Election de "miss ronde" dans la région des Grands lacs

(1/5)Jeanne Mbula élue Miss ronde de la région de Grands lacs, entourée des dauphines à Bukavu, Sud-Kivu, RDC, 3 janvier 2016. (VOA/Ernest Muhero)

Les femmes de la région de Grands lacs pesant plus de 90 kilos ont désormais une ambassadrice.  La Congolaise Jeanne Mbula, 20 ans, et pesant 95 kilos, a remporté la couronne de Miss ronde de la région de Grands lacs lors d’un concours organisé à Bukavu, dans l’est de la RDC.

Elles étaient 15 candidates présélectionnées au Rwanda, au Burundi et en RDC pour participer à ce concours de beauté.

Il s'agit d'une initiative de la campagne "chic Madame" coordonnée par Iranga Nshombo pour redorer l’image de la femme " ronde "."Aucune femme ne devrait être stigmatisée ou négligée pour son poids ", soligne sur VOA Afrique Mme Nshombo.

A l’issue de la délibération du jury et après prise en compte du vote du public, la Congolaise Jeanne Mbula, âgée de 20 ans et pesant 95 kilos, a remporté la couronne de Miss ronde de la région de Grands lacs.

" Mon projet social est d’ouvrir une boutique d’habillement adaptée aux femmes de grande masse ", dévoile Jeanne Mbula, fière de sa victoire.

La Rwandaise Denise Umuhoza est élue première dauphine suivie de la Congolaise Chloe Yasmine, 102 kilos comme deuxième dauphine.

Assia Nyiramwiza de nationalité Rwandaise pesant 127 kilos est reconnue Miss Fair-play de la soirée.

Pour Ophélie Kajibwami, co-fondatrice de la campagne " chic Madame ", l’élection de la miss ronde n’est pas la promotion de l’obésité.

Lire la suite ici

 

 

Videos

Culture

Charlotte Nodi, présentatrice de « Ô Grandes Dames »

Ô Grandes Dames avec Charlotte Nodi, une nouvelle émission pour promouvoir la femme africaine

Après quatre années loin des caméras, Charlotte Nodi revient devant les caméras et présentera « Ô Grandes Dames », une nouvelle émission produite par Bod Djani et Makea Production. 
Les obsèques du "père de la littérature ivoirienne" Bernard Dadié, le 12 avril 2019 à Abdjan

Côte d'Ivoire: dernier hommage à Bernard Dadié, "père de la littérature ivoirienne"

Le père de la littérature ivoirienne, l'écrivain Bernard Dadié, décédé à l'âge de 103 ans, a été inhumé vendredi à Abidjan en présence d'une foule importante et après des hommages militaires.Une foule composée d'anonymes et de personnalités politiques, dont le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman, l'ex-première Dame Simone Gbagbo ou l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, ont assisté à la messe de requiem.
Omar Chakri

Décès M. Omar Chakri, un humaniste s’en est allé.

La communauté musulmane de France vient de perdre un des leaders du dialogue inter-religieux et de la cohésion entre les citoyens.Le décès de M. Omar Chakri le 26 février 2019 a provoqué une vague de tristesse parmi la communauté musulmane en France et parmi un nombre d’élus de la région d’Alsace.
Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté samedi l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco, une édition marquée par la révélation d'agressions sexuelles contre les femmes dans le cinéma africain. "C'est un grand honneur pour moi, toute mon équipe et toute cette jeune génération, on va continuer à faire des films", a déclaré le cinéaste de 33 ans après la cérémonie de clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Marché international du cinéma et de la télévision africains

Burkina : ouverture du Mica, le marché du cinéma et de la télévision africains

La 19e édition du Marché international du cinéma et de la télévision africains (Mica), rendez-vous entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets, s'est ouverte dimanche à Ouagadougou en marge du Fespaco.Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), biennal, fête son cinquantenaire.
 Le chanteur congolais Koffi Olomide écoutant le verdict du tribunal de Kinshasa le 16 août 2012. C'était déjà une affaire de "coups et blessures". © AFP PHOTO / JUNIOR KHANNA

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses mais absent lundi à son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sera fixé sur son sort le 18 mars. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans, qui nie les faits, avait laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre lors de l'annonce de son renvoi devant la justice française. Mais il n'a pas paru ce lundi à son procès, tenu à huis clos.
Le chanteur congolais Koffi Olomidé. ©DR

Agressions sexuelles: le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé absent à son procès

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses, était très attendu lundi devant la justice française mais son procès a débuté sans lui et à huis clos. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans avait pourtant laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre à l'annonce de son renvoi devant la justice française.