La chanteuse Shyma condamnée à 2 ans de prison pour "incitation à la débauche" en Egypte

Captures d'écrans du clip de la chanteuse Shyma

Un tribunal du Caire a condamné mardi une jeune chanteuse égyptienne à deux ans de prison pour "incitation à la débauche" après son apparition dans un clip particulièrement suggestif, a indiqué une source judiciaire.

Cette peine a été assortie d'une amende de 10.000 livres égyptiennes (480 euros). Le réalisateur du clip Mohamed Gamal a écopé de la même peine, selon la même source. Ils peuvent tous les deux interjeter appel.

La chanteuse Shyma, 21 ans, avait été arrêtée le 18 novembre après le dépôt de plaintes contre le clip de sa chanson "Andy Zoroof" ("J'ai des problèmes"), selon des sources de sécurité.

Sur les images, la chanteuse multiplie les postures lascives dans ce qui semble représenter une salle de classe.

"La chanteuse Shyma donne une leçon de dépravation aux jeunes", avait dénoncé le journal égyptien Youm7.

Dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, Shyma avait assuré ne pas avoir anticipé ces réactions contre son clip. "Je présente mes excuses à tous ceux qui ont été dérangés par le clip et l'ont considéré indécent", avait-elle écrit.

Elle ajoutait ne pas "s'être imaginée que tout cela allait arriver" et qu'elle ferait "l'objet d'une attaque aussi virulente de la part de tout le monde".

En 2015, un tribunal égyptien avait condamné à un an de prison une danseuse accusée d'"incitation à la débauche" pour un clip suggestif jugé indécent.

Avec AFP

Videos

Culture

Mory Kanté

Le chanteur guinéen Mory Kanté, auteur de « Yéké Yéké », est décédé à 70 ans

Le chanteur et musicien guinéen Mory Kanté, connu pour le tube planétaire Yéké yéké dans les années 1980, est décédé d’une longue maladie vendredi à l’âge de 70 ans dans un hôpital de Conakry, a annoncé son fils Balla Kanté à un correspondant de l’AFP ce vendredi 22 mai.
L’Afrique ancienne (De l’Acacus au Zimbabwe ; 20 000 avant notre ère – XVIe siècle)

L'histoire de l'Afrique ancienne, un passé multimillénaire à redécouvrir

Un livre collectif très documenté et remarquablement illustré, intitulé "L'Afrique ancienne" (publié chez Belin) vient rappeler la richesse de l'histoire du continent, très souvent ignorée. Entretien avec l’archéologue et historien François-Xavier Fauvelle, qui a assuré la direction de l'ouvrage. François-Xavier Fauvelle a été élu en novembre 2018 au Collège de France. Une interview accordéé à France Info.
Apple Music, plateforme de musique en streaming de la marque américaine Apple

Apple Music à la conquête de l'Afrique : Maroc, RDC, Cameroun...

Apple Music, plateforme de musique en streaming de la marque américaine Apple, arrive dans 52 pays dont une vingtaine en Afrique : au Cameroun, en Côte d'Ivoire, au Maroc, en République Démocratique du Congo, ou encore au Rwanda.
La chanteuse béninoise Angélique Kidjo

Covid-19 : "Pata Pata", le tube planétaire de Miriam Makeba ressort avec des paroles anticoronavirus

C'est la chanteuse béninoise Angélique Kidjo qui interprète la nouvelle version de "Pata Pata" dans le but d'encourager les gestes barrières sur tout le continent africain.
Manu Dibango, saxophoniste et légende de l'afro-jazz, est mort à l'âge de 86 ans

Coronavirus: mort de l'artiste Manu Dibango

Le chanteur et saxophoniste, âgé de 86 ans, avait annoncé il y a quelques jours avoir été hospitalisé pour cause de coronavirus. Manu Dibango, saxophoniste et légende de l'afro-jazz, est mort à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille dans une publication sur Facebook. "Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l'âge de 86 ans, des suites du covid 19", peut-on lire.
Manu Dibango ©DR

Coronavirus: le saxophoniste Manu Dibango hospitalisé

Le saxophoniste de légende, bien connu des Sarthois et plus particulièrement à Saint-Calais, a été contaminé par le Covid-19. Manu Dibango, saxophoniste et légende de l’afro-jazz, bien connu des Sarthois, a été hospitalisé pour cause de coronavirus et "se repose et récupère dans la sérénité", est-il indiqué sur sa page Facebook officielle.
Fally Ipupa sur la scène de Bercy. Le 28/02/20202

Rumba et politique, un cocktail congolais

Des incidents ont éclaté vendredi 28 février gare de Lyon à Paris, non loin de la salle de concert où le chanteur Fally Ipupa se produisait.