Au Gabon, slammer pour faire parler les quartiers populaires

Franck Noël Mackosso

"Porter la voix des sans-voix": double champion de slam du Gabon, Franck Noël Mackosso, alias "No", veut montrer la réalité peu reluisante et le quotidien de galère des quartiers populaires de Libreville.

Ce jour-là, pour une session de rap et de slam improvisés, No a tenu à retourner là où il a grandi, dans le sud de la capitale gabonaise.

Sur la dalle de béton attenante à son ancien logement, à côté d'une vieille carcasse de voiture et à quelques mètres de la voie rapide qui traverse Libreville, il retrouve ses amis du quartier, avant de se lancer dans ses mélodies parlées.

"Le Gabonais a un problème, et pour saigner l'abcès (...) j'ai décidé d'enlever trois lettres au mot +problème+ pour en faire un +poème+", lance No, la voix posée et l'articulation travaillée.

Un cahier et un crayon dans le sac à dos, un débit de parole plutôt lent au premier abord: sous ses airs calmes, le jeune homme de 28 ans peut accélérer la cadence. Alors, les mots fusent, comme des revendications.

"Parlons des détournements de fonds, des falsifications des papiers, du prix des appropriations voire même des non-justifications de certaines arrestations... Parlons des morts et des martyrs, de l'amour et de la liberté d'expression..."

- Dire la 'réalité' -

Le slammeur veut parler de la "réalité" sans être encarté politiquement, comme beaucoup d'artistes de musiques urbaines gabonais le sont.

Le problème du Gabon ? "Ce n'est pas Ali ou Ping (le président gabonais Ali Bongo et l'opposant Jean Ping, qui conteste toujours l'élection de 2016, ndlr), le vrai problème, c'est la mentalité des Gabonais", répond-il à l'AFP.

"Le +mec+ qui jette les ordures partout dans la rue est le même qui se plaint du problème d'insalubrité", harangue-t-il en référence aux nombreuses grèves des services de propreté du Gabon qui font s'entasser les sacs poubelles dans les rues du pays.

"Le slam me permet de dire tout haut ce que d'aucuns disent tout bas", dit-il dans un sourire. "Il y a des gens qui ne savent pas ce que, nous, on vit dans les quartiers."

Mi-septembre, No s'est produit à l'Institut français du Gabon, à Libreville, dans le cadre d'un événement consacré au cinéaste David Mboussou. "Ce que No slamme, c'est ce que je vis avec mes enfants tous les jours", s'est réjouie Maria, venue le voir avec ses trois enfants.

"Tout le monde a besoin d'entendre des gens qui leur ressemblent. Et avec No, ce qui est important, c'est qu'il ressemble aux gens du quartier, il est du quartier, et surtout, il parle des choses dont les gens du quartier veulent qu'on discute à de plus hauts niveaux", corrobore à l'AFP Nick Hella, de la web-tv gabonaise Nya, qui réalise un documentaire sur l'artiste.

Videos

Culture

Les obsèques du "père de la littérature ivoirienne" Bernard Dadié, le 12 avril 2019 à Abdjan

Côte d'Ivoire: dernier hommage à Bernard Dadié, "père de la littérature ivoirienne"

Le père de la littérature ivoirienne, l'écrivain Bernard Dadié, décédé à l'âge de 103 ans, a été inhumé vendredi à Abidjan en présence d'une foule importante et après des hommages militaires.Une foule composée d'anonymes et de personnalités politiques, dont le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman, l'ex-première Dame Simone Gbagbo ou l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, ont assisté à la messe de requiem.
Omar Chakri

Décès M. Omar Chakri, un humaniste s’en est allé.

La communauté musulmane de France vient de perdre un des leaders du dialogue inter-religieux et de la cohésion entre les citoyens.Le décès de M. Omar Chakri le 26 février 2019 a provoqué une vague de tristesse parmi la communauté musulmane en France et parmi un nombre d’élus de la région d’Alsace.
Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "La miséricorde de la jungle" remporte le Fespaco du cinquantenaire

Le film rwandais "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël Karekezi, a remporté samedi l'Etalon d'Or de Yennenga du 26e Fespaco, une édition marquée par la révélation d'agressions sexuelles contre les femmes dans le cinéma africain. "C'est un grand honneur pour moi, toute mon équipe et toute cette jeune génération, on va continuer à faire des films", a déclaré le cinéaste de 33 ans après la cérémonie de clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).
Marché international du cinéma et de la télévision africains

Burkina : ouverture du Mica, le marché du cinéma et de la télévision africains

La 19e édition du Marché international du cinéma et de la télévision africains (Mica), rendez-vous entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets, s'est ouverte dimanche à Ouagadougou en marge du Fespaco.Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), biennal, fête son cinquantenaire.
 Le chanteur congolais Koffi Olomide écoutant le verdict du tribunal de Kinshasa le 16 août 2012. C'était déjà une affaire de "coups et blessures". © AFP PHOTO / JUNIOR KHANNA

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses mais absent lundi à son procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre, sera fixé sur son sort le 18 mars. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans, qui nie les faits, avait laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre lors de l'annonce de son renvoi devant la justice française. Mais il n'a pas paru ce lundi à son procès, tenu à huis clos.
Le chanteur congolais Koffi Olomidé. ©DR

Agressions sexuelles: le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé absent à son procès

Le roi de la rumba congolaise Koffi Olomidé, poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre de ses danseuses, était très attendu lundi devant la justice française mais son procès a débuté sans lui et à huis clos. Actuellement visé par deux mandats d'arrêt, un français et un zambien, la star de 62 ans avait pourtant laissé entendre en juin 2018 qu'il viendrait se défendre à l'annonce de son renvoi devant la justice française.
La rappeuse kenyane Muthoni Drummer Queen à Rennes le 7 décembre 2018

Aux Trans Musicales, Muthoni Drummer Queen livre son ode au Kenya et aux femmes

Figure du hip-hop kenyan, elle est rappeuse, percussionniste et femme d'affaires: Muthoni Drummer Queen monte sur la scène des Trans Musicales vendredi avec l'album "She", un condensé contestataire et féministe d'expériences vécues par des "héroïnes" kenyanes ordinaires.