Le rappeur Rohff condamné à 5 ans de prison pour des violences dans une boutique de Booba

Le rappeur Rohff et son avocate.

Le rappeur Rohff a été condamné ce vendredi à Paris à cinq ans de prison pour avoir violemment agressé, en groupe, deux vendeurs de la boutique parisienne de son rival Booba en avril 2014.

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement ce vendredi. Le rappeur Rohff a été condamné à cinq ans de prison pour avoir violemment agressé, en groupe, des vendeurs de la boutique parisienne de son rival Booba en avril 2014.

Le tribunal a dénoncé des faits « d'une particulière gravité », une « action collective préméditée d'une grande violence, sans autre mobile établi qu'une démonstration de force » dans le cadre d'une « rivalité » entre rappeurs.

Pas écroué après l'annonce du jugement

Rohff, qui a déjà passé deux mois en prison et plusieurs mois sous bracelet électronique dans cette affaire, n'a toutefois pas été écroué immédiatement après l'annonce de son jugement.

Lors de l'audience, le 29 septembre, devant le tribunal correctionnel de Paris, le procureur avait requis à son encontre quatre ans d'emprisonnement, dénonçant un « lynchage ».

Le 21 avril 2014, Rohff était entré accompagné de plusieurs hommes dans le magasin Ünkut, boutique « officielle » de la marque de vêtements fondée par le rappeur Booba, située dans le quartier parisien de Châtelet.Un jeune vendeur dans un état critique

Dans un bref déchaînement de violence dont les images, captées par des caméras de vidéosurveillance, avaient été diffusées à l'audience, le groupe avait roué de coups un jeune vendeur en l'abandonnant dans un état critiqueavait assommé un autre employé avec une caisse enregistreuse et détérioré la boutique.

« J'ai vu rouge, j'ai cédé à la colère », avait admis à la barre le rappeur Rohff, âgé de 39 ans et dont le vrai nom est Housni Mkouboi. Il n'était toutefois pas parvenu à expliquer clairement les raisons de son geste.

Alors que l'accusation soupçonne, sans pouvoir le prouver, une expédition punitive préméditée, le rappeur avait soutenu qu'il avait pénétré sur un coup de tête dans la boutique de son ennemi juré, suivi par de jeunes fans qui l'avaient reconnu dans la rue.

Apogée des clashes entre les deux rivaux

Il était entré dans le magasin, avait-il expliqué, « pour montrer que j'avais pas peur » et demander les coordonnées du gérant afin que celui-ci « organise un rendez-vous » avec son rival, pour apaiser leurs « querelles ».

Il avait assuré avoir ensuite « vu rouge » en entendant le surnom du jeune vendeur, « Papy », le même que celui d'un fan de Booba qui le « provoquait » sur Twitter. Le vendeur avait démenti s'être présenté et avoir alpagué l'artiste sur internet. « En revisionnant les vidéos, j'ai eu mal pour lui », avait concédé le rappeur. Rohff s'était présenté à la police quelques heures plus tard.

Cet épisode dramatique avait marqué l'apogée des « clashes » répétés entre Rohff et Booba, figures du rap français, engagés dans une compétition à base de provocations par clips ou réseaux sociaux interposés, d'albums ou de moqueries pour faire le « buzz », dopée par leurs publics respectifs.

Videos

Culture

De jeunes Centrafricains en plein entraînement de capoeira, le 1er juillet 2018 à Bangui | AFP | CHARLES BOUESSEL

A Bangui, la capoeira pour surmonter la guerre et la violence

"La capoeira m'a donné une famille", lance Oussein, président de l'association Abada Capoeira Centrafrique, au milieu d'une quarantaine de filles et garçons emportés dans une danse féline rythmée par les percussions.Chaque dimanche, ces jeunes de tous les horizons se rassemblent au "Stade 20.000 places" de Bangui pour s'entraîner et renouer des liens abîmés par la guerre et la violence qui frappent leur pays depuis des années.
Le chanteur congolais Koffi Olomidé, ici à Kinshasa en août 2012, avait été condamné à trois mois de prison avec sursis pour "coups et blessures volontaires" contre son producteur Photo JUNIOR KHANNA. AFP

Agressions sexuelles et séquestrations: la star congolaise Koffi Olomidé "souhaite" comparaître en France

Le chanteur congolais Koffi Olomidé, renvoyé en procès en France où il est accusé d'avoir agressé sexuellement quatre de ses danseuses en région parisienne, désire comparaître devant la justice, a déclaré lundi son avocat. "Il souhaite ardemment comparaître" pour "pouvoir répondre personnellement à ses juges et le cas échéant à ses accusatrices", a indiqué Emmanuel Marsigny à l'AFP.
Le musicien malien Kassé Mady Diabaté se produit lors d'un festival de Jazz à Bamako le 30 avril 2016.

Disparition de Kassé Mady Diabaté, grande voix du Mali

Le chanteur Kassé Mady Diabaté, l'une des plus grandes voix du Mali, descendant d'une longue lignée de griots mandingues, s'est éteint jeudi à Bamako, vendredi son entourage.Victime d'un accident vasculaire cérébral en mars, le chanteur, né en 1949 à Kela, près de Kangaba, à une centaine de kilomètres de la capitale, au cœur du "Mandé", berceau de l'empire du Mali au XIIIème siècle, est décédé à la clinique Pasteur de Bamako, a indiqué à l'AFP son frère, Amara Diabaté.
Le chanteur tanzanien Diamond Platnumz pose avant les MTV Europe Music Awards à Milan le 25 octobre 2015. | AFP/Archives | GIUSEPPE CACACE

Tanzanie: arrestation du chanteur Diamond Platnumz pour "indécence"

L'un des artistes tanzaniens les plus populaires actuellement, le chanteur Diamond Platnumz, a été arrêté pour diffusion de photos "indécentes", a annoncé mardi devant le parlement le ministre de l'Information et des Arts Harrison Mwakyembe.
Le chanteur sierra-léonais Emmerson Bockarie dans son studio à Freetown, le 9 mars 2018 | AFP | ISSOUF SANOGO

Sierra-Leone: la "pop star du peuple", bête noire des autorités

Pour un musicien habitué à être insulté par le président de la République et à recevoir des menaces de mort anonymes à chaque nouvel album, Emmerson Bockarie, pop star sierra-léonaise, rit beaucoup.Le populaire chanteur, bête noire des gouvernements successifs de son pays depuis le début de sa carrière il y a quinze ans, pouffe au souvenir des innombrables fois où des politiciens ont essayé en vain de réduire son influence.
Salif Traoré, dit A'Salfo, le leader de Magic System, groupe star de la musique ivoirienne et promoteur du festival, le 5 août 2017 à Abidjan | AFP/Archives | Sia KAMBOU

Côte d'Ivoire: festival de musique contre l'immigration en Europe

Le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua) réunira 14 artistes africains de renom, du 17 au 22 avril à Abidjan, pour chanter contre l'immigration clandestine d'Africains en Europe, ont annoncé mercredi les organisateurs.La 11e édition du Femua aura pour thème "jeunesse africaine et immigration clandestine", "une question d'actualité", a déclaré à l'AFP Salif Traoré, dit A'Salfo, le leader de Magic System, groupe star de la musique ivoirienne et promoteur du festival.
Quelques personnes marchent devant une pancarte publicitaire géante du Marché des Arts du Spectacle Africain d'Abidjan (Masa), à Abidjan, le 9 mars 2018.

Un millier d'artistes pour le spectacle du Marché des Arts du Spectacle Africain d'Abidjan

Un millier d'artistes venus de plus de 50 pays, des dizaines de milliers de spectateurs... Le Masa, Marché des Arts du Spectacle Africain d'Abidjan, grand rendez-vous pluridisciplinaire qui s'ouvre samedi jusqu'au 17 mars a retrouvé son rayonnement du passé. "On a dépassé ce qu'on était avant la crise", affirme Chantal N'Cho Nabalema, responsable de la communication.