MHD à la conquête des États-Unis avec plusieurs concerts

MHD

Passer en deux ans du statut de livreur de pizza à celui de superstar du rap reçue à l'Elysée: "la success-story" de MHD, bien que française, ne pouvait qu'amener le jeune artiste du 19e arrondissement de Paris aux Etats-Unis, le berceau du rap.

"Faire une tournée ici, c'était un rêve de gosse!", a-t-il déclaré à l'AFP lors de son passage à Washington, vendredi. En un peu plus d'une semaine, MHD enchaîne sept dates aux quatre coins des Etats-Unis et au Québec. "Ca n'a pas été fait dans le rap français", avance-t-il fièrement.

IAM avait bien eu une expérience identique en 2015, mais les Marseillais avaient déjà plus de 25 ans de carrière. Mohamed Sylla, de son vrai nom, n'a sorti qu'un seul album et n'était pas encore né quand ses aînés phocéens ont connu le succès.

Natif de Vendée, Sénégalais et Guinéen d'origine, le jeune homme de 23 ans a passé la majeure partie de sa vie à Paris, près du quartier de Belleville.

En 2015, alors qu'il est livreur de pizza, il se fait remarquer grâce à un "freestyle", une improvisation, postée sur les réseaux sociaux. Très vite il s'impose dans le paysage musical grâce à son style détonant: l'afro-trap, mélange de trap, un style de rap à la mode, et de sonorités africaines.

La filière Hollande

Son tube "Afro Trap Part. 3 (Champions League)", hymne à la gloire du PSG, est relayé par les stars parisiennes et tout s'emballe: l'album sorti en 2016 est certifié double disque de platine.

Avant la fin du mandat de François Hollande, il est invité à l'Elysée par le président de la République, lors de la visite du président guinéen Alpha Condé.

Pour l'occasion MHD troque le survêtement pour le costume, mais reste intimidé par le décorum: "On me présentait tous les plats lors du dîner, j'étais gêné, j'ai pas l'habitude. Je suis plutôt fast-food, les beaux restos c'est pas mon truc".

La connexion, explique-t-il, s'est en partie faite grâce à Julien Hollande, le fils du président. "On se connaît, il a réalisé plusieurs de mes clips".

Si MHD décolle en France, ce n'est rien par rapport à ce qui l'attend en Afrique: à Conakry il est accueilli comme un chef d'Etat avant de donner un concert dans un stade de plus de 60.000 personnes.

Outre-Atlantique, il se produit dans des salles bien plus petites. "Ca fait pas de différence", assure-t-il. "C'est même plus dur de chanter devant 500 personnes: les gens sont plus près, tu dois interagir avec tout le monde".

MHD est l'un des rappeurs français qui s'exportent le mieux à l'étranger, sa musique festive étant plus axée sur les refrains accrocheurs et les pas de danse qui l'accompagnent que sur la complexité des paroles.

Dans son travail, MHD explique être "très pointilleux". Comme d'autres noms de la nouvelle génération du rap français (PNL, Jul...), il a compris que le succès passe dorénavant par la communication et le rapport qu'il peut entretenir avec son public.

La catégorie "autre"

Fini les concours de rimes ou de "flow" (l'intonation, le débit), pour déterminer quel rappeur a la plus grande aisance au micro, comme dans les années 90. "Je ne suis pas dans la catégorie "rappeur". Je ne fais pas du rap français. Je veux être rangé dans la catégorie "autre". Il n'y a pas beaucoup de disques en général dans la catégorie autre", reconnaît-il lui-même en souriant.

Mais le jeune chanteur communique en permanence avec ses fans sur les réseaux sociaux, répond aux questions, réagit à leurs messages et prend en compte leurs demandes.

"Je réfléchis beaucoup à des idées et à des concepts pour mes posts, comment je vais pouvoir annoncer la sortie d'un nouveau clip par exemple", détaille-t-il. Il gère lui-même ses comptes Snapchat et Instagram, sur lequel il est suivi par 1,5 million de personnes, et rechigne à donner son mot de passe à ses managers. Son téléphone est devenu presque aussi important que son micro.

Sur scène, il ne le quitte d'ailleurs presque pas. Pendant qu'il chante, MHD se filme souvent en "selfie" avec la foule, pour partager l'instant avec l'ensemble de ses fans sur Snapchat. "C'est un moyen de leur faire vivre mon histoire", résume-t-il. Ses abonnés en redemandent.

Videos

Culture

La rappeuse kenyane Muthoni Drummer Queen à Rennes le 7 décembre 2018

Aux Trans Musicales, Muthoni Drummer Queen livre son ode au Kenya et aux femmes

Figure du hip-hop kenyan, elle est rappeuse, percussionniste et femme d'affaires: Muthoni Drummer Queen monte sur la scène des Trans Musicales vendredi avec l'album "She", un condensé contestataire et féministe d'expériences vécues par des "héroïnes" kenyanes ordinaires.
Des pièces du Musée des civilisations noires inauguré le 6 décembre 2018 à Dakar afp.com - SEYLLOU

De Toumaï à l'anti-colonialisme, les "civilisations noires" entrent au musée à Dakar

Le crâne de "Toumaï", un fourneau à métal ancien, un sabre symbole de la résistance anti-coloniale: pour son inauguration jeudi à Dakar, le Musée des civilisations noires (MCN) célèbre l'homme noir, au moment où progresse l'idée d'une restitution à l'Afrique de son patrimoine culturel.
Rania Youssef, lors de la séance photo à l'occasion de la cérémonie de clôture du festival du cinéma du Caire (Egypte), le 29 novembre 2018.

Egypte : l'actrice Rania Youssef ne risque plus la prison, avec ou sans robe noire

Les poursuites contre Rania Youssef pour "incitation à la débauche"ont été levées. La robe que portait l'actrice égyptienne lors de la clôture du Festival international du film du Caire avait été jugée par certains trop transparente, trop suggestive ou provocante. Embrasement des réseaux sociaux. Les deux avocats qui s'étaient saisis du dossier ont finalement retiré leur plainte.
« Très fier » de Martin Fayulu, Fally Ipupa lui souhaite « bonne chance » pour la présidentielle en RDC © Capture d’écran de TV5MONDE

Elections en RDC: "Bonne chance, mon vieux" lance Fally Ipupa à l'opposant Fayulu

La star de la musique congolaise Fally Ipupa, empêché de chanter en France en 2017 sous la pression d'opposants anti-Joseph Kabila, a souhaité "bonne chance" au candidat de l'opposition Martin Fayulu pour l'élection présidentielle en République démocratique du Congo. "Je suis très, très fier de lui. D'ailleurs c'est très bien que les politiciens arrivent à se mettre d'accord pour l'intérêt du pays. En tous cas... bonne chance à mon vieux Martin Fayulu", a déclaré l'artiste sur TV5Monde.
H Lui-meme

Interview - H Lui-même, la nouvelle voix de la scène afro-pop

La scène afro-pop est en ébullition. Un nouveau talent fait parler de lui depuis peu. Musicien d'origine congolaise, H Lui-meme propose des compositions combinant des éléments de la Rumba et ceux de la RnB. Né à Goma en République Démocratique du Congo, Il est le troisième d'une famille de 7 enfants. Son père a fuit la démocratie du Congo en tant que réfugié politique et a été notaire de la ville de Goma pendant plusieurs années.
La réalisatrice Wanuri Kahiu (G) et les actrices Samantha Mugatsia et Sheila Munyiva au 71ème festival international du film, Cannes, le 9 mai 2018. AP

"Rafiki" : un film pour célébrer une Afrique "joyeuse"

Interdit dans son pays au motif qu'il traite de l'amour entre deux femmes, le film kényan "Rafiki" pourra être vu pendant sept jours à Nairobi et espérer ainsi être en lice pour les Oscars. "Je pleure. Je suis dans un aéroport français. Quelle JOIE! Notre constitution est FORTE! Remerciez la liberté d'expression!!!!", a réagi sur Twitter la réalisatrice Wanuri Kahiu qui entend montrer, à travers son film, une image pop et "joyeuse" de l'Afrique.
Un conteur professionnel s'adresse au public place Sainte-Cécile à Cotonou, le 14 août 2018, dans le cadre du festival Mémoires d'Afrique | AFP | YANICK FOLLY

Il était une fois... des contes africains à perpétuer

Assis en demi-cercle sur la place Sainte-Cécile à Cotonou, un public de 7 à 77 ans écoute religieusement le conteur raconter l'histoire de la petite fille qui, désobéissant à ses parents, a sifflé la nuit et bien failli se faire dévorer toute crue par des animaux sauvages.Comme chaque année au Bénin, entre le 14 et le 15 août, plus d'une trentaine de communes, petits villages ou grandes villes accueillent la nuit des contes: une fête organisée par l'association franco-béninoise Mémoires d’Afrique depuis une vingtaine d'années.