85.000 déplacés en 10 semaines suite aux violences au Yémen

Aden, le 31 janvier 2018 REUTERS/Fawaz Salman.

Les Nations unies ont annoncé vendredi que le regain de violences au Yémen avait poussé quelque 85.000 personnes à fuir leur foyer en dix semaines, depuis le 1er décembre.

Un peu plus de 70% ont fui les violences qui ont redoublé d'intensité dans les provinces de Hodeida et de Taëz, sur la côte ouest, selon les statistiques publiées par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

L'agence onusienne est particulièrement préoccupée par le sort des personnes déplacées qui se trouvent près des combats encore en cours dans ces deux gouvernorats stratégiques.

"La plupart des personnes déplacées dans les provinces de Hodeida et de Taëz sont hébergés par des proches ou des amis, pris au piège dans leur foyer ou dans des caves alors que les affrontements terrestres, les bombardements aériens et les tirs des snipers font rage tout autour d'eux", a déclaré une porte-parole du HCR, Cécile Pouilly, au cours d'un point de presse à Genève.

L'organisation a par ailleurs observé une hausse des déplacements sur d'autres lignes de front au Yémen, y compris dans les provinces de Jawf, Hajjah et de Shabwa.

"Les personnes qui se déplacent, mais aussi toutes les autres personnes qui sont affectées par le conflit, continuent surtout d'avoir besoin d'abris, de nourriture d'eau", mais les "besoins augmentent", a expliqué Mme Pouilly.

Le Yémen, pays le plus pauvre du Moyen-Orient, est le théâtre depuis près de trois ans d'un violent conflit qui a fait plus de 9.200 morts et près de 53.000 blessés. L'ONU parle de "la pire crise humanitaire du monde". En janvier, elle a demandé 2,45 milliards d'euros pour apporter une aide d'urgence à 11,3 millions de personnes cette année.

Les rebelles Houthis, originaires du nord du Yémen et soutenus par l'Iran, se sont emparés de la capitale Sanaa en septembre 2014, chassant le président Abd Rabbo Mansour Hadi qui s'est réfugié en Arabie saoudite.

En mars 2015, le royaume saoudien a pris la tête d'une coalition arabe qui est intervenue au Yémen pour aider les forces loyales au gouvernement et au président Hadi. La guerre a connu un nouveau rebondissement en décembre quand les rebelles Houthis ont tué leur allié, l'ex-président Ali Abdallah Saleh, qui avait fait une ouverture en direction de l'Arabie saoudite.

 

Avec AFP

Videos

International

C'est dans ce parc du quartier Saragosse, à Pau, qu'un homme a été lynché par des adolescents. | GOOGLE STREET VIEW

France: un Burkinabé battu à mort par une douzaine d’adolescents

Vendredi soir, un Burkinabé âgé de 32 est décédé après avoir été roué de coups en pleine rue à Pau (Pyrénées-Atlantiques) par une bande de mineurs.Aux alentours de 19 h, vendredi 18 mai, un Burkinabé de 32 ans a été battu à mort par une douzaine d’adolescents, a expliqué samedi le parquet. L’homme a été frappé à l’aide d’une chaise et de barres de plexiglas. L’agression s’est déroulée dans un parc du quartier de Saragosse, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où résidait la victime.
Un avion de la compagnie cubaine Cubana de aviacion s'est écrasé vendredi peu après son décollage de l'aéroport Jose Marti de La Havane. | Infographie VISACTU.

Cuba : Un avion de ligne s'écrase au décollage de La Havane

Un avion de la compagnie cubaine Cubana de aviacion s'est écrasé vendredi peu après son décollage de l'aéroport Jose Marti de La Havane. Il y avait 104 passagers à bordL'agence d'État cubaine Prensa latina a fait état d'un « accident » survenu « près de l'aéroport » international, tandis que des sources aéroportuaires et des témoins ont précisé qu'un Boeing 737 qui prenait la direction d'Holguin (est de Cuba) s'était écrasé peu après son décollage.
Vladimir Poutine a rencontré ce jeudi son homologue et allié syrien, le président Bachar al-Assad à Sotchi, dans le sud de la Russie. | SPUTNIK / REUTERS

Rencontre Poutine - Assad : les dirigeants plaident pour la reprise du « dialogue politique » en Syrie

Le porte-parole du Kremlin a annoncé que le président russe Vladimir Poutine a rencontré son homologue et allié syrien Bachar al-Assad, ce jeudi à Sotchi et que « des pourparlers assez approfondis ont eu lieu ». Poutine s’est ainsi dit « favorable à une activation du processus politique » et souhaite, grâce à cela le « retrait des forces armées étrangères », sans préciser auxquelles il faisait référence.
Le Pentagone a interdit la vente des terminaux Huawei depuis le 25 avril 2018. | LlUIS GENE /AFP

Pourquoi l’armée américaine bannit les téléphones Huawei et ZTE de ses bases

Le personnel des bases militaires américaines ne pourra plus acheter de téléphones des marques chinoises Huawei et ZTE en raison des risques de sécurité « inacceptables » présentés par ces appareils, a affirmé vendredi le Pentagone.Les smartphones des marques chinoises Huawei et ZTE ne sont plus les bienvenus sur les bases militaires américaines. Le Pentagone interdit désormais à son personnel d'en acheter et à ses magasins d'en vendre, en raison des risques de sécurité « inacceptables » présentés par ces appareils.
Loi anti-avortement : la gouverneure républicaine Kim Reynolds n'a pas encore indiqué si elle promulguerait le texte. | Photo : AFP

États-Unis : L’Iowa adopte la loi anti-IVG la plus restrictive du pays

Le parlement de l’Iowa a adopté ce mercredi 2 mai la loi anti-avortement la plus restrictive des États-Unis. Une IVG sera interdite dès lors que les battements du cœur du bébé seront détectés. Pour entrer en vigueur, le texte doit toutefois être promulgué par la gouverneure républicaine de cet État agricole du centre du pays.
Association Africa Aid’ Education

Lancement d’une campagne de sensibilisation sur la scolarisation des filles dans les pays du Sud !

Nelson Mandela disait : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». L’éducation reste l’un des enjeux les plus importants du XXIème siècle dans les pays du Sud et plus précisément en Afrique où seulement 25% des filles (1 fille sur 4) sont scolarisées après le primaire, un fléau qui touche principalement les zones rurales : à partir de douzeans, elles sont retirées de l’école pour accomplir des tâches pouvant rapporter un peu d’argent à leurs familles.
Muhammadu Buhari et Donald Trump

Le président américain Donald Trump reçoit son homologue Nigérian Muhammadu Buhari

Le président américain Donald Trump reçoit ce lundi son homologue nigérian Muhammadu Buhari, premier dirigeant d'Afrique sub-saharienne invité à la Maison Blanche depuis son arrivée au pouvoir.Les deux hommes se retrouveront en milieu de journée pour un tête-à-tête dans le Bureau ovale avant de participer à une conférence de presse commune dans les jardins de la Maison Blanche.