Coke Studio Africa rassemble les talents et célèbre la diversité de l’art musical africain

Jason Derulo avec les participants de Coke Studio Africa 2017

On savait que l’Afrique aime la musique. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir sur les chaînes de télévision des émissions dédiées à la musique. Le choix est large. Entre les concours de chants, les interviews d’artistes et les lives, le public africain en a désormais pour son compte. 

Dans cette série de propositions faites aux téléspectateurs, l’émission Coke Studio Africa marque sa différence grâce à une programmation plein de surprises. La première d’entres-elles est de retrouver sur la même scène aussi bien des producteurs de renom que les célébrités artistiques du continent.

Pour cette édition Coke Studio Africa 2016, la direction a fait le choix d’augmenter le nombre de participants, de 11, ils sont passés à 16 cette année avec une couverture médiatique qui dépasse 30 pays à travers le continent africain.

Plusieurs vedettes de la chanson ont également répondu à l’invitation de Coke Studio Africa, au bonheur des téléspectateurs. Parmi les célébrités africaines de cette édition, l’on retrouvera Youssoupha de la République Démocratique du Congo, Locko du Cameroun, Runtown et Yemi Alade du Nigeria, Dji Tafinha de l’Angola, Laura Beg de l’Ile Maurice, Jah Prayzah et Slapdee de la République Centrafricaine, Bisa Kdei et Worlasi du Ghana, Bruce Melodie du Rwanda, Shellsy Baronet et Mr. Bow du Mozambique, Denise de Madagascar, Ozane du Togo et Freeda de la Namibie.

Le but de ces différentes collaborations est expliquer par la direction de Coke Studio Africa. « inspirer les différents talents musicaux du continent et leur permettre de faire vibrer un public élargi de jeunes Africains à travers des collaborations et des coopérations artistiques inédites. »

Encore une fois, Coke Studio Africa a démontré l’efficacité son concept musical non compétitif « qui a pour objectifs de rassembler les talents africains autour d’une même plateforme et de célébrer la diversité de l’art musical africain. »

Videos

Culture

Manu Dibango, saxophoniste et légende de l'afro-jazz, est mort à l'âge de 86 ans

Coronavirus: mort de l'artiste Manu Dibango

Le chanteur et saxophoniste, âgé de 86 ans, avait annoncé il y a quelques jours avoir été hospitalisé pour cause de coronavirus. Manu Dibango, saxophoniste et légende de l'afro-jazz, est mort à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille dans une publication sur Facebook. "Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l'âge de 86 ans, des suites du covid 19", peut-on lire.
Manu Dibango ©DR

Coronavirus: le saxophoniste Manu Dibango hospitalisé

Le saxophoniste de légende, bien connu des Sarthois et plus particulièrement à Saint-Calais, a été contaminé par le Covid-19. Manu Dibango, saxophoniste et légende de l’afro-jazz, bien connu des Sarthois, a été hospitalisé pour cause de coronavirus et "se repose et récupère dans la sérénité", est-il indiqué sur sa page Facebook officielle. "Il se réjouit d’avance de vous retrouver prochainement et vous demande, en cette période troublée que nous traversons tous, de bien prendre soin de vous,"est-il précisé.
Fally Ipupa sur la scène de Bercy. Le 28/02/20202

Rumba et politique, un cocktail congolais

Des incidents ont éclaté vendredi 28 février gare de Lyon à Paris, non loin de la salle de concert où le chanteur Fally Ipupa se produisait.
Erickson Le Zulu

Décès en France de Ecrickson le Zulu, l'un des précurseurs du coupé-décalé

L'artiste-chanteur Eric Bosiki dit Erickson Le Zulu, l'un des précurseurs du Coupé-décalé (Musique urbaine en vogue en Côte d'Ivoire) d'origine Congolaise, est décédé dimanche en France des suites d'une maladie. Selon ces sources, l'ex-star du Coupé-décalé aurait été emportée par une cirrhose de foie et une hépatite B. Erickson le Zulu était très adulé des mélomanes ivoiriens dans les années 2000.
Hommage à Franco Luambo Makiadi : Bedel Baouna publie « La vie des hommes », un théâtre haletant (Couverture du livre)

Hommage à Franco Luambo Makiadi : Bedel Baouna publie « La vie des hommes », un théâtre haletant

Il y a 30 ans (et 4 mois) s’éteignait le Grand-Maître Franco Luambo Makiadi en Belgique, l’un des papes de le Rumba congolaise moderne. Mais sa mort physique ne sonna pas le glas de son immense œuvre. Bien au contraire, elle reste d’actualité, et plus que jamais vivante. Parmi ses multiples « chroniques sociales », « La vie des hommes ». A coup de phrases dures, Franco y souligne la mécanique du drame, que vit Malelisa, femme au foyer, délaissée par un mari volage, adepte de toutes les marques de bière.
Roman : « Paris la Défonce », une alacrité d’écriture

Roman : « Paris la Défonce », une alacrité d’écriture

« Qu’est-ce que le style ? Une manière compliquée de raconter des choses simples ou une manière simple de raconter des choses compliquées ? » (Jean Cocteau) Elisabeth Ndala, elle, sans détour a opté pour une manière simple de raconter une histoire compliquée. Sa nouvelle, ou plutôt son roman – puisqu’il n’y a pas unité de temps, d’action et de lieu -, « Paris la Défonce », est un enjouement littéraire. Il n’y a pas de dialogues ; ils sont du moins dilués dans le discours narrativisé, comme pour marquer plus de distance.
Le rappeur Akon ©DR

Le rappeur Akon va investir dans un projet écotouristique au Sénégal

Le rappeur Akon a décidé d'investir dans l'écotourisme sur la côte Atlantique au Sénégal, le pays d'origine de sa famille, ont indiqué jeudi des responsables du gouvernement et du secteur. Connu pour ses tubes R&B "Locked Up" ou "Smack That", le chanteur et producteur américano-sénégalais de 46 ans a signé mardi au Sénégal un accord avec la société publique Sapco (Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal).