Les vedettes de Coke Studio : Locko, Eddy Kenzo, Alikiba et Nandy gagnent gros aux Afrima Awards 2017

L'artiste camerounais, Locko participant au Coke Studio Africa

Les AFRIMA Awards 2017 qui se sont tenus le 12 novembre à Lagos au Nigéria ont offert un lot de surprises et de joies pour les artistes en lice. Parmi les vainquers de cette édition, 4 artistes de Coke Studio Africa sont les grands gagnants de cette nuit musicale. Parmi les artistes sélectionnées dans la catégorie meilleur artiste masculin d’Afrique centrale, il y avait les vedettes de Coke Studio Anselmo Ralph d’Angola et Locko du Cameroun, (c’est ce dernier qui a remporté le prix). Celui qui accumule les tubes a fait ses débuts dans l’émission cette année aux côtés de Tresor d’Afrique du Sud. A propos de sa victoire, il a déclaré « je veux rendre hommage à mes fans, les Lockomotives c’est grâce à eux que j’ai remporté ce prix. Je ne m’y attendais pas du tout, je suis très heureux et je continuerai à travailler dur. » Eddy Kenzo dont le nouvel album « Biology » connaît un franc succès et dont c’est la deuxième participation à Coke Studio a collaboré avec l’artiste ghanéen Bisa Kdei. Il a reçu 4 nominations dont deux qui ont abouti aux plus prestigieux des prix, celui de l’album de l’année et celui du meilleur artiste masculin en Afrique de l’Est. 

 Evoquant cette victoire, Eddy Kenzo a déclaré : « Je suis si heureux, j’ai beaucoup de chance. Cette année a été merveilleuse. Gagner le prix de l’album de l’année et du meilleur artiste d’Afrique de l’Est n’est pas facile, nous avons beaucoup de talents dans cette région. C’est comme un rêve devenu réalité. »  Il a été nominé aux côtés de la vedette de Coke Studio originaire de la Tanzanie, Alikibia. « Je tiens à féliciter Alikibia et tous les artistes qui ont été nominés dans les catégories où j’étais nominé aussi, ainsi que tous les artistes d’Afrique de l’Est. Je suis fier de chacun d’entre vous. Que Dieu bénisse l’Afrique. » 

Le roi de la musique Bongo Alikibia a été salué pour son hit « Aje » featuring le rappeur nigérian M.I.Abaga dans les catégories meilleure collaboration africaine et meilleure musicien de R&B et Soul africain. King Kiba a également fait son grand retour sur Coke Studio cette année en collaboration avec le roi du dancehall Patoranking.  

Nandy, l’étoile montante de la chanson tanzanienne, connue pour ses hits « One day » et « Nagusa Gusa » et qui participait à Coke Studio Africa pour la première fois aux côtés de l’Ethiopienne Betty G a déjà marqué les esprits. Elle a remporté le prix AFRIMA dans la catégorie meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Est. 

 Cette année, 18 vedettes de Coke Studio Africa ont été nominées aux AFRIMA Awards : Yemi Alade, Alikiba, AKA, Runtown, Nasty C, Eddy Kenzo, Locko, Anselmo Ralph, Jah Prayzah, Busiswa, Amanda Black, Kiff No Beat, Mafikizolo, Micasa, Bebe Cool, Nyashinski, Olamide et Nandy. Les nominations ont eu lieu dans 33 catégories, dont 10 régionales et 23 basées sur le genre de musique. Les vedettes de Coke Studio ont été nominées dans 25 catégories au total. Coke Studio Africa est l’émission musicale phare de Coca-Cola en Afrique. C’est un concept musical non compétitif qui a pour objectif de rassembler les talents africains autour d’une même plate-forme. Bien plus encore, Coke Studio Africa offre aux stars africaines de demain l’opportunité de travailler avec les meilleurs producteurs de l’industrie musicale africaine et internationale et de bénéficier de leur expertise. C’est une occasion unique de réunir les talents du continent, appartenant à des époques et à des styles musicaux différents pour leur permettre de créer à travers cette fusion un genre musical africain à la  fois moderne et singulier.  

Videos

Culture

Charlotte Nodi, présentatrice de « Ô Grandes Dames »

Ô Grandes Dames avec Charlotte Nodi, une nouvelle émission pour promouvoir la femme africaine

Après quatre années loin des caméras, Charlotte Nodi revient devant les caméras et présentera « Ô Grandes Dames », une nouvelle émission produite par Bod Djani et Makea Production. 
Les obsèques du "père de la littérature ivoirienne" Bernard Dadié, le 12 avril 2019 à Abdjan

Côte d'Ivoire: dernier hommage à Bernard Dadié, "père de la littérature ivoirienne"

Le père de la littérature ivoirienne, l'écrivain Bernard Dadié, décédé à l'âge de 103 ans, a été inhumé vendredi à Abidjan en présence d'une foule importante et après des hommages militaires.Une foule composée d'anonymes et de personnalités politiques, dont le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman, l'ex-première Dame Simone Gbagbo ou l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, ont assisté à la messe de requiem.
Omar Chakri

Décès M. Omar Chakri, un humaniste s’en est allé.

La communauté musulmane de France vient de perdre un des leaders du dialogue inter-religieux et de la cohésion entre les citoyens.Le décès de M. Omar Chakri le 26 février 2019 a provoqué une vague de tristesse parmi la communauté musulmane en France et parmi un nombre d’élus de la région d’Alsace.
Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté samedi l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco, une édition marquée par la révélation d'agressions sexuelles contre les femmes dans le cinéma africain. "C'est un grand honneur pour moi, toute mon équipe et toute cette jeune génération, on va continuer à faire des films", a déclaré le cinéaste de 33 ans après la cérémonie de clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Marché international du cinéma et de la télévision africains

Burkina : ouverture du Mica, le marché du cinéma et de la télévision africains

La 19e édition du Marché international du cinéma et de la télévision africains (Mica), rendez-vous entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets, s'est ouverte dimanche à Ouagadougou en marge du Fespaco.Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), biennal, fête son cinquantenaire.
 Le chanteur congolais Koffi Olomide écoutant le verdict du tribunal de Kinshasa le 16 août 2012. C'était déjà une affaire de "coups et blessures". © AFP PHOTO / JUNIOR KHANNA

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses mais absent lundi à son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sera fixé sur son sort le 18 mars. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans, qui nie les faits, avait laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre lors de l'annonce de son renvoi devant la justice française. Mais il n'a pas paru ce lundi à son procès, tenu à huis clos.
Le chanteur congolais Koffi Olomidé. ©DR

Agressions sexuelles: le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé absent à son procès

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses, était très attendu lundi devant la justice française mais son procès a débuté sans lui et à huis clos. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans avait pourtant laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre à l'annonce de son renvoi devant la justice française.