Littérature: Ivresse du pouvoir et liberté de la presse s’empoignent dans «Tchapalo Tango»

Littérature: Ivresse du pouvoir et liberté de la presse s’empoignent dans «Tchapalo Tango» ©DR

La rentrée littéraire en France n’a pas fini de livrer toutes ses dernières pépites. Dans un communiqué de presse transmis à la rédaction de Œil d’Afrique, la Maison d’éditions Captiot annonce la sortie de Tchapalo Tango, premier roman du journaliste ivoirien Fidèle Goulyzia.

«Tchapalo Tango» ou l’histoire d’un jeune journaliste entré dans le métier par un heureux hasard, qui y fait ses armes, brille, mais dérange par sa plume. Il est contraint de fuir son pays, Dougoutiana, pour échapper à une arrestation programmée sous le chef d’accusation de complicité de terrorisme.

Selon l’auteur, cette histoire n’est pas que «dougoutianaise». Elle tire son universalité dans la contemporanéité de la question des libertés publiques et individuelles à l’épreuve de la menace terroriste. Fidèle Goulyzia explique que trois faits majeurs ont inspiré l’écriture de ce roman qui aura pris trois années. D’abord, son reportage fin novembre 2015 à Bamako, une semaine après l’attentat terroriste du Radisson Blu où il a été marqué par la résilience du peuple malien. Ensuite, l’attaque terroriste de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, le 13 mars 2016, alors qu’il exerçait comme journaliste reporter dans son pays. Enfin, la détention préventive longue de 29 mois du correspondant de RFI en langue Haoussa au Cameroun Ahmed Abba.

Inspiré par la richesse et la diversité de la langue française propre aux origines ouest-africaines de l’auteur, Tchapalo Tango est une peinture sans fioriture ni convenance stylistique de la réalité politique des deux Etats imaginaires, cadres du roman : Dougoutiana et Kluiklui-land, deux modèles de démocratie. «Le Tchapalo, bière de mil, patrimoine national de Dougoutiana, se mêle à l’image chaloupée du tango argentin pour produire un cocktail savoureux et parfois grivois», peut-on lire dans le communiqué produit par la maison d’éditions du journaliste. L’ivresse du pouvoir incarnée par le président de la République de Dougoutiana, Koumba Tchefing, mène une lutte sans merci contre la liberté de la presse incarnée par le parcours du jeune journaliste Paul Stokely, personnage principal du roman.

Diplômé en Action humanitaire et Relations internationales de l’Université de Bourgogne, l’auteur prépare actuellement une thèse en droit international à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody en Côte d’Ivoire. Sa formation de juriste internationaliste doublée de son expérience d’une quinzaine d’années en tant que journaliste reporter sur le continent africain lui permettent de traiter avec profondeur et lucidité des sujets d’une actualité indéniable, selon le communiqué.

© Oeildafrique

Videos

Culture

Le rappeur Akon ©DR

Le rappeur Akon va investir dans un projet écotouristique au Sénégal

Le rappeur Akon a décidé d'investir dans l'écotourisme sur la côte Atlantique au Sénégal, le pays d'origine de sa famille, ont indiqué jeudi des responsables du gouvernement et du secteur. Connu pour ses tubes R&B "Locked Up" ou "Smack That", le chanteur et producteur américano-sénégalais de 46 ans a signé mardi au Sénégal un accord avec la société publique Sapco (Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal).
Brazzaville ma mère de Bedel Baouna de la gravité du style © Couverture du livre

Littérature - Brazzaville, ma mère de Bedel Baouna : de la gravité, du style

Ouvrir ce roman comme l’on pénètre Brazzaville, s'enivrer de la trame ciselée comme des couleurs et des odeurs… Brazzaville, ma mère vous retient ; une fois le roman ouvert, vous n’avez plus envie de le refermer, « comme si un levier magnétique s'enclenchait au fil des pages ». Une immersion dans l’imaginaire congolais…  
Cyriaque Kouba Nkouamoussou

Littérature - « Royan, l’enfance volée » : Cyriaque Kouba nous émeut

Né au Congo, Cyriaque Kouba Nkouamoussou vit entre Brazzaville et Paris. Ingénieur-agronome, Enseignant-assistant à l’ENSAF (Ecole nationale supérieure d’agronomie et de foresterie), il s’adonne à l’écriture à ses heures perdues. Son premier roman, Royan, l’enfance volée, aborde le sujet délicat et gravissime des enfants de la rue, accusés parfois (à tort) « de sorciers ». 
L'acteur, réalisateur et DJ britannique Idris Elba ©DR

L'acteur Idris Elba devient citoyen de la Sierra-Léone

L'acteur, réalisateur et DJ britannique Idris Elba est devenu citoyen sierra-léonais et a reçu un passeport diplomatique des mains du président Julius Maada Bio vendredi, lors de sa première visite dans le pays d'origine de son père, a rapporté un correspondant de l'AFP.
Seysey ©DR

Seysey : un Français aux Latin Grammy Awards

Le producteur et compositeur Seysey originaire du Val d’Oise est l’un des rares Français à avoir décroché une nomination lors de la prestigieuse cérémonie de remise de prix. “New Chapter ?” c’est sur cette note énigmatique que Seysey s’efface des réseaux sociaux en avril dernier avant de signer son grand retour, 7 mois plus tard sur Instragram. Et une chose est sure, on était loin d’imaginer ce qu’il préparait ! 
Les hasards du destin ©DR

Congo - Littérature : Les hasards du destin de Ferréol Gassackys, un roman empreint de symboles et de gravité

Homme politique et député de Poto-Poto (3ème arrondissement de Brazzaville), Ferréol Gassackys est aussi un homme de Culture. En témoigne son premier roman, Les hasards du destin, paru en juin dernier chez L’Harmattan, une invite à l’introspection.
Littérature: Ivresse du pouvoir et liberté de la presse s’empoignent dans «Tchapalo Tango» ©DR

Littérature: Ivresse du pouvoir et liberté de la presse s’empoignent dans «Tchapalo Tango»

La rentrée littéraire en France n’a pas fini de livrer toutes ses dernières pépites. Dans un communiqué de presse transmis à la rédaction de Œil d’Afrique, la Maison d’éditions Captiot annonce la sortie de Tchapalo Tango, premier roman du journaliste ivoirien Fidèle Goulyzia. «Tchapalo Tango» ou l’histoire d’un jeune journaliste entré dans le métier par un heureux hasard, qui y fait ses armes, brille, mais dérange par sa plume. Il est contraint de fuir son pays, Dougoutiana, pour échapper à une arrestation programmée sous le chef d’accusation de complicité de terrorisme.