France : L’alibi non vérifié de Tariq Ramadan

Tariq Ramadan le 5 avril 2015

Une réservation de billet d’avions, qui contredit les déclarations de l’une des plaignantes accusant l’islamologue de viols, n’a étrangement pas fait l’objet de vérifications. Le débat sur la détention de Tariq Ramadan sera tranché mardi.

C'est un élément embarrassant dans l'enquête sensible visant Tariq Ramadan, mis en examen vendredi pour viols et placé en détention provisoire dans l'attente du débat qui se déroulera mardi devant le juge des libertés et de la détention (JLD). Selon nos informations, un document important pour la manifestation de la vérité s'est mystérieusement égaré au parquet de Paris avant de réapparaître très tardivement.

En l'espèce, il s'agit de la réservation du billet d'avion entre Londres et Lyon pris par l'islamalogue le 9 octobre 2009, date de l'agression présumée dénoncée par l'une des plaignantes. Le document indique que le prédicateur, qui devait participer le soir même à 20h30 à une conférence dans la capitale des Gaules, se serait posé à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry à 18h35.

Pour ses défenseurs, cette information fragilise considérablement les déclarations de son accusatrice qui explique avoir été violée «dans l'après-midi». N'ayant pas été informé de l'existence de cette pièce avant jeudi dernier, les enquêteurs n'ont pas été en mesure de confirmer ou d'infirmer cet alibi, en envoyant une réquisition à la compagnie aérienne par exemple.

Dénonçant un «défaut de communication» qui porte «gravement préjudice à Monsieur Ramadan», ses avocats, Mes Yassine Bouzrou et Julie Granier, ont envoyé ce lundi après-midi un courrier à la Garde des Sceaux pour demander la saisine de l'Inspection générale de la justice.

Les enquêteurs ne savent pas de quoi il retourne

La réservation d'avion fait partie d'une note adressée le 6 décembre dernier par les avocats de Tariq Ramadan à la section P20 du parquet de Paris, c'est-à-dire la section chargée de diriger l'enquête préliminaire ouverte le 20 octobre dernier. Dans un e-mail du 7 décembre, le service de l'accueil et du bureau d'ordre pénal du parquet accuse pourtant réception de la note, précisant que le courrier «a été transmis au service compétent».

Alors que le théologien est placé en garde à vue mercredi dernier, ses avocats s'étonnent qu'à aucun moment les enquêteurs du 2e district de police judiciaire (DPJ) ne l'interrogent sur son alibi. Et pour cause : ils ne savent pas de quoi il retourne. En urgence, Mes Bouzrou et Granier envoient un courrier au parquet de Paris pour obtenir des explications. Les policiers en font manifestement de même comme en atteste un procès-verbal rédigé jeudi après-midi par une capitaine du 2e DPJ : «Sommes avisés électroniquement par Madame L. de la réception d'un courrier adressé par Me Bouzrou au parquet de Paris en date du 6 décembre 2017. Madame L. nous indique que la section P20 n'a jamais été destinataire de ce courrier, sans raison connue».

La perte temporaire de la note n'est donc pas contestée. Le procès-verbal décrit ensuite le contenu de ce courrier vieux de près de deux mois. La réservation du billet d'avion fait enfin son entrée dans la procédure le 1er février à 15h45, à quelques minutes seulement de la confrontation entre Tariq Ramadan et son accusatrice. L'islamologue sera mis en examen et incarcéré le lendemain à l'issue de sa présentation devant les juges d'instruction sans que ce fameux alibi ne soit vérifié. Contacté, le parquet de Paris «ne souhaite pas faire de commentaire».

 

Videos

International

C'est dans ce parc du quartier Saragosse, à Pau, qu'un homme a été lynché par des adolescents. | GOOGLE STREET VIEW

France: un Burkinabé battu à mort par une douzaine d’adolescents

Vendredi soir, un Burkinabé âgé de 32 est décédé après avoir été roué de coups en pleine rue à Pau (Pyrénées-Atlantiques) par une bande de mineurs.Aux alentours de 19 h, vendredi 18 mai, un Burkinabé de 32 ans a été battu à mort par une douzaine d’adolescents, a expliqué samedi le parquet. L’homme a été frappé à l’aide d’une chaise et de barres de plexiglas. L’agression s’est déroulée dans un parc du quartier de Saragosse, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où résidait la victime.
Un avion de la compagnie cubaine Cubana de aviacion s'est écrasé vendredi peu après son décollage de l'aéroport Jose Marti de La Havane. | Infographie VISACTU.

Cuba : Un avion de ligne s'écrase au décollage de La Havane

Un avion de la compagnie cubaine Cubana de aviacion s'est écrasé vendredi peu après son décollage de l'aéroport Jose Marti de La Havane. Il y avait 104 passagers à bordL'agence d'État cubaine Prensa latina a fait état d'un « accident » survenu « près de l'aéroport » international, tandis que des sources aéroportuaires et des témoins ont précisé qu'un Boeing 737 qui prenait la direction d'Holguin (est de Cuba) s'était écrasé peu après son décollage.
Vladimir Poutine a rencontré ce jeudi son homologue et allié syrien, le président Bachar al-Assad à Sotchi, dans le sud de la Russie. | SPUTNIK / REUTERS

Rencontre Poutine - Assad : les dirigeants plaident pour la reprise du « dialogue politique » en Syrie

Le porte-parole du Kremlin a annoncé que le président russe Vladimir Poutine a rencontré son homologue et allié syrien Bachar al-Assad, ce jeudi à Sotchi et que « des pourparlers assez approfondis ont eu lieu ». Poutine s’est ainsi dit « favorable à une activation du processus politique » et souhaite, grâce à cela le « retrait des forces armées étrangères », sans préciser auxquelles il faisait référence.
Le Pentagone a interdit la vente des terminaux Huawei depuis le 25 avril 2018. | LlUIS GENE /AFP

Pourquoi l’armée américaine bannit les téléphones Huawei et ZTE de ses bases

Le personnel des bases militaires américaines ne pourra plus acheter de téléphones des marques chinoises Huawei et ZTE en raison des risques de sécurité « inacceptables » présentés par ces appareils, a affirmé vendredi le Pentagone.Les smartphones des marques chinoises Huawei et ZTE ne sont plus les bienvenus sur les bases militaires américaines. Le Pentagone interdit désormais à son personnel d'en acheter et à ses magasins d'en vendre, en raison des risques de sécurité « inacceptables » présentés par ces appareils.
Loi anti-avortement : la gouverneure républicaine Kim Reynolds n'a pas encore indiqué si elle promulguerait le texte. | Photo : AFP

États-Unis : L’Iowa adopte la loi anti-IVG la plus restrictive du pays

Le parlement de l’Iowa a adopté ce mercredi 2 mai la loi anti-avortement la plus restrictive des États-Unis. Une IVG sera interdite dès lors que les battements du cœur du bébé seront détectés. Pour entrer en vigueur, le texte doit toutefois être promulgué par la gouverneure républicaine de cet État agricole du centre du pays.
Association Africa Aid’ Education

Lancement d’une campagne de sensibilisation sur la scolarisation des filles dans les pays du Sud !

Nelson Mandela disait : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». L’éducation reste l’un des enjeux les plus importants du XXIème siècle dans les pays du Sud et plus précisément en Afrique où seulement 25% des filles (1 fille sur 4) sont scolarisées après le primaire, un fléau qui touche principalement les zones rurales : à partir de douzeans, elles sont retirées de l’école pour accomplir des tâches pouvant rapporter un peu d’argent à leurs familles.
Muhammadu Buhari et Donald Trump

Le président américain Donald Trump reçoit son homologue Nigérian Muhammadu Buhari

Le président américain Donald Trump reçoit ce lundi son homologue nigérian Muhammadu Buhari, premier dirigeant d'Afrique sub-saharienne invité à la Maison Blanche depuis son arrivée au pouvoir.Les deux hommes se retrouveront en milieu de journée pour un tête-à-tête dans le Bureau ovale avant de participer à une conférence de presse commune dans les jardins de la Maison Blanche.