Nigeria: le chanteur Davido entendu par la police après trois morts suspectes

Le chanteur nigérian Davido sur scène le 14 janvier 2017 lors de la cérémonie d'ouverture de la dernière coupe d'Afrique des nations à Libreville.

La pop-star nigériane Davido a été entendu à deux reprises par la police de l'Etat de Lagos après la mort suspecte de trois de ses proches en l'espace d'une semaine, un fait divers qui déclenche des réactions passionnées au Nigeria.

Tagbo Umeike, 35 ans, était déjà mort lorsqu'il a été déposé à l'hôpital général de Lagos Island le 3 octobre au petit matin, après une soirée très alcoolisée - il avait bu 40 shots de Tequila, selon la police - avec des amis, dont le chanteur Davido, de son vrai nom David Adedeji Adeleke.

Le fait divers a déclenché sur la toile des réactions hystériques de colère et de soutien des fans de la pop-star de 24 ans, véritable icone de sa génération qui cumule 2,8 millions d'abonnés sur Twitter et 5 millions sur Instagram.

La petite amie du jeune homme décédé, Caroline Danjuma, une actrice de Nollywood, a pour sa part dès le lendemain du drame accusé le chanteur de s'être enfui après avoir abandonné son ami, le sommant de s'expliquer.

Entendu une première fois, Davido avait affirmé aux policiers avoir continué la soirée en discothèque et n'avoir été informé de la mort de Tagbo que plusieurs heures plus tard, a indiqué le chef de la Police de Lagos, Imohimi Edgal, lors d'une conférence de presse mercredi.

"Toutefois, l'enquête a révélé que c'est le chauffeur du Toyota Hilux de l'escorte de Davido (...) qui a emmené le défunt à l'hôpital général et l'a abandonné (...) sur les instructions de Davido", a déclaré M. Edgal.

"Le rapport d'autopsie provisoire a établi que la victime est morte d'asphyxie, ce qui veut dire d'étouffement", a ajouté le responsable, précisant que Davido avait été entendu une nouvelle fois mercredi.

Or, deux autres morts "non naturelles" sont survenues dans l'entourage du chanteur quelques jours plus tard. Les cadavres de deux autres de ses camarades ont été retrouvés le 7 octobre dans une BMW garée dans une résidence privée du très chic quartier Banana Island, à Lagos.

La presse locale a dans un premier temps évoqué de possibles surdoses mais la police a indiqué attendre les résultats de l'autopsie pour se prononcer sur les causes des décès.

Davido a en tous cas réagi mercredi soir en publiant une vidéo sur son compte Instagram où il dénonce des "mensonges", suite aux accusations proférées contre lui sur internet et à son audition par la police.

"Par respect pour Tagbo et sa famille, je n'ai pas parlé de la question depuis (sa mort). Bientôt, une déclaration et des images seront publiées. Trop c'est trop", a affirmé la star.

Videos

Culture

Omar Chakri

Décès M. Omar Chakri, un humaniste s’en est allé.

La communauté musulmane de France vient de perdre un des leaders du dialogue inter-religieux et de la cohésion entre les citoyens.Le décès de M. Omar Chakri le 26 février 2019 a provoqué une vague de tristesse parmi la communauté musulmane en France et parmi un nombre d’élus de la région d’Alsace.
Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté samedi l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco, une édition marquée par la révélation d'agressions sexuelles contre les femmes dans le cinéma africain. "C'est un grand honneur pour moi, toute mon équipe et toute cette jeune génération, on va continuer à faire des films", a déclaré le cinéaste de 33 ans après la cérémonie de clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Marché international du cinéma et de la télévision africains

Burkina : ouverture du Mica, le marché du cinéma et de la télévision africains

La 19e édition du Marché international du cinéma et de la télévision africains (Mica), rendez-vous entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets, s'est ouverte dimanche à Ouagadougou en marge du Fespaco.Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), biennal, fête son cinquantenaire.
 Le chanteur congolais Koffi Olomide écoutant le verdict du tribunal de Kinshasa le 16 août 2012. C'était déjà une affaire de "coups et blessures". © AFP PHOTO / JUNIOR KHANNA

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses mais absent lundi à son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sera fixé sur son sort le 18 mars. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans, qui nie les faits, avait laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre lors de l'annonce de son renvoi devant la justice française. Mais il n'a pas paru ce lundi à son procès, tenu à huis clos.
Le chanteur congolais Koffi Olomidé. ©DR

Agressions sexuelles: le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé absent à son procès

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses, était très attendu lundi devant la justice française mais son procès a débuté sans lui et à huis clos. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans avait pourtant laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre à l'annonce de son renvoi devant la justice française.
La rappeuse kenyane Muthoni Drummer Queen à Rennes le 7 décembre 2018

Aux Trans Musicales, Muthoni Drummer Queen livre son ode au Kenya et aux femmes

Figure du hip-hop kenyan, elle est rappeuse, percussionniste et femme d'affaires: Muthoni Drummer Queen monte sur la scène des Trans Musicales vendredi avec l'album "She", un condensé contestataire et féministe d'expériences vécues par des "héroïnes" kenyanes ordinaires.
Des pièces du Musée des civilisations noires inauguré le 6 décembre 2018 à Dakar afp.com - SEYLLOU

De Toumaï à l'anti-colonialisme, les "civilisations noires" entrent au musée à Dakar

Le crâne de "Toumaï", un fourneau à métal ancien, un sabre symbole de la résistance anti-coloniale: pour son inauguration jeudi à Dakar, le Musée des civilisations noires (MCN) célèbre l'homme noir, au moment où progresse l'idée d'une restitution à l'Afrique de son patrimoine culturel.