Egypte: découverte d'une cavité aussi volumineuse qu'un avion dans la pyramide de Khéops

La pyramide de Khéops, le 31 août 2016 à Gizeh, en Egypte | AFP/Archives | KHALED DESOUKI

Depuis 4.500 ans, la pyramide de Khéops en Egypte, une des Sept merveilles du monde antique, cachait une surprise en son coeur. Des scientifiques annoncent jeudi avoir découvert une énorme cavité au milieu du monument funéraire qu'aucune théorie n'avait prédite.

Cette cavité est "tellement grande", c'est comme "un avion de 200 places en plein cœur de la pyramide", explique à l'AFP Mehdi Tayoubi, co-directeur du projet ScanPyramids à l'origine de la découverte.

Depuis fin 2015, la mission qui réunit des scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais scrute le ventre de la pyramide en utilisant des technologies de pointe non invasives qui permettent de voir à travers les monuments afin de découvrir d'éventuels vides ou structures internes méconnues et en apprendre un peu plus sur les méthodes de construction toujours enveloppées de mystères.

Le monument, de 139 mètres de haut et 230 mètres de large, trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos.

"Il y a énormément de théories sur l'existence d'éventuelles chambres secrètes dans la pyramide. Si nous les cumulions toutes, nous obtiendrions du gruyère !", s'amuse Mehdi Tayoubi. "Mais aucune d'entre elles ne prédisait l'existence de quelque chose d'aussi grand", ajoute-t-il.

Selon l'étude publiée jeudi dans Nature, le "big void" (le grand vide), comme les chercheurs ont choisit de l'appeler, fait au moins 30 mètres de long et à des caractéristiques similaires à celles de la grande galerie, la plus grande salle connue de la pyramide. Il se trouve à 40/50 mètres de la chambre de la Reine, au coeur même du monument.

"Le 'grand vide' est totalement clos, rien n'a été touché depuis la construction de la pyramide. C'est une découverte très enthousiasmante", note Kunihiro Morishima de l’Université de Nagoya au Japon, partenaire de la mission ScanPyramids.

- pourquoi ce vide ? -

Pour débusquer ce "jolie cadeau", caché depuis le règne du pharaon Khéops, les scientifiques se sont aidés de particules cosmiques (ou plus précieusement de muons).

Quand les muons - des particules élémentaires crées dans la haute atmosphère par des rayons cosmiques - rencontrent de la matière, ils ralentissent puis s'arrêtent.

Les chercheurs mesurent donc la quantité de ces particules qu'ils récupèrent derrière un objet à sonder. S'ils constatent un excédent à un endroit, c'est que les muons ont traversé moins de matière, donc du vide.

"Cette technologie n'est pas nouvelle mais les instruments sont aujourd'hui plus précis et plus robustes. Ils peuvent survivre aux conditions du désert égyptien", explique Sébastien Procureur du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) français qui a rejoint le projet en 2016.

Si les muons ont permis cette découverte dans la pyramide de Khéops, ils ne seront malheureusement pas d'une grande aide pour enfin savoir si le tombeau de Toutankhamon cache celui de la reine Néfertiti.

La technique des muons nécessite que les détecteurs soit placés sous la structure à scanner et dans le tombeau de Toutankhamon, "nous n'avons pas d'endroit en contrebas où placer les détecteurs", précise co-fondateur de ScanPyramids.

Pour éviter les polémiques, l'existence de cette énorme cavité a été confirmée par trois techniques de détection de muons différentes via trois instituts distincts (l'Université de Nagoya, le laboratoire de recherche sur les particules japonais KEK et le CEA français).

Mais si un secret vient d'être mis à jour, un autre reste bien gardé: pourquoi ce vide et il y a t-il quelque chose dedans ?

"Nous ne pouvons pas savoir si le vide contient des artefacts car ils seraient trop petits pour être détectés par ce type d'imagerie", précise Kunihiro Morishima, coauteur de l'étude.

Et l'équipe n'a pas non plus d'information sur le rôle de ce vide. Cela pourrait être "une succession de chambres accolées les unes aux autres, un énorme couloir horizontal, une deuxième grande galerie… plein d'hypothèses sont possibles", avoue Mehdi Tayoubi.

Mais une chose est sure, il sera difficile d'atteindre le 'big void'. "On réfléchit à des modes d'investigation relativement légers, non destructeurs", explique co-directeur de la mission. "Le CNRS et l'Inria nous ont rejoint il y a un an pour réfléchir à un nouveau type de robot qui pourrait passer par de tout petits trous", ajoute-t-il.

Videos

Culture

Erickson Le Zulu

Décès en France de Ecrickson le Zulu, l'un des précurseurs du coupé-décalé

L'artiste-chanteur Eric Bosiki dit Erickson Le Zulu, l'un des précurseurs du Coupé-décalé (Musique urbaine en vogue en Côte d'Ivoire) d'origine Congolaise, est décédé dimanche en France des suites d'une maladie. Selon ces sources, l'ex-star du Coupé-décalé aurait été emportée par une cirrhose de foie et une hépatite B. Erickson le Zulu était très adulé des mélomanes ivoiriens dans les années 2000.
Hommage à Franco Luambo Makiadi : Bedel Baouna publie « La vie des hommes », un théâtre haletant (Couverture du livre)

Hommage à Franco Luambo Makiadi : Bedel Baouna publie « La vie des hommes », un théâtre haletant

Il y a 30 ans (et 4 mois) s’éteignait le Grand-Maître Franco Luambo Makiadi en Belgique, l’un des papes de le Rumba congolaise moderne. Mais sa mort physique ne sonna pas le glas de son immense œuvre. Bien au contraire, elle reste d’actualité, et plus que jamais vivante. Parmi ses multiples « chroniques sociales », « La vie des hommes ». A coup de phrases dures, Franco y souligne la mécanique du drame, que vit Malelisa, femme au foyer, délaissée par un mari volage, adepte de toutes les marques de bière.
Roman : « Paris la Défonce », une alacrité d’écriture

Roman : « Paris la Défonce », une alacrité d’écriture

« Qu’est-ce que le style ? Une manière compliquée de raconter des choses simples ou une manière simple de raconter des choses compliquées ? » (Jean Cocteau) Elisabeth Ndala, elle, sans détour a opté pour une manière simple de raconter une histoire compliquée. Sa nouvelle, ou plutôt son roman – puisqu’il n’y a pas unité de temps, d’action et de lieu -, « Paris la Défonce », est un enjouement littéraire. Il n’y a pas de dialogues ; ils sont du moins dilués dans le discours narrativisé, comme pour marquer plus de distance.
Le rappeur Akon ©DR

Le rappeur Akon va investir dans un projet écotouristique au Sénégal

Le rappeur Akon a décidé d'investir dans l'écotourisme sur la côte Atlantique au Sénégal, le pays d'origine de sa famille, ont indiqué jeudi des responsables du gouvernement et du secteur. Connu pour ses tubes R&B "Locked Up" ou "Smack That", le chanteur et producteur américano-sénégalais de 46 ans a signé mardi au Sénégal un accord avec la société publique Sapco (Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal).
Brazzaville ma mère de Bedel Baouna de la gravité du style © Couverture du livre

Littérature - Brazzaville, ma mère de Bedel Baouna : de la gravité, du style

Ouvrir ce roman comme l’on pénètre Brazzaville, s'enivrer de la trame ciselée comme des couleurs et des odeurs… Brazzaville, ma mère vous retient ; une fois le roman ouvert, vous n’avez plus envie de le refermer, « comme si un levier magnétique s'enclenchait au fil des pages ». Une immersion dans l’imaginaire congolais…  
Cyriaque Kouba Nkouamoussou

Littérature - « Royan, l’enfance volée » : Cyriaque Kouba nous émeut

Né au Congo, Cyriaque Kouba Nkouamoussou vit entre Brazzaville et Paris. Ingénieur-agronome, Enseignant-assistant à l’ENSAF (Ecole nationale supérieure d’agronomie et de foresterie), il s’adonne à l’écriture à ses heures perdues. Son premier roman, Royan, l’enfance volée, aborde le sujet délicat et gravissime des enfants de la rue, accusés parfois (à tort) « de sorciers ». 
L'acteur, réalisateur et DJ britannique Idris Elba ©DR

L'acteur Idris Elba devient citoyen de la Sierra-Léone

L'acteur, réalisateur et DJ britannique Idris Elba est devenu citoyen sierra-léonais et a reçu un passeport diplomatique des mains du président Julius Maada Bio vendredi, lors de sa première visite dans le pays d'origine de son père, a rapporté un correspondant de l'AFP.