Le vidéaste congolais Ori Huchi Kozia lauréat du Prix Orisha 2017

Le vidéaste congolais Ori Huchi Kozia lauréat du Prix Orisha 2017 / © Oeil d'Afrique

La deuxième édition du Prix Orisha a eu lieu mardi 3 octobre à la galerie L'Appartement, à Paris. Le vidéoaste congolais Ori Huchi Kozia a été recompansé pour son film sur Moudoumango.

Âgé de 30 ans,  basé à Brazzaville, Ori Huchi Kozia est l’auteur de plusieurs film : Le Dieu danseurBad apple (Bourse Egide de la Fémis), TraumaEphemere ou encore Le cœur de la bête. Il est aussi le créateur du Titari Film Festival de Brazzaville.

Après un grand cri de joie, le vidéaste est revenu sur son parcours, "Je suis entré dasn le monde de l'art par effraction. Je n'ai pas fait une école d'art." Puis d'expliquer le "Moudoumango".

"Il s'agit ici de faire référence à une créature issue de la mythologie de l’ancien royaume de Kongo. Une manière mooi de ressusciter le passé dans un monde étrange, chaotique, qui enfante une sorte de Frankenstein des temps modernes, fait de rebuts et de haute technologie à la fois." affirme Ori Huchi Kozia.

Comité de séléction

Pour cette édition, Nathalie Miltat s'est entouré d'un comité de sélection de qualité, composé de l’artiste Myriam Mihindou, du créateur de mode Bernie Seb, du scénographe Franck Houndégla, du designer Cheikh Diallo, de la commissaire d’exposition Oulimata Gueye, de la bloggeuse Virginie Ehonian et de la directrice artistique d’IAM Céline Seror. Tous ont présenté au public présent leurs choix.

2000 euros pour le lauréat

Crée en 2014 par Nathalie Miltat, le Prix Orisha est aujourd’hui structuré autour de l’association Orafrica qui a pour but de valoriser l’art et la culture du Sud du Sahara.

« Le vainqueur va bénéficier d’un accompagnement pendant un an, d’une communication autour de son travail pour le rendre plus visible et d’une somme de 2 000 euros qui lui permettra de réaliser des œuvres dans la perspective d’une exposition, à la galerie Appartement ou ailleurs. Il s’agit de lui donner de la visibilité, n’importe où, et de montrer tout ce que l’Afrique a à faire découvrir. Nous voulons porter ce qui va enrichir le monde. » explique Nathalie Miltat.

 

Videos

Culture

Charlotte Nodi, présentatrice de « Ô Grandes Dames »

Ô Grandes Dames avec Charlotte Nodi, une nouvelle émission pour promouvoir la femme africaine

Après quatre années loin des caméras, Charlotte Nodi revient devant les caméras et présentera « Ô Grandes Dames », une nouvelle émission produite par Bod Djani et Makea Production. 
Les obsèques du "père de la littérature ivoirienne" Bernard Dadié, le 12 avril 2019 à Abdjan

Côte d'Ivoire: dernier hommage à Bernard Dadié, "père de la littérature ivoirienne"

Le père de la littérature ivoirienne, l'écrivain Bernard Dadié, décédé à l'âge de 103 ans, a été inhumé vendredi à Abidjan en présence d'une foule importante et après des hommages militaires.Une foule composée d'anonymes et de personnalités politiques, dont le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman, l'ex-première Dame Simone Gbagbo ou l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, ont assisté à la messe de requiem.
Omar Chakri

Décès M. Omar Chakri, un humaniste s’en est allé.

La communauté musulmane de France vient de perdre un des leaders du dialogue inter-religieux et de la cohésion entre les citoyens.Le décès de M. Omar Chakri le 26 février 2019 a provoqué une vague de tristesse parmi la communauté musulmane en France et parmi un nombre d’élus de la région d’Alsace.
Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté samedi l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco, une édition marquée par la révélation d'agressions sexuelles contre les femmes dans le cinéma africain. "C'est un grand honneur pour moi, toute mon équipe et toute cette jeune génération, on va continuer à faire des films", a déclaré le cinéaste de 33 ans après la cérémonie de clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Marché international du cinéma et de la télévision africains

Burkina : ouverture du Mica, le marché du cinéma et de la télévision africains

La 19e édition du Marché international du cinéma et de la télévision africains (Mica), rendez-vous entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets, s'est ouverte dimanche à Ouagadougou en marge du Fespaco.Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), biennal, fête son cinquantenaire.
 Le chanteur congolais Koffi Olomide écoutant le verdict du tribunal de Kinshasa le 16 août 2012. C'était déjà une affaire de "coups et blessures". © AFP PHOTO / JUNIOR KHANNA

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses mais absent lundi à son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sera fixé sur son sort le 18 mars. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans, qui nie les faits, avait laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre lors de l'annonce de son renvoi devant la justice française. Mais il n'a pas paru ce lundi à son procès, tenu à huis clos.
Le chanteur congolais Koffi Olomidé. ©DR

Agressions sexuelles: le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé absent à son procès

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses, était très attendu lundi devant la justice française mais son procès a débuté sans lui et à huis clos. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans avait pourtant laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre à l'annonce de son renvoi devant la justice française.