France : Emmanuel Macron lance un "appel aux maires de France" pour renommer des rues en hommage aux soldats africains

combattants africains

Emmanuel Macron a lancé un appel aux maires de France jeudi à Saint-Raphaël (Var), lors des célébrations du 75e anniversaire du débarquement de Provence, les invitant à honorer les combattants africains en baptisant rues et places des communes françaises.

«Je lance aujourd'hui un appel aux maires de France pour qu'ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l'Afrique et disent de la France ce qu'elle est profondément: un engagement, un attachement à la liberté et à la grandeur, un esprit de résistance qui unit dans le courage», a lancé le chef de l'État lfrançais ors de son discours.

Le Président de la République frabcaise s'est exprimé au terme d'une cérémonie de commémoration du débarquement de Provence du 15 août 1944, à la nécropole nationale de Boulouris, dans le Var, où reposent 464 combattants de la 1ère armée française.

Traditionnellement, cet anniversaire est l'occasion de saluer la contribution des soldats des anciennes colonies françaises à la Libération, notamment d'Afrique du Nord et subsaharienne.

«La très grande majorité des soldats de la plus grande force de l'armée française de la libération venaient d'Afrique: Français d'Afrique du Nord, pieds noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, goumiers, tirailleurs que l'on appelait sénégalais mais qui venaient en fait de toute l'Afrique subsaharienne, et parmi eux des Guinéens, des Ivoiriens», a énuméré M. Macron.

«Ces combattants africains, pendant nombre de décennies, n'ont pas eu la gloire et l'estime que leur bravoure justifiait. La France a une part d'Afrique en elle. Et sur ce sol de Provence, cette part fut celle du sang versé», a-t-il encore souligné, devant un parterre d'anciens combattants et anciens résistants.

«Ils ont fait l'honneur et la grandeur de la France. Mais qui se souvient aujourd'hui de leur nom, de leur visage ?», a-t-il dit.

«Ils sont des milliers à s'être sacrifiés pour défendre une terre lointaine, une terre souvent inconnue, une terre jusqu'alors jamais foulée, une terre à laquelle ils ont à jamais mêlé leur sang», a poursuivi le chef de l'État, devant son prédécesseur Nicolas Sarkozy, ainsi que les présidents ivoirien Alassane Ouattara et guinéen Alpha Condé.

Ce dernier a pour sa part insisté sur la «mémoire partagée du peuple français et africain», en soulignant que sans «le sacrifice» des combattants africains, «notre humanité ne continuerait pas à se battre pour la paix».

Source Sputnik

Videos

International

France / Mort d'Adama Traoré : plusieurs dizaines de milliers de personnes rassemblées en France contre les violences policières

Une foule impressionante est venue faire entendre sa voix contre les violences policières, mardi 2 juin au soir, à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation, qui organisait un rassemblement sur le parvis du tribunal judiciaire de Paris (17e arrondissement). Des manifestations ont également eu lieu à Lille (Nord) mais aussi à Marseille (Bouches-du-Rhône) et Lyon (Rhône). 
George Floyd, cet Américain noir décrit comme un homme généreux

Qui était George Floyd, l’Américain noir tué par un policier à Minneapolis  ?

Il avait quitté le Texas pour commencer une nouvelle vie à Minneapolis, dans le nord des États-Unis. Mais George Floyd, cet Américain noir décrit comme un homme généreux, qui a perdu son emploi pendant la crise due à la pandémie, est mort face contre terre, le cou sous le genou d’un policier blanc.
Derek Chauvin, lors de l'arrestation qui a conduit à la mort de George Floyd. Capture d'écran.

Etats-Unis : ce que l'on sait de Derek Chauvin, le policier qui a étouffé jusqu'à la mort George Floyd

Pour les manifestants qui se mobilisent depuis plusieurs jours, il est le nouveau visage de la violence et du racisme dans la police américaine. Derek Chauvin, un policier blanc de 44 ans, a été inculpé et incarcéré, vendredi 29 mai, dans l'enquête sur la mort de George Floyd, un homme noir qu'il avait arrêté quatre jours plus tôt à Minneapolis (Minnesota).
Derek Chauvin, lors de l'arrestation qui a conduit à la mort de George Floyd. Capture d'écran.

Derek Chauvin, le policier à l'origine de la mort de George Floyd, a été arrêté

Derek Chauvin, policier filmé entrain d'étouffer et écrasser au sol avec son genou George Floyd au sol a été arrêté et inculpé pour homicide involontaire, selon des informations publiées vendredi. En effet, Floyd 46 ans est décédé lundi à Minneapolis suite aux méthodes non policières conventionelles.
L'ex-marine américain Paul Whelan, accusé d'espionnage, arrive au tribunal moscovite de Lefortovo pour une audience, le 24 octobre 2019

Russie : 18 ans de prison requis contre un Américain accusé d'espionnage

Le parquet russe a requis lundi une peine de 18 ans de camp contre Paul Whelan, un ex-marine américano-britannique jugé pour espionnage dans une affaire qui empoisonne les relations déjà compliquées entre
Ahmaud Arbery, joggeur de 25 ans assassiné en Géorgie (USA) fin février

Vive émotion aux Etats-Unis après le meurtre d'Ahmaud Arbery par deux hommes blancs

Les appels de responsables politiques, stars et internautes se multipliaient jeudi 7 mai aux États-Unis pour demander l’inculpation de deux hommes blancs accusés d’avoir tué un joggeur noir de 25 ans en Géorgie fin février. 
Donald Trump à Washington, le 27 avril 2020 - © MANDEL NGAN - AFP

Coronavirus : Trump a été alerté plus d'une douzaine de fois en janvier-février

Le président américain Donald Trump a été à maintes reprises alerté quant aux dangers du nouveau coronavirus dans des rapports des services de renseignements en janvier et février, a indiqué lundi le Washington Post.