85.000 déplacés en 10 semaines suite aux violences au Yémen

Aden, le 31 janvier 2018 REUTERS/Fawaz Salman.

Les Nations unies ont annoncé vendredi que le regain de violences au Yémen avait poussé quelque 85.000 personnes à fuir leur foyer en dix semaines, depuis le 1er décembre.

Un peu plus de 70% ont fui les violences qui ont redoublé d'intensité dans les provinces de Hodeida et de Taëz, sur la côte ouest, selon les statistiques publiées par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

L'agence onusienne est particulièrement préoccupée par le sort des personnes déplacées qui se trouvent près des combats encore en cours dans ces deux gouvernorats stratégiques.

"La plupart des personnes déplacées dans les provinces de Hodeida et de Taëz sont hébergés par des proches ou des amis, pris au piège dans leur foyer ou dans des caves alors que les affrontements terrestres, les bombardements aériens et les tirs des snipers font rage tout autour d'eux", a déclaré une porte-parole du HCR, Cécile Pouilly, au cours d'un point de presse à Genève.

L'organisation a par ailleurs observé une hausse des déplacements sur d'autres lignes de front au Yémen, y compris dans les provinces de Jawf, Hajjah et de Shabwa.

"Les personnes qui se déplacent, mais aussi toutes les autres personnes qui sont affectées par le conflit, continuent surtout d'avoir besoin d'abris, de nourriture d'eau", mais les "besoins augmentent", a expliqué Mme Pouilly.

Le Yémen, pays le plus pauvre du Moyen-Orient, est le théâtre depuis près de trois ans d'un violent conflit qui a fait plus de 9.200 morts et près de 53.000 blessés. L'ONU parle de "la pire crise humanitaire du monde". En janvier, elle a demandé 2,45 milliards d'euros pour apporter une aide d'urgence à 11,3 millions de personnes cette année.

Les rebelles Houthis, originaires du nord du Yémen et soutenus par l'Iran, se sont emparés de la capitale Sanaa en septembre 2014, chassant le président Abd Rabbo Mansour Hadi qui s'est réfugié en Arabie saoudite.

En mars 2015, le royaume saoudien a pris la tête d'une coalition arabe qui est intervenue au Yémen pour aider les forces loyales au gouvernement et au président Hadi. La guerre a connu un nouveau rebondissement en décembre quand les rebelles Houthis ont tué leur allié, l'ex-président Ali Abdallah Saleh, qui avait fait une ouverture en direction de l'Arabie saoudite.

 

Avec AFP

Videos

International

Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian

La France accuse l'Italie d'ingérence et rappelle son ambassadeur

La France a rappelé son ambassadeur en Italie pour "des consultations" après une série de "déclarations outrancières" et "d’attaques sans fondement" et sans "précédent" de responsables italiens, a annoncé jeudi le ministère français des Affaires étrangères. "Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable", a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué.
Recep Tayyip Erdogan, président du parti turc pour la justice et le développement (AK), prononce un discours le 5 février 2019. | ADEM ALTAN / AFP

Venezuela: Erdogan accuse l'UE de chercher à renverser Maduro au mépris de la "démocratie"

Le président turc a accusé, l’Union européenne de chercher à renverser le président vénézuélien Nicolás Maduro. « On sait maintenant ce qu’est l’UE », indique-t-il.
Luigi Di Maio, vice-président du Conseil italien accuse la France d'aggraver la crise migratoire.©DR

Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique", l’ambassadrice d’Italie convoquée

Les tensions diplomatiques entre la France et l’Italie se sont accentuées ce lundi après les propos, dimanche, du vice-président du Conseil italien. L’ambassadrice d’Italie en France a été convoquée ce lundi au ministère français des Affaires étrangères après des propos tenus dimanche par le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio. Celui-ci a accusé la France "d’appauvrir l’Afrique" et d’aggraver la crise migratoire.
L'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et Blé Goudé

CPI: Laurent Gbagbo et Blé Goudé acquittés et libérés

L'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé jugés par la Cour pénale internationale, ont été acquitté ce mardi de crimes contre l'humanité.
De la viande de zèbre, vendue en supermarché. © Fondation 30 Millions d'Amis / Pixabay

Du zèbre d’Afrique du Sud est vendu en France par les supermarchés

Du zèbre d’Afrique du Sud est vendu en France par les supermarchés Auchan, Carrefour, Intermarché, Houra et Cora... Ces plats préparés ont choqué les internautes qui ont fait part – en nombre – de leur réprobation sur les réseaux sociaux. A l’heure où la biodiversité s’effondre, la vente au rayon alimentation d’un produit issu d’une espèce menacée d’extinction laisse perplexe. L’enquête de 30millionsdamis.fr.
Maison endommagée par un tsunami à Carita, en Indonésie, le 23 décembre 2018.

Plus de 220 morts après un tsunami "volcanique" en Indonésie

Plus de 220 personnes ont été tuées et plusieurs centaines blessées lorsqu'un tsunami provoqué par une éruption volcanique a soudain déferlé sur les plages du détroit indonésien de la Sonde, ont annoncé dimanche les autorités en disant craindre un bilan encore plus lourd.
Emmanuel Macron et Donald Trump Crédit Image : Nicholas Kamm / AFP

Paris demande à Trump de ne pas se mêler de politique intérieure française

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a invité dimanche le président américain Donald Trump, qui a commenté par une série de tweets critiques le mouvement populaire des "gilets jaunes" en France, à ne pas se mêler de politique intérieure française. "Je dis à Donald Trump et le président de la République (Emmanuel Macron) le lui a dit aussi : nous ne prenons pas partie dans les débats américains, laissez-nous vivre notre vie de nation", a-t-il déclaré dans l'émission Le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.