Disparition de Kassé Mady Diabaté, grande voix du Mali

Le musicien malien Kassé Mady Diabaté se produit lors d'un festival de Jazz à Bamako le 30 avril 2016.

Le chanteur Kassé Mady Diabaté, l'une des plus grandes voix du Mali, descendant d'une longue lignée de griots mandingues, s'est éteint jeudi à Bamako, vendredi son entourage.

Victime d'un accident vasculaire cérébral en mars, le chanteur, né en 1949 à Kela, près de Kangaba, à une centaine de kilomètres de la capitale, au cœur du "Mandé", berceau de l'empire du Mali au XIIIème siècle, est décédé à la clinique Pasteur de Bamako, a indiqué à l'AFP son frère, Amara Diabaté.

"Papa Kassé Mady Diabaté, repose en paix. C'est une immense perte pour la culture mandingue, pour les musiques africaines et pour tout le patrimoine de l'humanité", a écrit sur son compte twitter sa productrice, Binetou Sylla.

Appartenant à la même génération que Salif Keïta, ce "djeli" (griot en malinké) a fait partie de formations réputées (Las Maravillas du Mali, Orchestre instrumental du Mali...) et participé à de nombreux projets transversaux, notamment avec le flamenco ou le blues.

Ce n'est qu'en 1989 qu'il sortira son premier album solo, Fodé.

Sa voix douce, nuancée dans les graves, se distinguait de celle de la plupart des griots, plus entêtante.

"Au Mali, la voix de Kassé Mady Diabaté est une telle évidence qu'on pourrait la classer comme patrimoine national", a témoigné le musicien et producteur Oumar Diallo, dit Baroubleni, qui a accompagné Ali Farka Touré, autre grand nom de la musique malienne.

"En plusieurs décennies, cette voix n'a jamais connu d'extinction, toujours présente, toujours appréciée, et ce malgré les changements de modes", a-t-il souligné.

Décoré officier de l'Ordre national en décembre 2017, Kassé Mady Diabaté sera inhumé samedi à 16H00 GMT à Bamako.

 

Avec AFP

 

Videos

Culture

Apparition surprise de Mandela lors d'un concert de Johnny Clegg à Francfort en 1997

Le chanteur sud-africain Johnny Clegg est décédé à l'âge de 66 ans

Le chanteur sud-africain Johnny Clegg, fervent opposant à l'apartheid qui a révolutionné la musique en mêlant rythmes zoulou et pop occidentale, est décédé mardi à l'âge de 66 ans des suites d'un cancer. "Johnny est décédé paisiblement aujourd'hui (mardi), entouré de sa famille à Johannesburg (...), après une bataille de quatre ans et demi contre le cancer", a annoncé son manager Roddy Quin sur la chaîne de télévision publique SABC.
Charlotte Nodi, présentatrice de « Ô Grandes Dames »

Ô Grandes Dames avec Charlotte Nodi, une nouvelle émission pour promouvoir la femme africaine

Après quatre années loin des caméras, Charlotte Nodi revient devant les caméras et présentera « Ô Grandes Dames », une nouvelle émission produite par Bod Djani et Makea Production. 
Les obsèques du "père de la littérature ivoirienne" Bernard Dadié, le 12 avril 2019 à Abdjan

Côte d'Ivoire: dernier hommage à Bernard Dadié, "père de la littérature ivoirienne"

Le père de la littérature ivoirienne, l'écrivain Bernard Dadié, décédé à l'âge de 103 ans, a été inhumé vendredi à Abidjan en présence d'une foule importante et après des hommages militaires.Une foule composée d'anonymes et de personnalités politiques, dont le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman, l'ex-première Dame Simone Gbagbo ou l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, ont assisté à la messe de requiem.
Omar Chakri

Décès M. Omar Chakri, un humaniste s’en est allé.

La communauté musulmane de France vient de perdre un des leaders du dialogue inter-religieux et de la cohésion entre les citoyens.Le décès de M. Omar Chakri le 26 février 2019 a provoqué une vague de tristesse parmi la communauté musulmane en France et parmi un nombre d’élus de la région d’Alsace.
Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté samedi l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco, une édition marquée par la révélation d'agressions sexuelles contre les femmes dans le cinéma africain. "C'est un grand honneur pour moi, toute mon équipe et toute cette jeune génération, on va continuer à faire des films", a déclaré le cinéaste de 33 ans après la cérémonie de clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Marché international du cinéma et de la télévision africains

Burkina : ouverture du Mica, le marché du cinéma et de la télévision africains

La 19e édition du Marché international du cinéma et de la télévision africains (Mica), rendez-vous entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets, s'est ouverte dimanche à Ouagadougou en marge du Fespaco.Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), biennal, fête son cinquantenaire.
 Le chanteur congolais Koffi Olomide écoutant le verdict du tribunal de Kinshasa le 16 août 2012. C'était déjà une affaire de "coups et blessures". © AFP PHOTO / JUNIOR KHANNA

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses mais absent lundi à son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sera fixé sur son sort le 18 mars. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans, qui nie les faits, avait laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre lors de l'annonce de son renvoi devant la justice française. Mais il n'a pas paru ce lundi à son procès, tenu à huis clos.