RDC : Gestion du poste frontière de Kasambulesa par Trafigo, un partenariat public-privé réussi : les faits et les chiffres

Sur la route Lubumbashi-Kasumbalesa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans le contexte d’une économie mondiale en pleine mutation, le secteur de la logistique et du transports est caractérisé par des tendances majeures que sont l’augmentation du volume et de la complexité des échanges internationaux, l’apparition de nouveaux modèles et de nouvelles exigences en matière commerciale ainsi que l’augmentation des menaces sécuritaires. Ces évolutions ont eu pour effet de redéfinir le rôle de l’État et de réinventer ses échanges avec le secteur privé. Le partenariat privé-public paraît comme la solution à ce défi. En RDC, cette transformation se matérialise par l'accord entre la Direction Général des Douanes et assises et la société Trafigo.

C’est dans ce cadre que Trafigo a déployé son expertise en matière de recul des données de passage, de collecte des recettes et de développement des infrastructures des terminaux frontaliers. La société gérée par madame Raway Kayitesi Magalie revendique des résultats tangibles dans les domaines Transport et bonne gouvernance.

Les chiffres

Aujourd’hui plus que jamais les gouvernements doivent collaborer étroitement avec des acteurs privés spécialisés pour répondre aux enjeux d’optimisation des lieux frontières. Trafigo annonce avoir multiplier par 10 des recettes collectées pour le compte de l’État et augmenter de 95% la traçabilité des flux financiers. En matière d’ infrastructures physiques et numériques, les résultats sont également au rendez-vous. Trafigo a annoncé la réhabilitation de 12 km de voiries dans l’air logistique du terminal frontalier. 

Ces efforts ont permi d'augmenter la capacité d’accueil des parkings. Le poste frontier de Kasumbalesa est passé de 250 à 1200 camions entrants et de 150 à 500 camions sortants.

Concernant la numérisation des infrastructures, un dispositif de sécurité électronique du site et sécurisation et de gestion des flux, un dispositif physique de sécurité des personnes et des véhicules (unité de secours incendie, unité de secours de santé, unité de secours véhicules)  ont permis à Kasumbalesa de répondre aux normes internationaux. 

Ces succès obtenus en quelques mois d’opérations ont été loués par les partenaires commerciaux de la République démocratique du Congo par la voix de l’Organisation du marché commun de l’Afrique orientale et Australe (COMESA). 

« Nous avons testé les solutions développées par la société Trafigo et nous apprécions leur efficacité. Par conséquent, nous les avons intégré dans le système électronique de l’Organisation du marché commun de l’Afrique orientale et Australe (COMESA) , actuellement en cours de développement. » déclare M. Sindiso Ngwema,  Secrétaire général - Organisation du marché commun de l’Afrique orientale et Australe  (COMESA) 

De son côté la direction de Trafigo confirme sa volonté de « repenser les terminaux de transport et de logistique frontaliers afin de créer de la valeur ajoutée pour tous les acteurs de l’économie congolaise.»