, qui compte actuellement quelque 47 millions d'habitants, va devoir ouvrir ses portes. Selon José Luis Escriva, ministre espagnol de la Sécurité sociale, de l'inclusion et des migrations, la trajectoire démographique du pays est si inquiétante que "nous aurons besoin de 8 ou 9 millions de personnes juste pour garder notre population active au même niveau", a-t-il estimé, jeudi 16 janvier lors du Forum de l'OCDE sur les migrations, à Paris.

L'économie espagnole aura besoin de "millions et de millions" de migrants "dans les prochaines années" pour se maintenir au niveau actuel et ses voisins doivent aussi être "préparés à intégrer" massivement les populations exilées, a-t-il jugé.

"Nous devons préparer les sociétés à cela. Leur expliquer pourquoi cela est bon pour eux"

Ces déclarations font écho, en France, aux propos qui avaient fait polémique de l'ex-Haut-Commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye, qui avait estimé fin novembre que la "démographie européenne et son vieillissement" nécessiteraient "50 millions [de personnes] de population étrangère pour équilibrer la population active en Europe en 2050".

"Les trajectoires démographiques sont là. Ca va arriver, on n'y échappera pas", a lui aussi déclaré le ministre espagnol. "Nous devons être préparés à intégrer dans nos sociétés, si on veut conserver nos niveaux de confort, un certain nombre de migrants supplémentaires et notre population sera plus mixte." "Nous devons préparer les sociétés à cela. Leur expliquer pourquoi cela est bon pour eux, pour leurs enfants et les générations à venir", a-t-il ajouté.

Actuellement, a complété la Commissaire européenne en charge des migrations Ylva Johansson, il y a un "manque de confiance entre la population et les responsables politiques, au niveau européen ou au niveau local" sur cette question. Les citoyens européens "veulent accueillir les migrants en besoin de protection internationale et veulent accueillir des personnes qui vont contribuer à notre économie, mais ils sont inquiets qu'on ne puisse pas gérer la migration, qu'on ne puisse pas la contrôler", a-t-elle avancé. "On doit montrer que nous contrôlons l'immigration", a-t-elle poursuivi, rappelant que l'année dernière, "2,5 millions de migrants sont entrés dans l'Union européenne", dont 150 000 "arrivées clandestines". "Ca c'est un problème, nous devons bien mieux gérer les arrivées irrégulières", a reconnu Ylva Johansson. "Mais ceux qui ont le droit de rester", a-t-elle conclu, "ils sont les bienvenus, on doit les accueillir".

Avec AFP

Videos

International

Au milieu de l'image, Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré, lors d'une manifestation en juin 2017

France / Mort d'Adama Traoré : le plaquage ventral a causé le décès, selon une contre-expertise demandée par les parties civiles

La contre-expertise demandée par la famille d’Adama Traoré estime que le plaquage ventral opéré par les gendarmes lors de l’arrestation du jeune homme il y a quatre ans est à l’origine de sa mort, a appris franceinfo auprès de l’avocat de la famille d’Adama Traoré mardi 2 juin.

France / Mort d'Adama Traoré : plusieurs dizaines de milliers de personnes rassemblées en France contre les violences policières

Une foule impressionante est venue faire entendre sa voix contre les violences policières, mardi 2 juin au soir, à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation, qui organisait un rassemblement sur le parvis du tribunal judiciaire de Paris (17e arrondissement). Des manifestations ont également eu lieu à Lille (Nord) mais aussi à Marseille (Bouches-du-Rhône) et Lyon (Rhône). 
George Floyd, cet Américain noir décrit comme un homme généreux

Qui était George Floyd, l’Américain noir tué par un policier à Minneapolis  ?

Il avait quitté le Texas pour commencer une nouvelle vie à Minneapolis, dans le nord des États-Unis. Mais George Floyd, cet Américain noir décrit comme un homme généreux, qui a perdu son emploi pendant la crise due à la pandémie, est mort face contre terre, le cou sous le genou d’un policier blanc.
Derek Chauvin, lors de l'arrestation qui a conduit à la mort de George Floyd. Capture d'écran.

Etats-Unis : ce que l'on sait de Derek Chauvin, le policier qui a étouffé jusqu'à la mort George Floyd

Pour les manifestants qui se mobilisent depuis plusieurs jours, il est le nouveau visage de la violence et du racisme dans la police américaine. Derek Chauvin, un policier blanc de 44 ans, a été inculpé et incarcéré, vendredi 29 mai, dans l'enquête sur la mort de George Floyd, un homme noir qu'il avait arrêté quatre jours plus tôt à Minneapolis (Minnesota).
Derek Chauvin, lors de l'arrestation qui a conduit à la mort de George Floyd. Capture d'écran.

Derek Chauvin, le policier à l'origine de la mort de George Floyd, a été arrêté

Derek Chauvin, policier filmé entrain d'étouffer et écrasser au sol avec son genou George Floyd au sol a été arrêté et inculpé pour homicide involontaire, selon des informations publiées vendredi. En effet, Floyd 46 ans est décédé lundi à Minneapolis suite aux méthodes non policières conventionelles.
L'ex-marine américain Paul Whelan, accusé d'espionnage, arrive au tribunal moscovite de Lefortovo pour une audience, le 24 octobre 2019

Russie : 18 ans de prison requis contre un Américain accusé d'espionnage

Le parquet russe a requis lundi une peine de 18 ans de camp contre Paul Whelan, un ex-marine américano-britannique jugé pour espionnage dans une affaire qui empoisonne les relations déjà compliquées entre
Ahmaud Arbery, joggeur de 25 ans assassiné en Géorgie (USA) fin février

Vive émotion aux Etats-Unis après le meurtre d'Ahmaud Arbery par deux hommes blancs

Les appels de responsables politiques, stars et internautes se multipliaient jeudi 7 mai aux États-Unis pour demander l’inculpation de deux hommes blancs accusés d’avoir tué un joggeur noir de 25 ans en Géorgie fin février.